Classer ses timbres : Album ou Classeur.

vendredi 9 novembre 2007
par  Djclone
popularité : 20%

Classer sa collection de timbres est absolument nécessaire pour le philatéliste. Mais que choisir pour classer ses timbres : Classeur ou Album.

Dans un Classeur le collectionneur de timbres classe ses timbres comme il le souhaite. Le classeur généralement de format A4 ou A5 comprend des pages cartonnées noires ou blanches avec 6 ou 9 bandes transparentes en rhodoïd pour y glisser les timbres poste. Un conseil, vos timbres poste ressortiront mieux sur un classeur à fond noir. Le classeur permet d’organiser les timbres comme le collectionneur le décide, par pays, année, thème, de déplacer les timbres d’une page à l’autre. Autre conseil ne pas mettre trop de timbres sur un même page, la présentation n’en sera que plus jolie. Vous pouvez également prendre un classeur pour y classer vos doubles et y placer avant chaque timbre une petite étiquette ou vous inscrirez le n° du timbre sa côte et son prix de vente.

Classeur de timbres exemple de présentation

Une page d’un classeur de timbres 9 bandes du musée imaginaire.

Dans un Album chaque timbre à une place bien déterminée. L’emplacement y est illustré par une reproduction du timbre en noir et blanc ou en couleur. A chaque emplacement une pochette transparente permet d’insérer le timbre et ainsi de bien le protéger. Autrefois il existait ce que le philatéliste appelle des charnières, morceaux de papiers pliés en 2 en forme de patte et gommé, dont un bout était fixé au dos du timbre et l’autre bout sur l’ album. L’utilisation de charnières est à proscrire bien qu’utiliser très longtemps par les premiers philatélistes car la charnière dénature le timbre en y laissant des marques. Généralement les albums permettent le classement des timbres par années. Tous les ans les fabricants ( Cérès Leuchtturm Lindner Yvert…) sortent les feuilles complémentaires qui permettent de ranger les timbres émis pendant l’année. Attention toutefois le classement de timbres par album revient assez cher.

Album de timbres exemple de présentation.

Une page d’un album de timbres.

Une autre solution existe pour personnaliser sa collection. Faire soit même ses propres feuilles d’album à partir de pages cartonnées et de pochettes à fond transparent Hawid et de l’utilisation d’un logiciel comme Phila-collector. Des feuilles au format pdf toutes prêtes sont aussi disponible sur Timbres du monde .

Personnalisation de ses feuilles d'album a l'aide de Phila-collector.

Personnaliser ses propres feuilles d’album est un choix judicieux.

Pour consulter et télécharger notre guide philatélique à l’intention du collectionneur de timbres-poste.




Commentaires

Logo de MARECHAL
jeudi 15 octobre 2015 à 09h36 - par  MARECHAL

Bonjour, … j’ai longuement réfléchi sur la manière de présenter “ma” collection de timbres. Bien sur, j’ai imaginé créer des feuilles pré-imprimées selon mes gouts, d’utiliser des pochettes “Yvert et Tellier”, puis, pourquoi pas, d’insérer les feuilles ainsi composées dans des “transparents”(perforés ou non). Une fois une dizaine de pages composées, se pose la question de la reliure ou du classeur. Perforer les feuilles soi-même, les mettre sous “pochettes transparentes en prolypopylène”… pour un résultat somme toute proche de ce qui se fait dans le commerce.
 Et, les mêmes inconvénients demeurent.. même matériel, même présentation générale de la collection ; je dirais même formatage. Seul avantage : nous choisissons un agencement qui convient à nos goûts.
 Je me suis alors posé la question : qu’est-ce qui te plait réellement ? J’ai songé aux collections de mon enfance, bien désuètes au regard de ce qui est proposé aujourd’hui. Une sorte “d’odeur d’Antan” ! J’ai songé au premier plaisir, la découverte “du” timbre par celui qui n’est pas encore philatéliste. Recréer ce temps de la découverte dans le regard de celui qui découvre votre collection, voilà ce que je veux me suis-dis.(Qu’est-ce qu’on peut barjoter, imaginer et se parler à soi-même !)

