C’est arrivé un 18 octobre.

mardi 17 octobre 2017

L’Alaska, ce vaste territoire situé au nord-ouest du Canada et aujourd’hui le plus grand des États américain fut autrefois… Russe. Les Russes créèrent en effet la première colonie russe d’Amérique en 1784 dans cette contrée riche en loutres, convoitées pour leurs fourrures (l’or poilu) et en défenses de morses qui étaient aussi précieuses que l’ivoire. Le nom Alaska est d’ailleurs d’origine russe (Аляска), dérivé du mot du dialecte aléoute (des îles Aléoutiennes) "alaxsxaq" ou "Alyeska" il signifie "le continent", ou plus littéralement : "la grande terre".

Timbres - Découverte de l'Alaska par Vitus Bering.

La découverte de l’Alaska est due à Vitus Bering, navigateur danois au service du tsar de Russie. En 1741 les navires de Bering atteignent l’île de Kayak, sur la côte de l’Alaska méridionale. Ses hommes y découvrent des traces d’occupation humaine, mais n’y rencontrent personne. Obligés d’hiverner sur une des îles au large de la péninsule du Kamchatka, les membres de l’expédition ne purent rentrer en Russie que l’année suivante, mais sans Vitus Bering, qui décèdera lors de cet hivernage. Les années suivantes des marchands de fourrures russes s’installèrent dans les îles Aléoutiennes et débutèrent le commerce des fourrures. De 1792 à 1799, la capitale de l’Amérique Russe est Kodiak.

TimBres - Baranov et la ville de Novo-Arkhangels (Sitka) en Alaska. Timbre - Otarie et Loutre de mer des ressources qui valent de l'or.

50 ans plus tard, au milieu du 19ème siècle le tsar russe Alexandre II décidera de se débarrasser de ce territoire nord-américain qu’il possède. La guerre de Crimée qui a éclaté en 1853, oppose la Russie à l’Angleterre, la France et la Turquie. La Russie ne peut donc se permettre de financer ni de défendre l’Alaska, les voies maritimes étant contrôlées par les navires des alliés. L’Empire britannique qui possède déjà le territoire voisin du Canada peut facilement prendre possession de ce territoire : la décision du Tsar est donc confortée par la crainte que l’Angleterre ennemie ne bloque l’Alaska, et par conséquent perdre cette colonie sans aucune contrepartie.

Timbre - La vente de l'Alaska par le tsar Alexandre II aux Etats-Unis.

Alexandre II charge alors en 1858 son ambassadeur à Washington Édouard de Stoeckl d’ouvrir des négociations avec les États-Unis pour vendre cette terre qui ne lui rapporte en somme toute plus grand chose depuis que le talentueux marchand Alexandre Baranov, très âgé, s’était retiré des affaires. La guerre de Sécession stoppera les pourparlers diplomatiques qui ne reprendront qu’en 1867 et aboutiront à un accord cette année là. Le ministre américain des Affaires étrangères William H. Seward signera le 30 mars 1867 l’accord approuvant la vente, incluant l’Alaska aux terres américaines contre un montant de 7,2 millions de dollars au lieu des 5 millions proposé en premier lieu. La cérémonie de transfert de souveraineté de l’Alaska entre les deux grandes puissances aura lieu quant à elle le 18 octobre 1867 sur la colline du palais dans la ville de Novo-Arkhangelsk (maintenant appelée Sitka), capitale de l’Amérique russe depuis 1800 qui ne comptait alors qu’une centaine de baraquement en bois pour un millier d’habitants. C’est par ces mots et sous les salves d’artillerie que le capitaine russe Alexis Pestchouroff scelle l’accord : “Général Rousseau, par l’autorité de Sa Majesté, l’empereur de Russie, je transfert aux États-Unis d’Amérique le territoire de l’Alaska”. En retour, le général Américain Lowell Rousseau accepta le territoire. L’Alaska devient donc le 18 octobre 1867 un territoire des États-Unis mais il faudra attendre le 3 janvier 1959 pour que l’Alaska devienne le 49ème état des états-unis en adhérant à l’Union.

Timbre - La ruée vers l'or du Klondike en Alaska.

