C’est arrivé un 5 janvier.

samedi 5 janvier

Parmi les fabuleux travaux entrepris par Haussmann dans sa conception du nouveau Paris au 19e siècle, la place de l’Opéra est une des créations les plus importantes de la Capitale vers laquelle convergent de grandes artères et les Grands Boulevards. C’est dans ce quartier, qui connaît une vogue extraordinaire, que l’on décide de construire le nouvel Opéra de Paris. Napoléon III disait qu’il voulait faire de sa capitale “la plus belle de l’univers”. Bien qu’à cette époque l’urbanisme connaisse une vitalité étonnante, peu d’édifices dans ce nouveau Paris retiennent l’attention ; en effet, il n’y a pas véritablement de créations originales, d’inventions et de sensibilité dans l’architecture. Cependant, l’Opéra, lui, se démarque du reste car il est le monument qui reflète avec le plus d’éclat le règne de Napoléon III.

Après l’incendie de la salle du Palais-Royal en 1781, l’Opéra de Paris se déplaça de théâtre en théâtre, qui pour la plupart avaient tous brûlés, sans que les projets de reconstruction aboutissent jamais et c’est pour remplacer l’opéra de la salle de la rue Le Pelletier où Napoléon III échappa de peu à l’attentat perpétré par Orsini au sortir de celle-ci qu’un décret est votée en 1860 pour la construction d’une nouvelle “Académie Impériale de Musique et de Danse” dans un espace dégagé et sûr. Napoléon III et Haussmann, alors préfet de la Seine ouvrent un concours et 171 architectes déposent leurs projets.

Bien que l’Impératrice ait une grande admiration pour Viollet le Duc ce n’est pas lui qui sera le lauréat, mais un jeune architecte inconnu de 35 ans et grand prix de Rome(en 1848) : Charles Garnier. On raconte qu’à la vue de la maquette, l’Impératrice Eugénie s’écria : “quel affreux canard ! Cela n’a pas de style, ce n’est ni grec ni romain !” A quoi Garnier à habilement répliqué : “ C’est du style Napoléon III, Madame”. Au fil des ans, l’Opéra Garnier est devenu, avec la Tour Eiffel, l’un des symboles de Paris.

Quand la première pierre est posé en 1862, très vite les travaux sont ralentis par la présence d’une nappe d’eau souterraine qui faut aspirer, 6 mois durant, à l’aide de 8 pompes à vapeur. Il s’agit là du lit préhistorique de la Seine. Afin de soutenir l’édifice, on est obligé d’aménager en profondeur une cuve voûté en berceau étanche en béton, ciment, briques et bitume. Le lac souterrain qui, aujourd’hui encore, se trouve sous les fondations, a inspiré Gaston Leroux dans son film de 1943 le ” Fantôme de l’Opéra” où l’on voyait ce dernier déambuler dans ce mystérieux endroit. La construction ne sera pas de tout repos. Les budgets alloués changent sans arrêt et les aléas de la vie politique de l’époque ralentissent le projet. A la chute de l’Empire (1870), le chantier est interrompu et les salles servent d’entrepôts pour 4500 tonnes de vivres, puis sous la Commune on en fera une prison.

Apollon et sa lyre, entouré par la Poésie et l’Harmonie, domine avec majesté l’Opéra Garnier depuis son inauguration en 1875.

L’opéra de Paris est inauguré sous la nouvelle République le 5 janvier 1875 (Napoléon III qui est mort depuis 2 ans ne verra jamais l’Opéra qu’il avait commandé) par Mac Mahon, du jeune Alphonse II d’Espagne, accompagné de sa mère, la Reine Isabelle, du Lord-maire de Londres et du Bourgmestre d’Amsterdam. La salle est comble et tout ce qui compte de la haute société de l’époque est présente, autour du président Mac-Mahon. Il faut dire qu’en cette fin de XIXe, l’opéra n’est pas uniquement une salle de spectacle, c’est aussi le lieu des mondanités. Au programme de cette inauguration figurent non pas une seule et unique pièce, mais des extraits variés, afin de présenter un large échantillon d’œuvres musicales. Ainsi se réalise, après 14 années de travail, le rêve de l’architecte Charles Garnier. L’histoire retiendra que Charles Garnier n’étant pas invité à l’inauguration car coupable d’avoir servi l’Empire devra payer sa place dans une loge de seconde classe… Le public quant à lui, ne s’y est pas trompé et lui a réservé une standing ovation.

