C’est arrivé un 12 février.

lundi 12 février

Après le traité de Paris de 1763, le roi Louis XV souhaite que la France participe aux grandes expéditions de découverte autour du globe afin de rattraper le retard pris sur les autres puissances européennes et découvrir dans l’hémisphère sud, cette "Terra Australis Incognita", nouveau continent septentrional plein de promesses. C’est Yves de Kerguelen-Tremarec qui partira à la recherche de cette « France australe » rêvée, dans un contexte de rivalité toujours présente avec l’Angleterre et son explorateur James Cook. Il prend la mer à Lorient le 1er mai 1771 et se rend à l’Île de france (Île Maurice) à bord du vaisseau "Le Berrier" ou il effectue une halte et prend le commandement de deux deux navires du roi de France : la flûte "la Fortune" et une gabare "Le Gros Ventre" avec lesquels il effectue un aller-retour vers les Indes pour vérifier si une nouvelle route, plus courte, est possible vers ce continent. Après une nouvelle escale à l’Île de France, il entame alors une expédition dans les mers du Sud le 16 janvier 1772.

Timbres - La fortune et Le Gros Ventre les bateaux d'Yves Joseph de Kerguelen de Trémarec.

Le 12 février, l’équipage aperçoit une terre inconnue et Yves de Kerguelen-Tremarec pense avoir découvert cette "Terra Australis" et lui donne le nom de France australe mais la météorologie qui est exécrable l’empêche alors de débarquer. Il faudra attendre le lendemain 13 février 1772 pour qu’une chaloupe avec l’enseigne de vaisseau Charles de Boisgueheneuc à son bord se rende sur la terre ferme et prenne possession de ce nouveau territoire au nom du roi.

Timbres - La découverte des Îles Kerguelen en 1772.

"Le 12 février 1772 au matin, les vents au nord-ouest, grand frais, avec de la brume, je donnai la route à l’est quart-nord-est ; j’avais fait gouverner toute la nuit au sud, mais voyant au point du jour beaucoup d’oiseaux qui venaient de la partie de l’est, je me décidai à changer la direction de la route, au moins pour vingt-quatre heures, et je fis gouverner à l’est quart-nord-est. J’étais à midi par 50 degrés 5 minutes de latitude sud et par 60 degrés 5 minutes de longitude orientale estimée. Le même jour, à six heures du soir, faisant toujours même route, nous eûmes connaissance d’une petite île devant nous, à quatre lieues ; je sondai sans trouver fond, j’approchai cette île à deux lieues, et la nuit étant venue, je tins bord sur bord jusqu’au jour, à petites voiles. Je donnai publiquement vingt écus (ainsi que je l’avais promis) au matelot qui découvrirait la première terre ; et je promis le double à celui qui verrait le premier la grande terre, assurant que le lendemain, on la verrait avant midi, parce que je remarquai le soir que les oiseaux étaient en plus grand nombre et qu’ils allaient vers l’est. " 12 février 1772 Yves-Joseph de Kerguelen, extraits publiés en 1782.

Timbre - Passage du navigateur Cook a Kerguelen en 1776.

En 1776, le capitaine James Cook, fait halte aux îles Kerguelen. Après l’avoir appelée « île de la Désolation » dans son journal, il donne à cet archipel découvert peu auparavant le nom du chevalier breton. Si Yves de Kerguelen-Tremarec n’a certes pas repéré un continent, il a participé aux grandes expéditions du XVIIIe siècle et découvert de nouvelles terres qui aujourd’hui portent son nom.

Timbre - Le chevalier Yves de Kerguelen, découvreur des îles qui portent son nom.

Après avoir subit une tempête qui sépara les 2 navires de l’expédition, Kerguelen, à bord de La Fortune, rentre en France le 16 juillet 1772 et il fait au roi une description très optimiste de la terre qu’il a découverte. Reçu comme un héros “ un nouveau Christophe Colomb” car beaucoup à la cour pensaient qu’il avait découvert le nouveau continent tant convoité, une nouvelle expédition est alors montée. Kerguelen repart pour les mers australes le 26 mars 1773 mais cette expédition se déroulera dans des conditions effroyables. Une partie de l’équipage fut décimée par des aliments avariés et les tempêtes empêchent à nouveau Kerguelen de débarquer sur l’île. A son retour les membres de la seconde expédition ne décrivent cette fois qu’une terre de désolation et il lui est reproché un faute majeur, celle d’avoir abandonné une embarcation. Kerguelen est alors traduit en conseil de guerre. Condamné à une peine d’emprisonnement, le navigateur purgera sa peine au château de Saumur en 1775 et n’est libéré qu’à la faveur de la guerre d’Indépendance Américaine, qu’il mène sur un navire corsaire. Réintégré dans son grade sous la Révolution, Kerguelen est finalement écarté de la marine en raison de ses origines aristocratiques.