Plusieurs centaines de Russes refusant la nationalité américaine retourneront en Russie l’année suivante à bord de navires commerciaux et seuls quelques commerçants et hommes d’Église choisiront de rester sur place. Très peu de temps après cet accord des rivières d’or commenceront à couler et la ruée vers l’or du Klondike commença en Alaska, rapportant aux Etats-Unis des centaines de millions de dollars soit bien plus que ce qu’ils avaient déboursé pour acquérir ce territoire.

Timbres - Le Mont McKinley plus haute montagne d'Amérique du Nord..

La ville de Sitka fut fondée par les Russes en 1799 et restera la capitale de l’Alaska jusqu’en 1900. Elle compte aujourd’hui plus de 8600 habitants et joue un rôle de centre culturel pour le sud de l’État. Ce site naturel exceptionnel lui confère un grand intérêt environnemental. Aujourd’hui, chaque 18 octobre, les Etats-Unis célèbrent l’Alaska Day, tandis qu’à Sitka, on hisse le drapeau américain et on ramène les couleurs russes.

Timbres - Drapeau de l'état d'Alaska 49eme Etat des états-unis.

Le drapeau de l’Alaska a été adopté comme drapeau officiel du Territoire de l’Alaska le 2 mai 1927. Dessiné en 1927 par Benny Benson, un jeune garçon de 13 ans qui vivait alors dans un orphelinat de Seward, il est composé de huit étoiles couleur or qui représentent le "grand chariot" de la Grande Ourse et l’étoile polaire, sur un fond bleu foncé.





Toutes les brèves du site

  • samedi 21 avril 2018
    C’est arrivé un 21 avril.

    Alors que la France avait été l’un des premiers pays à instaurer le suffrage universel masculin en 1848, il faudra attendre le 21 avril 1944 pour que le droit de soit accordé aux femmes. En 1944, le suffrage féminin est devenu une quasi-obligation : la France se doit de rattraper son grand retard vis-à-vis des autres pays européens. Elle sort de la seconde guerre mondiale et durant l’occupation de nombreuses femmes ont rejoint les rangs de la résistance. Cet engagement conduira la France libre du général de Gaulle à reconnaître l’égalité économique et politique des sexes : on (...)

  • lundi 19 février 2018
    C’est arrivé un 19 février.

    En octobre 1944, la flotte japonaise est anéanti à Leyte, aux larges des philippines. Mais alors qu’au début de l’année 1945, la victoire semble à portée de main en Europe, le conflit continue à faire rage dans le pacifique. Pour défaire le Japon, les Américains doivent s’emparer des îles d’Iwo Jima (“île au Souffre”, en japonais) et d’Okinawa situées à moins de 1200 km du Japon pour y installer leur aviation et soumettre le Japon à un bombardement systématique. Mais le commandement japonais a parfaitement pressenti les intentions américaines et dès l’été 1944 une part considérable (...)

  • lundi 12 février 2018
    C’est arrivé un 12 février.

    Après le traité de Paris de 1763, le roi Louis XV souhaite que la France participe aux grandes expéditions de découverte autour du globe afin de rattraper le retard pris sur les autres puissances européennes et découvrir dans l’hémisphère sud, cette "Terra Australis Incognita", nouveau continent septentrional plein de promesses. C’est Yves de Kerguelen-Tremarec qui partira à la recherche de cette « France australe » rêvée, dans un contexte de rivalité toujours présente avec l’Angleterre et son explorateur James Cook. Il prend la mer à Lorient le 1er mai 1771 et se rend à l’Île de (...)

  • dimanche 11 février 2018
    C’est arrivé un 11 février.

    Le 11 février 2016, le directeur du laboratoire LIGO annonce que pour la 1ère fois, une onde gravitationnelle, une "vibration de l’espace-temps" a été détectée : la théorie d’Einstein est confirmée. En 1915 naissait la théorie de la Relativité générale d’Einstein qui intégrant la gravitation à sa théorie de la Relativité restreinte, bouleversait notre vision de l’espace et du temps. Elle est née de la volontée d’Albert Einstein d’obtenir une description de la gravitation cohérente avec la théorie de la relativité restreinte qu’il avait introduite 10 ans auparavant. Cette théorie est l’un (...)

  • jeudi 8 février 2018
    C’est arrivé un 8 février.