Léon Bailby (1867-1954) fondateur du journal “Le Jour”créé en 1918 le Bal des Petits Lits blancs, bal donné tous les ans à l’Opéra de Paris au profit des enfants tuberculeux. On peut voir sur ce timbre le Grand escalier de l’Opéra Garnier.

Les dimensions de l’Opéra sont impressionnantes avec 172 m de côté et 101 m de large ; le tout couvrant plus de 11000 mètres carrés et comportant 6319 marches à travers ses nombreux sous-sols et dédales de couloir. Somptueux et propice au grand déploiement mondains, l’intérieur de l’Opéra Garnier sacrifie à la polychromie des marbres. Depuis le grand escalier d’honneur, encadré de femmes porteuses de torchères à Carrier-Beulleuse, deux volées divergentes mènent à la galerie du Grand Foyer. Conçu par Garnier pour être le salon du Tout Paris, celui-là ouvre sur la loggia extérieure, ses deux extrémités étant occupées par le salon de la Lune et du soleil.

La salle de spectacle rouge et or de dimension relativement réduite peut accueillir 2130 spectateurs et reflète le style impérial avec ses cinq étages de loges qui encadrent une scène à l’italienne, les colonnes en échaillon poli (roche fine de l’Isère), et son extraordinaire lustre qui pèse 6 tonnes. N’ayez crainte : il semble bien accroché, depuis le jour où il est tombé sur les spectateurs, en 1896, lors d’une représentation de Faust. Le plafond de l’imposante salle de spectacle, peint par Lenepveu fut recouvert en 1964 d’un décor peint par Chagall qui évoque des opéras et des ballets célèbres à la demande d’André Malraux.

Merveille d’architecture théâtrale du XIXème siècle, le Palais Garnier (ou Opéra Garnier), construit par Charles Garnier et inauguré en 1875, est la treizième salle d’opéra à Paris depuis la fondation de cette institution par Louis XIV en 1669. Ce chef-d’œuvre architectural, à la fois théâtre et musée, est classé monument historique depuis 1923.





Toutes les brèves du site

  • mardi 8 janvier 2019
    C’est arrivé un 8 janvier.

    Marco Polo naît le 15 septembre 1254 d’une de ces familles de commerçants et explorateurs vénitiens. Le lieu exact de sa naissance n’est pas connu avec précision. Si certains affirment qu’il est né à Korcula (île de l’adriatique au nord de la Croatie) d’autres pensent que ce serait à Venise. A une époque où Venise est une cité rayonnante, ses riches marchands en profitent pour commercer avec les Musulmans qui contrôlent la route de la Soie. La Cité des Doges est alors en pleine expansion commerciale et territoriale. Certains, comme Niccolo Polo, le père de Marco et son oncle Nicolo (...)

  • vendredi 4 janvier 2019
    C’est arrivé un 4 janvier

    Il y a 205 ans, naissait Louis Braille, l’homme qui, après Valentin Haüy, allait métamorphoser la vie des aveugles et de bon nombre de malvoyants. Né le 4 janvier 1809, Louis Braille voit le jour à Coupvray, petit village situé entre Lagny et Meaux en Seine-et-Marne à une quarantaine de kilomètres de Paris. En 1812 alors qu’il n’a que 3 ans, se produit un incident qui changera sa vie à tout jamais. Alors qu’il joue dans l’atelier de son père, bourrelier de métier, le petit Louis se blesse l’œil en voulant utiliser un de ses outils. L’infection, malgré les soins prodigués, gagne (...)

  • jeudi 3 janvier 2019
    C’est arrivé un 3 janvier.

    C’est vers 422 que naît Geneviève, la sainte patronne de Paris mais aussi du diocèse de Nanterre et de la gendarmerie nationale française (Geno-Veifa, en germanique "née au sein d’une femme") sur le territoire des Parisiens, à l’ouest de Lutèce dans le village de Nanterre, au-dessus des rives de la Seine, dans la propriété de son père, un riche romain. La tradition qui en fait la fille d’une humble bergère fut forgé vers le 17e siècle. L’histoire est toute autre : son père, Severus ancien officier supérieur de l’armée romaine puis magistrat municipal parisien, et sa mère Gerontia, (...)

  • samedi 8 décembre 2018
    C’est arrivé un 9 décembre.

    Après l’échec de la restauration monarchique et la mise en place de la République en 1873, la question de la séparation des Églises et de l’État ne cesse de se poser. Les républicains au pouvoir craignent encore l’Église catholique, dont l’influence dans la société reste très importante. Fervents partisans de la laïcité et attachés à la science et au progrès, ceux-ci condamnent en effet l’influence néfaste de l’église qui est accusé d’entretenir l’obscurantisme des populations par l’intermédiaire des congrégations religieuses chargé d’enseignement. En 1879, Jules Ferry est nommé ministre (...)

