11 juillet 1975 - Découverte du tombeau du premier empereur de Chine.

vendredi 11 juillet 2014

Les frères Yang, deux villageois de la région du Mont Lishan en Chine du Nord tombent sur une étrange sépulture, par hasard, en creusant un puits le juillet 1975. Situé au pied du versant nord du mont Lishan, à 35 kilomètres au nord-est de Xi’an cette découverte bouleversa les milieux de l’archéologie antique : près de 6000 soldats de terre grandeur nature et couvrant une surface de 14 260 m² et enterrés bien rangés comme pour assister à une parade furent découverts dans cette première fosse. Ils tiennent compagnie à la dépouille de leur empereur Qin Shi Huangdi, premier unificateur de la Chine et mort aux alentours de 210 avant JC. C’est l’armée enterrée, dont les statues sont appelées armée de terre cuite et parfois armée de Terracotta. (Terracotta signifiant "terre cuite"). Selon les estimations communément admises, cette armée de statues du mausolée de Qin Shi Huangdi devait représenter le nombre exact des gardes impériaux. Il refusait l’idée de la mort et se protégea en construisant un tombeau bien gardé, qui lui garantirait la vie éternelle. Il aurait envoyé de nombreux hommes à la recherche de ce pays immortel. Sima Qian en 219 av. JC écrit :"Le premier Empereur parcourut tout le littoral de la mer de l’Est, offrant des sacrifices aux hautes montagnes et aux grands fleuves dans l’espoir d’entrer en relation avec les Immortels"

Qin Shi Huangdi unifia la Chine, fit construire la grande Murailleet se déclara premier empereur de l’Empire du Milieu. Il imposa aussi l’usage exclusif de la monnaie ronde à trou carré en cuivre qui survécut jusqu’en 1837, les poids et mesures, la largeur des routes et l’écartement des essieux et imposa une écriture unifiée qui est restée aujourd’hui une donnée fondamentale pour l’unité culturelle chinoise ce qui permit d’avoir une meilleure communication dans tout le royaume. Le nom de la dynastie des Qin a aussi donné son nom au pays car Qin se prononce "Tchin" en chinois.

Les fouilles qui n’ont pas cessé depuis ce jour ont mis au jour deux autres fosses contenant des guerriers et des chars en bois, elles sont située à 1,5 km environ du Mausolée de l’Empereur, un tumulus pyramidal d’une hauteur de 115 mètres. Le travail effectué sur chacun de ces milliers de soldats et chevaux à taille humaine est phénoménal, chaque visage et chaque posture est différente, ils portent des armes réelles et il reste sans doute des milliers de statues à mettre au jour. Ce trésor rappelle au monde la richesse de la civilisation chinoise quasiment aussi ancienne que celle de l’egypte et constitue un témoignage unique de l’organisation militaire de la Chine à l’époque.

"Les trois fosses contiennent des guerriers et des chevaux de terre cuite grandeur nature. La première fosse est essentiellement consacrée à l’infanterie. La seconde fosse contient des formations de chariots, d’infanterie et de cavalerie. La troisième fosse est celle du quartier-général. Le nombre total des pièces contenues dans les trois fosses est estimé à 7000 guerriers et 300 chevaux. Toutes les statues étaient soigneusement rangées et sculptées avec précision. Chacune était dotée de sa propre apparence. Les rôles et les grades sont facilement identifiables par la pose et la coiffure. Ces statues sont creuses et elles n’étaient pas faites d’un bloc, mais en plusieurs morceaux réunis ensuite. La tête, en particulier, s’ajuste à la cavité ménagée en haut du torse, entre les deux épaules. Cette méthode offrait la possibilité de standardiser la production des corps, en distinguant les soldats des différentes armes, ainsi que leur grade, tout en diversifiant les physionomies."

