C’est arrivé un 22 novembre.

jeudi 22 novembre

C’était un vendredi 22 novembre ensoleillé peu après midi. Le cortège du président John Fitzgerald Kennedy faisait son entrée dans les rues de Dallas au Texas, sous les applaudissements de la foule. Le temps est si clément que le Président Kennedy circule en limousine Lincoln Continental cabriolet décapotable sans aucune vitre protectrice. Le président salue la foule en souriant depuis le siège arrière du véhicule. Son épouse Jacky, lumineuse dans son tailleur rose, est à ses côtés. Le convoi présidentiel descend la rue principale, prend à droite, puis s’engage à gauche dans une rue transversale où la foule est moins dense. Soudain, des détonations claquent. C’est aussitôt la confusion. John grièvement touché à la poitrine s’effondre sur les genoux de son épouse. “Mon Dieu, On essaie de nous tuer !” S’écrie-t-il. Jackie Kennedy se penche au-dehors pour aider l’agent secret Clint Hill a monter à l’arrière, et la limousine fonce vers l’hôpital pendant que la police se précipite vers un tertre gazonné d’où semblent provenir les coups de feu. Le président des Etat-Unis, John Fitzgerald Kennedy a été touché à la gorge et à la tête. En quelques minutes, les médecins du parkland hospital sont à pied d’oeuvre pour tenter de sauver le président, qui par miracle, montre quelques signes de vie, mais leurs efforts seront vains. Le 22 novembre 1963, à 13h00, 30 minutes après l’attentat, le président Kennedy, 46 ans, est officiellement déclaré mort à l’hôpital Parkland.

Timbre - Assassinat de John Fitzgerald Kennedy. Timbres- Le Président Kennedy et son épouse Jackie Kennedy.

À 12h30, le 22 novembre 1963, Kennedy est assassiné en direct sous les yeux de millions d’Américains. c’est un véritable traumatisme pour toute une nation.

Timbre - John Fitzgerald Kennedy 1917-1963

Peu après les tirs, la police pénètre dans un bâtiment situé à une centaine de mètres de l’endroit où Kennedy a été abattu : des témoins ont repéré un homme armé à l’une des fenêtres du 6e étage. La police découvre un fusil à lunette télescopique. L’un des employés, Lee Harvey Oswald, 24 ans, chargé de remplir les livres de commandes, manque à l’appel. C’est un ancien marine et tireur d’élite qui a vécu en URSS et défendu la cause Castriste. Un peu plus d’une heure après l’assassinat, il est arrêté par la police à l’intérieur du Texas Theater où il a cherché refuge après avoir abattu le policier Tippit qui l’avait interpellé pour l’interroger.

Timbre - John f. Kennedy - Portrait par James Wyeth.

Moins de 48 heures après son arrestation par la police de Dallas, l’assassin du président JFK, Lee Harvey Oswald sera assassiné à son tour par Jack Ruby, propriétaire d’un night-club qui affirme être un fervent admirateur de Kennedy et qui voyant un “ sourire narquois sur le visage d’Oswald” a décidé de le supprimer.

Timbre - L'enterrement du président américain John Fitzgerald Kennedy. Timbres - 22 Novembre 1963, Le jour où l'Amérique s'arrêta.

La dépouille de Kennedy est ramené dans la capitale. le vice-président, Lyndon Johnson, prête serment à bord d’Air Force One, sur le tarmac de l’aéroport de Dallas, juste avant le décollage. Le dimanche suivant, un corbillard tiré par des chevaux transfère le cercueil recouvert du drapeau américain, jusqu’au Capitole et une garde d’honneur représentant tous les corps d’armée prend place autour de celui-ci. C’est le chef de la majorité sénatoriale, Mike Mansfield, qui prononce l’éloge funèbre. Il dénonce” l’intolérance, la haine, les préjugés et le mépris qui se sont conjugués pour aboutir à cet instant d’horreur” qu’a été l’assassinat du chef de l’État. Quelques 250000 personnes viennent s’incliner devant le corps de leur président et des dizaines de millions d’autres suivent la cérémonie à la télévision.

Timbre - In memoriam JFK.

Le lundi matin, le cortège funèbre quitte le Capitole et remonte Pennsylvania Avenue. Au niveau de la Maison Blanche, des délégations venues de 92 pays se joignent au cortège, qui se dirige ensuite vers la cathédrale Saint Matthew, conduit à pied par Jackie Kennedy entouré des frères du président, Robert et Edward. La procession se remet en marche vers le cimetière d’Arlington. Devant la tombe sont prononcées les dernières prières. La sonnerie aux morts retentit et une salve d’honneur éclate. La veuve reçoit le drapeau replié, allume la flamme du souvenir puis se retire dans le silence.

