C’est arrivé un 27 avril.

samedi 27 avril

Durant des siècles des millions d’esclaves seront enchaînés, battus, asservis et déportés d’un continent à l’autre. A partir du XVIème siècle, la traite négrière transatlantique devient la plus intense, la plus massive entraînant la déportation, en quatre siècles, du XVIe au XIXe, de 12,5 à 15 millions d’Africains. A la fin du XVIIIe siècle, la France est l’un des pays en pointe dans ce qu’on appelle "la traite des Noirs". Louis XIII l’a autorisée en 1642 et le Roi-Soleil édictera en 1685 le fameux Code noir sur le statut des esclaves dans les colonies. Les navires partent de ports français , chargés d’armes, d’alcool et de bijoux, s’arrêtant en Afrique pour embarquer des esclaves et repartant vers les îles d’Amérique pour rapporter sucre, cacao, tabac et pierres précieuses sur le Vieux Continent.

En 1761, des esclaves malgaches sont abandonnés sur l’île de Tromelin, après le naufrage d’une embarcation de la Compagnie française des Indes orientales. Ils survivront pendant 15 ans en recréant une micro-société.

Timbre - 22 août 1791 - Révolte générale des esclaves de Saint-Domingue.En 1791, dans la riche colonie française de Saint-Domingue éclate une violente rébellion. On peut sans hésiter affirmer que c’est la Révolution française qui insuffla à ces esclaves à qui tout avait été pris l’idée de revendiquer la liberté et l’égalité des droits avec les citoyens blancs ouvrant sans aucun doute la porte au siècle des abolitions. Pour calmer la révolte des esclaves dans les colonies des Antilles, et empêcher l’Angleterre de s’emparer de ces terres l’esclavage est alors aboli par la Convention en 1794.

Timbres - L'abbé Grégoire et l'abolition de l'esclavage.

Le premier acte d’abolition de l’esclavage dans les colonies françaises est pris sur proposition de l’Abbé Grégoire, par la Convention nationale le 4 février 1794 (16 Pluviôse an II) dans les termes suivants : « La convention nationale déclare que l’esclavage des nègres dans toutes les colonies est aboli ; en conséquence, elle décrète que tous les hommes sans distinction de couleur, domiciliés dans les colonies, sont citoyens français, et jouiront de tous les droits assurés par la Constitution. »

Timbre - “Moi égale à toi. Couleur n'est rien. Le coeur est tout, n'es tu pas mon frère ?”

Sur des images, parfois des cartes à jouer, les français apprennent l’égalité et la fraternité qui doivent unir Blancs et Noirs. Au bas d’une planche ou est figurée une femme noire, on lit “En liberté comme toi. La République d’accord avec la nature l’ont voulu. Ne suis je pas ta sœur ?” Au bas d’une autre (et représenté sur le timbre ci-dessus) “Moi égale à toi. Couleur n’est rien. Le coeur est tout, n’es tu pas mon frère ?”

Timbre - Abolition de l'esclavage en 1848.

Mais ce premier décret, de portée universelle, ne devait pas survivre à la 1ère république et huit ans après son abolition en pleine Révolution, le premier Consul, Napoléon Bonaparte fait rétablir l’esclavage et la traite par le décret du 20 mai 1802 (loi du 30 Floréal an X) conformément à la législation antérieure à 1789. Le 28 mai 1802, l’esclavage est rétabli en Guadeloupe après de violents combats et cette même année l’armée de Napoléon tentera en vain de rétablir l’esclavage en Haïti. Il faudra attendre la révolution de 1848 et la seconde République pour que Victor Schoelcher, nommé président de la commission d’abolition de l’esclavage obtienne du gouvernement provisoire de Lamartine l’abolition définitive de cette barbarie dans les colonies françaises. L’esclavage est alors considéré comme un attentat contre la dignité humaine est entièrement aboli le 27 avril 1848 dans toute les colonies et possessions françaises.

Timbre - Victor Schoelcher et l'abolition de l'esclavage.

“Disons nous et disons à nos enfants que tant qu’il restera un esclave sur la surface de la Terre, l’asservissement de cet homme est une injure permanente faite à la race humaine toute entière.” Victor Schoelcher.

Timbre - 27 avril 1848 : abolition de l'esclavage.Décret relatif à l’abolition de l’esclavage dans les colonies et les possessions françaises du 27 avril 1848 .