Accompagnés par leurs chevaux et munis de tout leur matériel, cette légion de guerriers forment une armée complète qui donne une idée de la puissance militaire du premier empereur de Chine. Chaque char est attelé de quatre chevaux en terre cuite et dirigé par un conducteur assisté latéralement de deux aides. Une superbe paire de chariots et de chevaux de bronze (timbre ci-dessus), exhumée en 1980 à quelques mètres du tombeau de Qin Shihuangdi, est aujourd’hui exposée dans un petit musée dans l’enceinte du site, c’est le trésor national le plus précieux de Chine. L’édification de la nécropole de Xi’an a mobilisé environ 700.000 personnes pendant plus de 30 ans. Les travaux débutèrent dès que Qin Shi Huangdi devint roi de Qin en 247 av. J.-C. Les ouvriers venus de toutes les provinces de l’Empire travaillèrent sans trêve jusqu’à la mort de l’empereur. Les ouvriers ayant préparé son tombeau et assisté à l’enterrement ont été emmurés vivants dans le mausolée à la fin de la cérémonie afin que les secrets de sa construction ne soient pas divulgués. Classé depuis 1987 au patrimoine mondiale de l’UNESCO, le mausolée de l’armée enterrée est considéré comme l’un des principaux trésors culturels du monde.





Toutes les brèves du site

  • mercredi 7 août 2019
    C’est arrivé un 07 août.

    Deux ans après la fin de la seconde guerre mondiale, l’explorateur et scientifique norvégien Thor Heyerdahl accompagné de 5 hommes d’équipage et d’un perroquet, mascotte de l’expédition s’embarque sur un radeau de 14 mètres de long qui a été baptisé Kon-Tiki en l’honneur du Roi-Soleil en Inca pour une expédition qui allait devenir un récit mythique. C’est le 27 avril 1947 que l’équipage quitte le port péruvien de Callao près de Lima pour affronter vagues et vents. Thor Heyerdahl veut prouver à une communauté scientifique sceptique que les ancêtres des Incas auraient pu migrer depuis (...)

  • mardi 11 juin 2019
    C’est arrivé un 14 juin.

    14 Juin -Journée Mondiale des Donneurs de Sang. Se mobiliser est crucial. 10 000 dons sont nécessaires chaque jour en France pour faire face à la demande. Et se chiffre à tendance à augmenter. Le don du sang est aussi vital qu’incontournable pour les secours d’urgence, les personnes atteintes d’un cancer, les victimes d’hémorragies ou celles touchées par des maladies du sang. Il est en effet impossible de remplacer le sang humain par des médicaments ou des produits de synthèse. Surtout, c’est 1 million de malades de soignés chaque année par ce biais (transfusion, médicaments (...)

  • lundi 10 juin 2019
    C’est arrivé un 10 juin.

    Oradour, souviens-toi - remember. Fin mai 1944, l’état major allemand à Berlin s’alarme de la situation dans le sud-ouest de la France et recommande “une puissante riposte avec des forces suffisantes”. A Montauban, la 2ème division blindée S.S. "Das Reich", “unité d’élite”, spécialement équipée et formée pour la lutte contre les “partisans” et qui a subi de lourdes pertes sur le front de l’Est est en cours de réorganisation et s’apprête à intervenir. Le général Heinz Lammerding qui la commande depuis le 25 janvier promet qu’au 15 juin “la zone sera pacifiée”. Au matin du 6 juin 1944, une (...)

  • vendredi 7 juin 2019
    C’est arrivé un 7 juin.

    Dans les années 30, le mathématicien Alan Mathison Turing (né le 23 juin 1912 à Londres) est identifié comme l’un des cerveaux les plus brillants du Royaume Uni. Le 12 novembre 1937 Turing publie notamment un article de recherche "On computable numbers" dans lequel il met en place sa théorie de la calculabilité et qui est aujourd’hui considéré comme un fondement de l’informatique. Le gouvernement britannique lui demande alors de suivre des cours de chiffre et de cryptanalyse dès 1938. Durant la seconde guerre mondiale Turing est employé par les services secrets britanniques (...)

  • mardi 4 juin 2019
    C’est arrivé un 5 juillet.