Timbre - Bicentenaire de la dispartition d'Yves Joseph de Kerguelen-Trémarec (1734-1797).

Le navigateur se consacre alors à la rédaction de ses souvenirs de corsaire, publiées en 1796 et intitulés Relation des combats et évènements de la guerre maritime de 1778 entre la France et l’Angleterre. Kerguelen meurt l’année suivante, à Paris, à l’âge de 63 ans.

Timbre - La carte géologique des îles Kerguelen. Timbre - L'Arche des Kerguelen.

Les îles Kerguelen ; archipel français de la partie méridionale de l’océan Indien situé à a peu près à égale distance entre le Cap de Bonne-Espérance et l’Australie. L’archipel est constitué par une île principale de près de 6.000 kilomètres carrés de superficie entourée d’environ 300 îles ou îlots. l’île Kerguelen proprement dite, appelé également île de la désolation, est une éminence basaltique, partie supérieur d’un plateau sous-marin dont le sommet atteint l’altitude de 1960 mètres. L’océan a découpé dans les roches de la partie orientale des baies profondes, mais la végétation et médiocre, cette île étant très souvent plongée dans les brumes. D’innombrables colonies d’oiseaux de mer ont trouvé sur cet archipel qui servit jadis de base aux baleiniers et qui est utilisé depuis 1951 pour des missions scientifiques et météorologique.





Toutes les brèves du site

  • samedi 8 décembre 2018
    C’est arrivé un 9 décembre.

    Après l’échec de la restauration monarchique et la mise en place de la République en 1873, la question de la séparation des Églises et de l’État ne cesse de se poser. Les républicains au pouvoir craignent encore l’Église catholique, dont l’influence dans la société reste très importante. Fervents partisans de la laïcité et attachés à la science et au progrès, ceux-ci condamnent en effet l’influence néfaste de l’église qui est accusé d’entretenir l’obscurantisme des populations par l’intermédiaire des congrégations religieuses chargé d’enseignement. En 1879, Jules Ferry est nommé ministre (...)

  • jeudi 22 novembre 2018
    C’est arrivé un 22 novembre.

    C’était un vendredi 22 novembre ensoleillé peu après midi. Le cortège du président John Fitzgerald Kennedy faisait son entrée dans les rues de Dallas au Texas, sous les applaudissements de la foule. Le temps est si clément que le Président Kennedy circule en limousine Lincoln Continental cabriolet décapotable sans aucune vitre protectrice. Le président salue la foule en souriant depuis le siège arrière du véhicule. Son épouse Jacky, lumineuse dans son tailleur rose, est à ses côtés. Le convoi présidentiel descend la rue principale, prend à droite, puis s’engage à gauche dans une (...)

  • mercredi 21 novembre 2018
    C’est arrivé un 21 novembre.

    Au début du XVIIème siècle, l’Angleterre est divisée par des conflits politiques et religieux d’une grande violence. Trois églises se disputent alors les fidèles : Anglicane, Presbytérienne et Indépendantistes ou Séparatistes. Ces derniers veulent se séparer des 2 premières et quitter l’Angleterre. Victimes de discriminations et en désaccord avec l’Église protestante anglicane fondée en 1534 par le roi Henri VIII, ce groupe de protestants anglais nommé puritains s’installe alors à Leyde, aux Pays-Bas, fuyant les persécutions religieuses. Mais la trêve conclue en 1609 entre l’Espagne (...)

  • jeudi 11 octobre 2018
    C’est arrivé un 12 Octobre.

    Le 12 Octobre 1492, Christophe Colomb, cherchant un passage encore inconnu vers la Chine, découvre les Amériques. Son rôle dans l’Histoire fut immense. Il ouvre ainsi la voie à la conquête de tout l’hémisphère occidental et manque de fort peu la découverte du Pacifique en passant à l’endroit le plus étroit de la terre de Panama. Né à Gênes en 1451, Colomb vit dans une famille de tisserands, modeste mais ouverte sur le monde. Ses jeunes années seront ponctuées d’études maritimes et voyages en Méditerranée.
    Puis en 1476, il rejoint à Bartholomé, son frère cadet à Lisbonne, au (...)