    Au lendemain de la première guerre mondiale qui vient de s’achever et qui a vu l’émergence d’une industrie aéronautique particulièrement dynamique, les frères Farman dont les avions ont formés des escadrilles particulièrement efficaces sont soucieux de se reconvertir et d’utiliser le surplus d’appareils restant et les pilotes démobilisés. Leur dernier prototype est le bombardier géant F60 qui prend son envol en octobre 1918 mais la signature de l’armistice arrête les commandes et les industriels doivent par conséquent envisager la reconversion de leurs avions. Avec le F60 Goliath, (...)

  • lundi 15 janvier 2018
    C’est arrivé un 15 janvier.

    Dans les montagnes du sud-ouest de la Chine se cache un ours noir et blanc : il s’agit du grand panda. C’est aujourd’hui l’un des animaux les plus rares de la planète : menacé par un taux de natalité très bas et par la destruction de son habitat lié à l’urbanisation et aux cultures intensives en Chine il n’en reste plus aujord’hui qu’a peine 1000 à l’état sauvage et un peu plus d’une centaine dans les zoos. C’est pour cette raison que le Panda est devenu en 1961 le logo du Fonds Mondial pour la protection de la nature (WWF). La WWF est la première organisation mondiale de (...)

  • samedi 13 janvier 2018
    C’est arrivé un 14 janvier.

    En 1919, au sortir de la première guerre mondiale l’Alsace et la Lorraine redeviennent des provinces françaises et pour éviter les traumatismes d’une nouvelle invasion, semblable à celles de 1870 et de 1914, le gouvernement français conscient du caractère éphémère des garanties du Traité de Versailles étudie la construction d’un système défensif moderne le long des frontières avec l’Allemagne et l’Italie pour protéger ces territoires. Une "Commission de Défense du Territoire" est créée et dès 1928 débute la construction de la "muraille de France" à l’initiative de Paul Painlevé, (...)

  • vendredi 12 janvier 2018
    C’est arrivé un 12 janvier.

    Pierre de Fermat est né dans la première décennie du XVIIeme siècle à Beaumont de Lomagne (1601 ou 1607), dans une famille bourgeoise de riches marchands. Après ses études qu’il fit chez les franciscains à Toulouse, il acquis son grade de bachelier en droit civil à Orléans puis fut conseiller à la Chambre des Requêtes au parlement de Toulouse en 1631 et séjourna à Castres en tant que conseiller à la Chambre de l’Édit. Mais ce sont ses travaux mathématiques qui assureront sa notoriété. Il étudie les mathématiciens grecs qui commencent à être reconnus en Europe et s’intéresse aux (...)

  • jeudi 11 janvier 2018
    C’est arrivé un 11 janvier.

    Il faut remonter très loin dans l’Antiquité pour découvrir les premières descriptions de cette maladie redoutable qui ne prit son nom définitif qu’au 1er siècle de notre ère : le diabète. Une maladie caractérisé par l’abondance anormale des urines est ainsi signalé sur un papyrus découvert à Thèbes par le docteur Ebers et rédigé au environ de 1550 avant Jésus-Christ pendant le règne d’Amenhotep Ier : il s’agit de la polyurie qui est fréquemment rencontrée dans le cas du diabète insipide ou du diabète sucré. Connu sous le nom de papyrus Ebers c’est l’un des plus anciens traités médicaux (...)

  • mardi 2 janvier 2018
    C’est arrivé un 2 janvier.

    L’Italien Fausto Coppi, virtuose de la bicyclette, reste à ce jour l’un des plus grand champions de l’histoire du cyclisme. Il disparaît prématurément le 2 janvier 1960 à l’âge de 40 ans. Mal soigné il succombera des suites d’une malaria qu’il a attrapé quelques semaines plut tôt en Haute-Volta (aujourd’hui appelée Burkina Faso) ou il était parti disputer un critérium à Ouagadougou en compagnie de ses amis français Bobet, Anquetil et Geminiani pour promouvoir le cyclisme en Afrique Noire. Celui qui était surnommé "Campionissimo" sera enterré dans l’église de sa terre natale, dans le (...)

Colombes Notre ville

Plan Interactif de Colombes.


Identifier PCGC

Outil d'identification PC et GC.