Timbre - Le président Américain John F. Kennedy. Timbre Cinq cents émis en hommage à John Fitzgerald Kennedy.

Autour de ce timbre ont peut lire une citation extraite du discours d’entrée en fonction de JFK en janvier 1961 : "... And the glow from that fire can truly light the world" ", "...Et la lueur de ce feu peut vraiment éclairer le monde".

Qui a réellement tué Kennedy ? Le président Johnson nomma une commission d’enquête officielle, la commission Warren. Elle conclut que Lee Harvey Oswald avait agi de sa propre initiative et qu’aucun complot international n’avait été ourdi pour assassiner le président. Le rapport de la commission Warren suscita cependant de nombreuses critiques. En 1976, le Congrès américain désigna une nouvelle commission d’enquête, la commission Stokes, qui contrairement à la Commission Warren, affirma qu’Oswald n’avait pas été le seul tireur. Il y aurait eu au moins 2 tireurs et” une forte probabilité” pour que Kennedy ait été victime d’une conspiration. Mais cette commission se déclara incapable de désigner les conspirateurs. Aujourd’hui, on en est donc réduit à des conjectures. Kennedy a-t-il été assassiné par le KGB, c’est-à-dire par les services secrets soviétiques ? A-t-il été tué sur ordre de Castro ? Ou, au contraire, a-t-il été victime d’une conspiration de militants anticastristes vivant sur le sol américain, et qui auraient voulu faire payer à Kennedy son incapacité à se débarrasser de Castro ? D’autres affirment encore que c’est la mafia américaine qui aurait exécuté le président. Certains évoquent même une vaste conspiration qui aurait impliqué le FBI et les services secrets américains dans le meurtre de leur propre au président ! Le Jeudi 26 octobre 2017, l’administration de Donald Trump dévoilera près de 3.000 documents confidentiels concernant l’assassinat de John F. Kennedy. Mais l’assassinat de Kennedy est, encore à ce jour, un mystère. Une seule chose est sûre : la mort de Kennedy n’a pas fini de faire couler beaucoup d’encre !





Toutes les brèves du site

  • samedi 8 décembre 2018
    C’est arrivé un 9 décembre.

    Après l’échec de la restauration monarchique et la mise en place de la République en 1873, la question de la séparation des Églises et de l’État ne cesse de se poser. Les républicains au pouvoir craignent encore l’Église catholique, dont l’influence dans la société reste très importante. Fervents partisans de la laïcité et attachés à la science et au progrès, ceux-ci condamnent en effet l’influence néfaste de l’église qui est accusé d’entretenir l’obscurantisme des populations par l’intermédiaire des congrégations religieuses chargé d’enseignement. En 1879, Jules Ferry est nommé ministre (...)

  • mercredi 21 novembre 2018
    C’est arrivé un 21 novembre.

    Au début du XVIIème siècle, l’Angleterre est divisée par des conflits politiques et religieux d’une grande violence. Trois églises se disputent alors les fidèles : Anglicane, Presbytérienne et Indépendantistes ou Séparatistes. Ces derniers veulent se séparer des 2 premières et quitter l’Angleterre. Victimes de discriminations et en désaccord avec l’Église protestante anglicane fondée en 1534 par le roi Henri VIII, ce groupe de protestants anglais nommé puritains s’installe alors à Leyde, aux Pays-Bas, fuyant les persécutions religieuses. Mais la trêve conclue en 1609 entre l’Espagne (...)

  • jeudi 11 octobre 2018
    C’est arrivé un 12 Octobre.

    Le 12 Octobre 1492, Christophe Colomb, cherchant un passage encore inconnu vers la Chine, découvre les Amériques. Son rôle dans l’Histoire fut immense. Il ouvre ainsi la voie à la conquête de tout l’hémisphère occidental et manque de fort peu la découverte du Pacifique en passant à l’endroit le plus étroit de la terre de Panama. Né à Gênes en 1451, Colomb vit dans une famille de tisserands, modeste mais ouverte sur le monde. Ses jeunes années seront ponctuées d’études maritimes et voyages en Méditerranée.
    Puis en 1476, il rejoint à Bartholomé, son frère cadet à Lisbonne, au (...)

  • lundi 27 août 2018
    C’est arrivé un 27 août.