  • jeudi 22 novembre 2018
    C’est arrivé un 22 novembre.

    C’était un vendredi 22 novembre ensoleillé peu après midi. Le cortège du président John Fitzgerald Kennedy faisait son entrée dans les rues de Dallas au Texas, sous les applaudissements de la foule. Le temps est si clément que le Président Kennedy circule en limousine Lincoln Continental cabriolet décapotable sans aucune vitre protectrice. Le président salue la foule en souriant depuis le siège arrière du véhicule. Son épouse Jacky, lumineuse dans son tailleur rose, est à ses côtés. Le convoi présidentiel descend la rue principale, prend à droite, puis s’engage à gauche dans une (...)

  • mercredi 21 novembre 2018
    C’est arrivé un 21 novembre.

    Au début du XVIIème siècle, l’Angleterre est divisée par des conflits politiques et religieux d’une grande violence. Trois églises se disputent alors les fidèles : Anglicane, Presbytérienne et Indépendantistes ou Séparatistes. Ces derniers veulent se séparer des 2 premières et quitter l’Angleterre. Victimes de discriminations et en désaccord avec l’Église protestante anglicane fondée en 1534 par le roi Henri VIII, ce groupe de protestants anglais nommé puritains s’installe alors à Leyde, aux Pays-Bas, fuyant les persécutions religieuses. Mais la trêve conclue en 1609 entre l’Espagne (...)

  • jeudi 11 octobre 2018
    C’est arrivé un 12 Octobre.

    Le 12 Octobre 1492, Christophe Colomb, cherchant un passage encore inconnu vers la Chine, découvre les Amériques. Son rôle dans l’Histoire fut immense. Il ouvre ainsi la voie à la conquête de tout l’hémisphère occidental et manque de fort peu la découverte du Pacifique en passant à l’endroit le plus étroit de la terre de Panama. Né à Gênes en 1451, Colomb vit dans une famille de tisserands, modeste mais ouverte sur le monde. Ses jeunes années seront ponctuées d’études maritimes et voyages en Méditerranée.
    Puis en 1476, il rejoint à Bartholomé, son frère cadet à Lisbonne, au (...)

  • lundi 27 août 2018
    C’est arrivé un 27 août.

    Le Krakatoa, Krakatau ou Gunung Krakatau en indonésien et en javanais, est un volcan gris de volcan de type explosif de la ceinture de feu du Pacifique. Après une période de sommeil de deux cents ans le volcan indonésien Krakatau situé dans le détroit de la Sonde, entre les îles de Java et Sumatra se réveille une première fois le 20 mai 1883 émettant de grands panaches de cendres et de vapeur accompagnés de forts grondements. S’ensuivit une pause de quelques semaines puis de nouvelles explosions se font entendre ; le 19 juin un nouveau petit cône commença à se former entre (...)

  • samedi 25 août 2018
    C’est arrivé un 25 août.

    Le 2 juillet 1270, la flotte royale de la huitième croisade quitte le port d’Aigues-Mortes pour l’Orient puis le 16 après une escale à Caligari en Sardaigne, entre dans la rade de Tunis, déserté par les marins qui ont abandonnés les galères sarrasines, et ses habitants qui ont fuit la ville. Malgré la fatigue engendré par une dysenterie le roi de France Louis IX tient à être le premier, pour la seconde fois (après la 7ème croisade 1248-1250), à poser le pied sur la terre d’Afrique. Le 18, Louis qui ne peut même plus tenir à cheval, débarque avec 6000 hommes dans la plaine à côté (...)

  • mercredi 22 août 2018
    C’est arrivé un 22 août.

    Le 22 août 1812, un jeune explorateur suisse de 28 ans, Johan Ludwig Burckhardt entre dans Pétra accompagné de son guide bédouin et habillé comme lui : pour des raison de sécurité, il se fait appeler Cheikh Ibrahim. Après des siècles d’oubli, la cité perdue, qu’il ne peut hélas vraiment explorer de peur d’être découvert revit pour l’Occident. Située à 250 km au sud de la capitale de Jordanie, Ammam, Pétra est une ancienne cité caravanière Edomite puis Nabatéene. Des peuples plutôt méconnus, mais dont parle la bible. Et ses mystères fascinent archéologues et artistes. En mai 1818, une (...)

Colombes Notre ville

Plan Interactif de Colombes.


Identifier PCGC

Outil d'identification PC et GC.