    Paris, 5 juillet 1946, piscine Molitor - Naissance explosive du bikini. Pourtant, l’histoire nous enseigne que Réard n’a rien inventé et que l’histoire de la naissance du bikini remonte à bien plus longtemps qu’il n’y paraît. Que ce soit au travers les mosaïques de la Villa del Casale, en Sicile, datant du IVe siècle av. JC ou bien dans la Grèce Antique autour de l’an 1400 av. J.C., des maillots de bain deux pièces ornent déjà le corps des femmes non pour plonger dans la méditerranée mais pour s’adonner à la pratique du sport. Les plus anciennes références remontent même à (...)

  • mercredi 8 mai 2019
    C ’est arrivé un 8 mai.

    Le 25 avril 1945, une patrouille américaine et une unité soviétique effectuent leur jonction sur l’Elbe au cours d’une rencontre historique qui coupe le Reich en deux. Les tanks et l’infanterie soviétique envahissent Berlin et viennent à bout de la résistance allemande après de violents combats de rues au corps-à-corps contre des adversaires composés pour la plupart d’adolescents et de vieillards désemparés. Mais plus de 5000 nazis défendent l’immeuble du Parlement, ravagée par le feu. Le 30 avril, alors que les obus pleuve autour de son bunker, Hitler se tire une balle de (...)

  • samedi 27 avril 2019
    C’est arrivé un 27 avril.

    Durant des siècles des millions d’esclaves seront enchaînés, battus, asservis et déportés d’un continent à l’autre. A partir du XVIème siècle, la traite négrière transatlantique devient la plus intense, la plus massive entraînant la déportation, en quatre siècles, du XVIe au XIXe, de 12,5 à 15 millions d’Africains. A la fin du XVIIIe siècle, la France est l’un des pays en pointe dans ce qu’on appelle "la traite des Noirs". Louis XIII l’a autorisée en 1642 et le Roi-Soleil édictera en 1685 le fameux Code noir sur le statut des esclaves dans les colonies. Les navires partent de ports (...)

  • mercredi 27 mars 2019
    C’est arrivé un 27 mars.

    Dompter le Nil a toujours été le grand rêve de l’Egypte. Dès la préhistoire, l’immense oasis longiligne du fleuve traversant le désert attire un peuple qui fait éclore, en l’espace de quelques générations, une civilisation extraordinairement avancée et complexe. Pour le réaliser, tout les maîtres du pays ont concentrés leurs efforts sur la Nubie, région frontalière où les eaux du fleuve devaient franchir de longs passages rocheux, les fameuses cataractes. Il y a 39 siècles déjà, les ingénieurs des pharaons tentaient d’exploiter les crues du Nil grâce à une retenue bâtie à Semna, (...)

  • dimanche 24 mars 2019
    C’est arrivé un 24 mars.

    La tuberculose est une maladie vieille comme le monde ou plutôt comme l’humanité. Autrefois nommée Phtisie, la tuberculose est connue depuis l’Antiquité. On sait qu’elle existait déjà aux temps préhistoriques et l’examen de momies égyptiennes à montrer qu’elle n’a pas épargné les plus puissants Pharaons. Hippocrate en décrit déjà les différentes formes au Vème siècle avant notre ère et l’infection tuberculeuse était pour les Hébreux un des châtiments divins. Elle n’était pas étrangère non plus en Inde et Chine anciennes, ainsi que chez les peuples autochtones, des siècles avant la venue (...)

  • vendredi 22 mars 2019
    C ’est arrivé un 22 mars.

    Lors d’un voyage à Paris, en 1890, Antoine Lumière, père d’Auguste et Louis découvre l’invention de l’Américain Edison : le Kinétoscope , un des premiers appareils de visualisation cinématographique sans projection. Il assiste également à une projection des premiers dessins animés du cinéma (les Pantomimes lumineuses.), qu’Emile Reynaud présente dans son Théâtre Optique. Profondément impressionné par ces projections, il entrevoit d’emblée qu’il est possible de faire mieux. De retour à Lyon, Antoine Lumière demande à ses fils, Auguste et Louis, de trouver un système pour obtenir des (...)

Colombes Notre ville

Plan Interactif de Colombes.


Identifier PCGC

Outil d'identification PC et GC.