30 avril 1863 - La Bataille de Camerone, grand fait d’armes de la Légion étrangère.

mercredi 30 avril 2014

Le 30 avril 1863 une poignée de légionnaires, reclus dans une hacienda mexicaine, mènent une résistance désespérée contre 2000 mexicains : c’est la célèbre bataille de Camerone. En 1861 alors que les Etats-Unis sont empêtrés dans la Guerre de Sécession et ne sont pas en mesure d’intervenir chez leur voisin mexicain, Napoléon III, empereur des français décide d’instaurer au Mexique un grand empire catholique qui deviendrait un allié de la France. Le gouvernement libéral de Benito Juarez ayant décidé de suspendre la dette extérieure du Mexique qu’il a contracté auprès de l’Espagne de la France et du Royaume-Uni, cela fournit aux français le prétexte idéal pour envahir légitimement le Mexique. En janvier 1862, Napoléon III décide de l’envoi d’un corps expéditionnaire au Mexique et déclenche une guerre qui durera jusqu’en 1867.

Timbre - Légion Etrangère et serment de Camerone. Timbre - La carte du Mexique.

Face à une résistance farouche et harcelée par la guérilla mexicaine l’armée de Napoléon III subit alors de cuisantes défaites. La Légion Etrangère ne devait pas participer à cette campagne mais devant les sollicitations de celle-ci l’Empereur décide alors d’accéder à la pétition formulée par des officiers subalterne de la Légion lui demandant "l’honneur d’aller se faire tuer" pour la France au Mexique. Deux bataillons seront envoyés au Mexique ou ils débarqueront à Vera Cruz le 28 Mars 1863. Le 1er bataillon de la Légion étrangère dépêché sur place se voit alors confier la mission d’escorter un convoi chargés de vivres, de 3 millions de francs en numéraire et de matériel destiné au siège de Puebla toujours assiégée par le corps expéditionnaire français. La 3e compagnie composée de 65 hommes est envoyée en éclairage, mais l’armée Mexicaine, mise au courant de leur arrivée, les intercepte au village de Camaron. Les Français après avoir repoussé deux assauts se retranchent dans une hacienda. Malgré des offres de reddition de la part des mexicains le capitaine Danjou et ses hommes refuseront et jureront de ne jamais se rendre.

Carte le serment de camerone.Un officier Mexicain somme le capitaine Danjou de se rendre. Mais il lui répond : "Nous avons des cartouches et ne nous rendrons pas". Puis levant la main, il jura de se défendre jusqu’à la mort et fit prêter à ses hommes le même serment : c’est le serment de Camerone.

Carte la Legion Etrangère à Camerone.

Face aux 2000 soldats mexicain du général Francisco de Paula de Milan ils résisteront et lutteront héroïquement, la fin sera tragique ; la quasi-totalité des 64 légionnaires de la compagnie est tué au cours du combat. Submergés par le nombre des assaillants et après toute une journée de combats au soleil sans rien manger ni boire et ayant épuisé leur réserve de munitions, il ne reste alors que cinq hommes qui chargeront leurs ennemis à la baïonnette. Grâce à l’intervention d’un officier mexicain, seuls trois parmi eux survivront. Il leur crie : "rendez-vous !" mais les baïonnettes des français se font toujours menaçantes ; les 3 hommes lui répondent alors : "nous nous rendrons si vous nous promettez de relever et soigner nos blessés et si vous nous laissez nos armes". "On ne refuse rien à des hommes comme vous !" leur répondra finalement l’officier. En se sacrifiant, ces légionnaires permirent au précieux convoi de passer : la mission était remplie, ils auront tenu jusqu’au bout leur serment, résisté à deux mille ennemis, tué trois cents et blessé autant. L’Empereur Napoléon III décida que le nom de Camerone serait inscrit sur le drapeau du Régiment Etranger et que les noms de Danjou, Vilain et Maudet seraient gravés en lettres d’or sur les murs des Invalides à Paris. La bataille de Camerone, célèbre comme haut-fait de Légion Etrangère est devenu symbole de la fidélité à la parole donnée et de la mission remplie quel qu’en soit le coût.

Carte maximum - bataille de Camerone 1863.