  • lundi 27 août 2018
    C’est arrivé un 27 août.

    Le Krakatoa, Krakatau ou Gunung Krakatau en indonésien et en javanais, est un volcan gris de volcan de type explosif de la ceinture de feu du Pacifique. Après une période de sommeil de deux cents ans le volcan indonésien Krakatau situé dans le détroit de la Sonde, entre les îles de Java et Sumatra se réveille une première fois le 20 mai 1883 émettant de grands panaches de cendres et de vapeur accompagnés de forts grondements. S’ensuivit une pause de quelques semaines puis de nouvelles explosions se font entendre ; le 19 juin un nouveau petit cône commença à se former entre (...)

  • samedi 25 août 2018
    C’est arrivé un 25 août.

    Le 2 juillet 1270, la flotte royale de la huitième croisade quitte le port d’Aigues-Mortes pour l’Orient puis le 16 après une escale à Caligari en Sardaigne, entre dans la rade de Tunis, déserté par les marins qui ont abandonnés les galères sarrasines, et ses habitants qui ont fuit la ville. Malgré la fatigue engendré par une dysenterie le roi de France Louis IX tient à être le premier, pour la seconde fois (après la 7ème croisade 1248-1250), à poser le pied sur la terre d’Afrique. Le 18, Louis qui ne peut même plus tenir à cheval, débarque avec 6000 hommes dans la plaine à côté (...)

  • mercredi 22 août 2018
    C’est arrivé un 22 août.

    Le 22 août 1812, un jeune explorateur suisse de 28 ans, Johan Ludwig Burckhardt entre dans Pétra accompagné de son guide bédouin et habillé comme lui : pour des raison de sécurité, il se fait appeler Cheikh Ibrahim. Après des siècles d’oubli, la cité perdue, qu’il ne peut hélas vraiment explorer de peur d’être découvert revit pour l’Occident. Située à 250 km au sud de la capitale de Jordanie, Ammam, Pétra est une ancienne cité caravanière Edomite puis Nabatéene. Des peuples plutôt méconnus, mais dont parle la bible. Et ses mystères fascinent archéologues et artistes. En mai 1818, une (...)

  • mardi 21 août 2018
    C’est arrivé un 21 août.

    Depuis le début de l’année 1968, le nouveau premier secrétaire du Parti Communiste, Alexandre Dubček fraîchement élu président de la République socialiste tchécoslovaque (5 janvier 1968) et les communistes tchécoslovaques veulent instaurer un "socialisme à visage humain" qu’ils nomment "Printemps de Prague". Très rapidement, il prend ses distances avec Moscou et tente de concilier la direction communiste du pays avec le respect des libertés d’expression, d’association... Dubcek libéralise l’information, autorise l’existence d’autres partis limite les pouvoirs de la police...La (...)

  • lundi 20 août 2018
    C’est arrivé un 20 août.

    Chaque année, le paludisme, maladie parasitaire due à un protozoaire parasite de genre Plasmodium et transmis par la piqûre d’un moustique, l’anophèle femelle, provoque dans le monde entre 400 et 450 millions de cas de maladie et entraîne le décès de plus 300000 enfants. Près de la moitié de la population mondiale est exposée au risque de paludisme. Connue en Europe par les médecins depuis l’Antiquité sous le nom de “fièvre intermittente” cette maladie fera des ravages durant longtemps et se diffusera ensuite aux Amériques avec le développement du commerce d’esclaves. Endémique au (...)

  • samedi 21 juillet 2018
    C’est arrivé un 21 juillet.

    C’est le 21 juillet 1857 que le premier bataillon de tirailleurs sénégalais est créé par le général Louis Faidherbe alors gouverneur du Sénégal partie de l’Afrique Occidentale Française (AOF). Il s’agit de formaliser le recrutement local qui existait déjà depuis le XVIIe siècle en consolidant la suppression de l’esclavage intervenu en 1848. Le rachat de captifs permet ainsi de recruter ces premiers tirailleurs auxquels Faidherbe donne un titre officiel. Ce terme de “ tirailleur” désigne un “combattant doté d’une certaine liberté de manœuvre et qui tirent en dehors du rang” et (...)

Colombes Notre ville

Plan Interactif de Colombes.


Identifier PCGC

Outil d'identification PC et GC.