    Le Krakatoa, Krakatau ou Gunung Krakatau en indonésien et en javanais, est un volcan gris de volcan de type explosif de la ceinture de feu du Pacifique. Après une période de sommeil de deux cents ans le volcan indonésien Krakatau situé dans le détroit de la Sonde, entre les îles de Java et Sumatra se réveille une première fois le 20 mai 1883 émettant de grands panaches de cendres et de vapeur accompagnés de forts grondements. S’ensuivit une pause de quelques semaines puis de nouvelles explosions se font entendre ; le 19 juin un nouveau petit cône commença à se former entre (...)

  • samedi 25 août 2018
    C’est arrivé un 25 août.

    Le 2 juillet 1270, la flotte royale de la huitième croisade quitte le port d’Aigues-Mortes pour l’Orient puis le 16 après une escale à Caligari en Sardaigne, entre dans la rade de Tunis, déserté par les marins qui ont abandonnés les galères sarrasines, et ses habitants qui ont fuit la ville. Malgré la fatigue engendré par une dysenterie le roi de France Louis IX tient à être le premier, pour la seconde fois (après la 7ème croisade 1248-1250), à poser le pied sur la terre d’Afrique. Le 18, Louis qui ne peut même plus tenir à cheval, débarque avec 6000 hommes dans la plaine à côté (...)

  • mercredi 22 août 2018
    C’est arrivé un 22 août.

    Le 22 août 1812, un jeune explorateur suisse de 28 ans, Johan Ludwig Burckhardt entre dans Pétra accompagné de son guide bédouin et habillé comme lui : pour des raison de sécurité, il se fait appeler Cheikh Ibrahim. Après des siècles d’oubli, la cité perdue, qu’il ne peut hélas vraiment explorer de peur d’être découvert revit pour l’Occident. Située à 250 km au sud de la capitale de Jordanie, Ammam, Pétra est une ancienne cité caravanière Edomite puis Nabatéene. Des peuples plutôt méconnus, mais dont parle la bible. Et ses mystères fascinent archéologues et artistes. En mai 1818, une (...)

  • mardi 21 août 2018
    C’est arrivé un 21 août.

    Depuis le début de l’année 1968, le nouveau premier secrétaire du Parti Communiste, Alexandre Dubček fraîchement élu président de la République socialiste tchécoslovaque (5 janvier 1968) et les communistes tchécoslovaques veulent instaurer un "socialisme à visage humain" qu’ils nomment "Printemps de Prague". Très rapidement, il prend ses distances avec Moscou et tente de concilier la direction communiste du pays avec le respect des libertés d’expression, d’association... Dubcek libéralise l’information, autorise l’existence d’autres partis limite les pouvoirs de la police...La (...)

  • lundi 20 août 2018
    C’est arrivé un 20 août.

    Chaque année, le paludisme, maladie parasitaire due à un protozoaire parasite de genre Plasmodium et transmis par la piqûre d’un moustique, l’anophèle femelle, provoque dans le monde entre 400 et 450 millions de cas de maladie et entraîne le décès de plus 300000 enfants. Près de la moitié de la population mondiale est exposée au risque de paludisme. Connue en Europe par les médecins depuis l’Antiquité sous le nom de “fièvre intermittente” cette maladie fera des ravages durant longtemps et se diffusera ensuite aux Amériques avec le développement du commerce d’esclaves. Endémique au (...)

  • samedi 21 juillet 2018
    C’est arrivé un 21 juillet.

    C’est le 21 juillet 1857 que le premier bataillon de tirailleurs sénégalais est créé par le général Louis Faidherbe alors gouverneur du Sénégal partie de l’Afrique Occidentale Française (AOF). Il s’agit de formaliser le recrutement local qui existait déjà depuis le XVIIe siècle en consolidant la suppression de l’esclavage intervenu en 1848. Le rachat de captifs permet ainsi de recruter ces premiers tirailleurs auxquels Faidherbe donne un titre officiel. Ce terme de “ tirailleur” désigne un “combattant doté d’une certaine liberté de manœuvre et qui tirent en dehors du rang” et (...)

  • jeudi 19 juillet 2018
    C’est arrivé un 19 juillet.

    En 1798, 40000 hommes venus de France débarquent à Aboukir. C’est le début de la campagne d’Égypte menée de 1798 à 1801 par Napoléon Bonaparte pour affaiblir l’Angleterre en touchant sa puissance commerciale. En dépit de quelques victoires ce sera un désastre. La flotte anglaise de l’amiral Nelson détruira les vaisseaux français restés dans la rade d’Aboukir rendant tout retour en France impossible. L’armée française prisonnière de sa conquête sera finalement victime d’une épidémie de peste. Mais Napoléon a su habilement jouer de la propagande pour détourner à son profit l’échec et (...)

Colombes Notre ville

Plan Interactif de Colombes.


Identifier PCGC

Outil d'identification PC et GC.