La légion Etrangère fut créée le 10 mars 1831 par le roi Louis Philippe. Elle accueille dans ses rangs les volontaires étrangers qui désirent servir la France. La particularité la plus célèbre de la Légion est qu’elle garantie l’anonymat à ceux des engagés qui le demandent. Dès sa naissance elle tint garnison en Algérie. Sidi-Bel-Abbes ville construite par les premiers légionnaires en devint le centre principal de son activité. La Légion Etrangère fait partie intégrante de l’Armée française et à participé à tous les conflits qui on jalonné notre histoire depuis sa création. En 1892, un monument sera élevé sur l’emplacement de la Bataille de Camerone, il recevra une inscription en latin dont le texte est désormais bien connu :

ILS FURENT ICI MOINS DE SOIXANTE
OPPOSÉS À TOUTE UNE ARMÉE
SA MASSE LES ÉCRASA
LA VIE PLUTÔT QUE LE COURAGE
ABANDONNA CES SOLDATS FRANÇAIS
LE 30 AVRIL 1863

Depuis ce jour, chaque 30 avril, la Légion Etrangère se souvient de la mythique bataille de Camerone au Mexique et tous les ans l’armée mexicaine vient rendre hommage, devant ce monument, aux hommes tombés lors de cette bataille, Français comme Mexicains. Des détachements français se joignent régulièrement à eux. Cette cérémonie est devenu avec le temps le symbole d’un rapprochement entre le Mexique et la France. "Il est des échecs qu’on ne donnerait pas pour des victoires", écrivait en 1878 le journaliste Lucien Louis-Lande dans la Revue des Deux Monde, au sujet de cette Bataille devenue célèbre.





Toutes les brèves du site

  • mercredi 7 août 2019
    C’est arrivé un 07 août.

    Deux ans après la fin de la seconde guerre mondiale, l’explorateur et scientifique norvégien Thor Heyerdahl accompagné de 5 hommes d’équipage et d’un perroquet, mascotte de l’expédition s’embarque sur un radeau de 14 mètres de long qui a été baptisé Kon-Tiki en l’honneur du Roi-Soleil en Inca pour une expédition qui allait devenir un récit mythique. C’est le 27 avril 1947 que l’équipage quitte le port péruvien de Callao près de Lima pour affronter vagues et vents. Thor Heyerdahl veut prouver à une communauté scientifique sceptique que les ancêtres des Incas auraient pu migrer depuis (...)

  • mardi 11 juin 2019
    C’est arrivé un 14 juin.

    14 Juin -Journée Mondiale des Donneurs de Sang. Se mobiliser est crucial. 10 000 dons sont nécessaires chaque jour en France pour faire face à la demande. Et se chiffre à tendance à augmenter. Le don du sang est aussi vital qu’incontournable pour les secours d’urgence, les personnes atteintes d’un cancer, les victimes d’hémorragies ou celles touchées par des maladies du sang. Il est en effet impossible de remplacer le sang humain par des médicaments ou des produits de synthèse. Surtout, c’est 1 million de malades de soignés chaque année par ce biais (transfusion, médicaments (...)

  • lundi 10 juin 2019
    C’est arrivé un 10 juin.

    Oradour, souviens-toi - remember. Fin mai 1944, l’état major allemand à Berlin s’alarme de la situation dans le sud-ouest de la France et recommande “une puissante riposte avec des forces suffisantes”. A Montauban, la 2ème division blindée S.S. "Das Reich", “unité d’élite”, spécialement équipée et formée pour la lutte contre les “partisans” et qui a subi de lourdes pertes sur le front de l’Est est en cours de réorganisation et s’apprête à intervenir. Le général Heinz Lammerding qui la commande depuis le 25 janvier promet qu’au 15 juin “la zone sera pacifiée”. Au matin du 6 juin 1944, une (...)

  • vendredi 7 juin 2019
    C’est arrivé un 7 juin.

    Dans les années 30, le mathématicien Alan Mathison Turing (né le 23 juin 1912 à Londres) est identifié comme l’un des cerveaux les plus brillants du Royaume Uni. Le 12 novembre 1937 Turing publie notamment un article de recherche "On computable numbers" dans lequel il met en place sa théorie de la calculabilité et qui est aujourd’hui considéré comme un fondement de l’informatique. Le gouvernement britannique lui demande alors de suivre des cours de chiffre et de cryptanalyse dès 1938. Durant la seconde guerre mondiale Turing est employé par les services secrets britanniques (...)