 Enfin, je me suis décidé ! J’ai acheter des “cahiers” à croquis, contenant des feuilles canson noires à fort grammage(200g/240g), couverture rigide, ouverture à plat. Les couvertures sont élégantes, et les “cahiers” sont pourvus d’un élastique à leur extrémité(genre carnet de voyage). Puis, je me suis offert des feutres fins, spéciaux pour écrire sur les pages canson noires. Bien sur, ses feuilles sont exemptes d’acide(+fongicide).
 Cette présentation offre un premier intérêt ; le format ! Le format des “cahiers” d’art n’est pas classique, format paysage ou portrait(voire carré) et les dimentions ne suivent pas totalement les normes A4, A5. Ceci crée une première “surprise”. Puis je décide, là aussi, de disposer de “mes” timbres comme il me plait, de composer chaque feuille selon mon idée. J’utilise les pochettes Yvert et Tellier, les “feutres magiques” pour illustrer et légender.. L’imperfection ne me gène nullement, et donne à l’ensemble de la fraîcheur. Je compose par thème, en respectant plus ou moins la chronologie. Je mêle des blocs, ou des paires aux timbres “isolés” Je n’hésite vraiment pas à faire ce qui me plait ! Je souhaite que chaque page soit un régal pour la vue (Oh, c’est beau !)..
 Ce faisant, j’ai constaté que ma vision d’une collection se transformait. Jusqu’ici, je ne voulais pas de “trou”, pas de timbre manquant. Je me suis donc aperçu que je n’aimais pas tous les timbres.. et j’en ai donc écarté certains que je trouve sans intérêt.(recalés !). Je présente que les timbres que j’aime, taille douce de préférence. Je n’hésite pas, par exemple, à présenter ensemble deux timbres séparés pourtant de dix ans(date de parution). Ce qui sous entend que je ne classe pas les timbres récents, je les laisse dans un album classique en attente.. d’une suggestion de présentation, de l’émergence d’une page qui comprendra peut-être des timbres émis à des années différentes.

 J’ai opté pour cette solution. L’inconvénient tient à ce que ce que ces “cahiers”, une fois finis, sont définitifs(pas de nouvelles feuilles à insérer) C’est aussi son charme. Bien à vous. Amitiés philatéliques.

Logo de baloon
mardi 26 avril 2011 à 21h41 - par  baloon

je désire fabriquer moi-meme mes pochettes range timbres,de quelle matière doivent-elles-etre et ou peux-t-on se les procurer ?existe-il des grandes feuilles de cette(s) matière(s) plastique(s) ?
par avance,merci de bien vouloir me répondre à l’adresse suivante :
baloon.baloon chez laposte.net

Logo de rené gilbert
lundi 25 janvier 2010 à 19h31 - par  rené gilbert

je recherche des porte-timbres pour classeur (noir)A4 vous pouvez m’envoyer une documantation, et tarif, suivant les quantitees,

a, Mr René Gilbert
34, Parc de Bellevue
56220 Malansac

lundi 21 décembre 2009 à 19h56

Je suis flaté de voir que vous avez choisi une page d’un album que j’ai réalisé pour illustrer votre article
Salutations
Boris

lundi 14 septembre 2009 à 19h00

mais comment ont fait si on a pas de pochette spécial et comment o en fabrique soit même ? Julia

vendredi 7 août 2009 à 09h23

Si j’ai bien tout compris,il faut le logiciel,les feuilles au format PDF et l’on peut se constituer des albums moins chers que dans le commerce.Alors merci,je vais essayer.André B.

Site web : Classer ses timbres
Colombes la carte

Plan Interactif de Colombes.


Identifier PCGC

Outil d'identification PC et GC.


Brèves

11 mars - C’est arrivé un 12 mars.

En 1886, un pharmacien d’Atlanta en Georgie (États-Unis), John Styth Pemberton invente dans son (...)

11 mars - C’est arrivé un 11 mars.

La plus célèbre des éruptions historiques de l ’Etna s’est produite du 11 mars au 11 juillet 1669. (...)

9 mars - C’est arrivé un 9 mars.

9 mars 1959, la célèbre poupée Barbie entre en scène. La société Mattel lance sa célèbre poupée au (...)

26 février - C’est arrivé un 26 février.

En haut des Champs-Élysées, au sommet de la colline de Chaillot, se trouve la place de l’Étoile (...)

25 février - C’est arrivé un 25 février.

Une scène d’anthologie se déroule le soir du 25 février 1964 sur le ring du Miami Beach Convention (...)

24 février - C’est arrivé un 24 février.

Le 24 février 1896 le physicien Henri Becquerel constate lors de ses recherches sur la (...)

23 février - C’est arrivé un 23 février.

Apparu à la Renaissance, l’imprimerie serait la plus grande invention de tous les temps mais (...)

14 février - C’est arrivé un 14 février.

Le capitaine anglais James Cook fut le premier des navigateurs scientifiques modernes. Ce fils (...)

13 février - C’est arrivé un 13 février.

À l’angle du boulevard de Grenelle et de la rue Nélaton se trouvait le Vélodrome d’Hiver, le fameux (...)

6 février - C’est arrivé un 6 février.

Le 6 février 1958, l’équipe de foot de Manchester disparaît dans un tragique accident aérien. Les (...)