  • mardi 4 juin 2019
    C’est arrivé un 5 juillet.

    Paris, 5 juillet 1946, piscine Molitor - Naissance explosive du bikini. Pourtant, l’histoire nous enseigne que Réard n’a rien inventé et que l’histoire de la naissance du bikini remonte à bien plus longtemps qu’il n’y paraît. Que ce soit au travers les mosaïques de la Villa del Casale, en Sicile, datant du IVe siècle av. JC ou bien dans la Grèce Antique autour de l’an 1400 av. J.C., des maillots de bain deux pièces ornent déjà le corps des femmes non pour plonger dans la méditerranée mais pour s’adonner à la pratique du sport. Les plus anciennes références remontent même à (...)

  • mercredi 8 mai 2019
    C ’est arrivé un 8 mai.

    Le 25 avril 1945, une patrouille américaine et une unité soviétique effectuent leur jonction sur l’Elbe au cours d’une rencontre historique qui coupe le Reich en deux. Les tanks et l’infanterie soviétique envahissent Berlin et viennent à bout de la résistance allemande après de violents combats de rues au corps-à-corps contre des adversaires composés pour la plupart d’adolescents et de vieillards désemparés. Mais plus de 5000 nazis défendent l’immeuble du Parlement, ravagée par le feu. Le 30 avril, alors que les obus pleuve autour de son bunker, Hitler se tire une balle de (...)

  • samedi 27 avril 2019
    C’est arrivé un 27 avril.

    Durant des siècles des millions d’esclaves seront enchaînés, battus, asservis et déportés d’un continent à l’autre. A partir du XVIème siècle, la traite négrière transatlantique devient la plus intense, la plus massive entraînant la déportation, en quatre siècles, du XVIe au XIXe, de 12,5 à 15 millions d’Africains. A la fin du XVIIIe siècle, la France est l’un des pays en pointe dans ce qu’on appelle "la traite des Noirs". Louis XIII l’a autorisée en 1642 et le Roi-Soleil édictera en 1685 le fameux Code noir sur le statut des esclaves dans les colonies. Les navires partent de ports (...)

  • mercredi 27 mars 2019
    C’est arrivé un 27 mars.

    Dompter le Nil a toujours été le grand rêve de l’Egypte. Dès la préhistoire, l’immense oasis longiligne du fleuve traversant le désert attire un peuple qui fait éclore, en l’espace de quelques générations, une civilisation extraordinairement avancée et complexe. Pour le réaliser, tout les maîtres du pays ont concentrés leurs efforts sur la Nubie, région frontalière où les eaux du fleuve devaient franchir de longs passages rocheux, les fameuses cataractes. Il y a 39 siècles déjà, les ingénieurs des pharaons tentaient d’exploiter les crues du Nil grâce à une retenue bâtie à Semna, (...)

  • dimanche 24 mars 2019
    C’est arrivé un 24 mars.

    La tuberculose est une maladie vieille comme le monde ou plutôt comme l’humanité. Autrefois nommée Phtisie, la tuberculose est connue depuis l’Antiquité. On sait qu’elle existait déjà aux temps préhistoriques et l’examen de momies égyptiennes à montrer qu’elle n’a pas épargné les plus puissants Pharaons. Hippocrate en décrit déjà les différentes formes au Vème siècle avant notre ère et l’infection tuberculeuse était pour les Hébreux un des châtiments divins. Elle n’était pas étrangère non plus en Inde et Chine anciennes, ainsi que chez les peuples autochtones, des siècles avant la venue (...)

  • vendredi 22 mars 2019
    C ’est arrivé un 22 mars.

    Lors d’un voyage à Paris, en 1890, Antoine Lumière, père d’Auguste et Louis découvre l’invention de l’Américain Edison : le Kinétoscope , un des premiers appareils de visualisation cinématographique sans projection. Il assiste également à une projection des premiers dessins animés du cinéma (les Pantomimes lumineuses.), qu’Emile Reynaud présente dans son Théâtre Optique. Profondément impressionné par ces projections, il entrevoit d’emblée qu’il est possible de faire mieux. De retour à Lyon, Antoine Lumière demande à ses fils, Auguste et Louis, de trouver un système pour obtenir des (...)

Colombes Notre ville

Plan Interactif de Colombes.


Identifier PCGC

Outil d'identification PC et GC.