Le Gouvernement provisoire,

Considérant que l’esclavage est un attentat contre la dignité humaine ; qu’en détruisant le libre arbitre de l’homme, il supprime le principe naturel du droit et du devoir ; qu’il est une violation flagrante du dogme républicain : Liberté, Égalité, Fraternité.

Considérant que si des mesures effectives ne suivaient pas de très près la proclamation déjà faite du principe de l’abolition, il en pourrait résulter dans les colonies les plus déplorables désordres,

Décrète :

Art. 1er. L’esclavage sera entièrement aboli dans toutes les colonies et possessions françaises, deux mois après la promulgation du présent décret dans chacune d’elles. A partir de la promulgation du présent décret dans les colonies, tout châtiment corporel, toute vente de personnes non libres, seront absolument interdits.

2. Le système d’engagement à temps établi au Sénégal est supprimé.

3. Les gouverneurs ou commissaires généraux de la République sont chargés d’appliquer l’ensemble des mesures propres à assurer la liberté à la Martinique, à la Guadeloupe et dépendances, à l’île de la Réunion, à la Guyane, au Sénégal et autres établissements français sur la côte occidentale d’Afrique, à l’île Mayotte et dépendances et en Algérie.

4. Sont amnistiés les anciens esclaves condamnés à des peines afflictives ou correctionnelles pour des faits qui, imputés à des hommes libres, n’auraient point entraîné ce châtiment. Sont rappelés les individus déportés par mesure administrative.

5. L’Assemblée nationale réglera la quotité de l’indemnité qui devra être accordée aux colons.

6. Les colonies, purifiées de la servitude, et les possessions de l’Inde seront représentées à l’Assemblée nationale.

7. Le principe que le sol de la France affranchit l’esclave qui le touche est appliqué aux colonies et possessions de la République.

8. A l’avenir, même en pays étranger, il est interdit à tout Français de posséder, d’acheter ou de vendre des esclaves, et de participer, soit directement, soit indirectement à tout trafic ou exploitation de ce genre. Toute infraction à ces dispositions entraînera la perte de la qualité de citoyen français.

Néanmoins les Français qui se trouvent atteints par ces prohibitions, au moment de la promulgation du présent décret, auront un délai de trois ans pour s’y conformer. Ceux qui deviendront possesseurs d’esclaves en pays étrangers, par héritage, don de mariage, devront, sous la même peine, les affranchir ou les aliéner dans le même délai, à partir du jour ou leur possession aura commencé.

9. Le ministre de la Marine et des Colonies et le ministre de la guerre sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l’exécution du présent décret.

En même temps que l’abolition dans les colonies françaises, d’autres pays abolissent également l’esclavage : l’Angleterre en 1839, le Portugal en 1869, les Pays-Bas en 1863, les États-Unis en 1865.

Timbres - Victor Schoelcher, l'homme qui a fait abolir l'esclavage.

C’est grâce à Victor Schoelcher, révolté par les pratiques esclavagistes qu’il a vues dans les Caraïbes que l’esclavage est aboli définitivement en 1848. Né à Paris en 1804 et alors qu’il est encore jeune, il voyage en Amérique où il découvre l’esclavage. il en revient horrifié par les conditions de vies des esclaves, la misère et les souffrances de ces hommes et de ces femmes. Élu député de la Guadeloupe et de la Martinique en 1848 cela lui permet de faire connaître et accepter ses idées par le peuple français à travers l’adoption du décret abolissant l’esclavage. Le coup d’Etat de Louis Napoléon Bonaparte du 2 décembre 1851 le contraint à un exil à Londres pendant 19 ans. Il ne reviendra en France qu’à la fin de l’année 1870, au début de la IIIe République où il meurt en France en 1893. Sa lutte contre l’esclavage le rendit célèbre, mais Victor Schœlcher (1804-1893) s’investit également dans bien d’autres causes sociales, politiques et culturelles : l’abolition de la peine de mort, le suffrage universel, le droit des femmes et des enfants, l’école pour tous, la laïcité, l’enseignement artistique, mais aussi la colonisation par le bulletin de vote et l’accès à l’éducation furent ses engagements de parlementaire les plus constants. Après avoir été inhumé au cimetière du Père-Lachaise ses cendres sont transférés au Panthéon depuis 1949 en reconnaissance de son action en faveur des esclaves.

Timbre - Abolition de l'esclavage.

La Déclaration Universelle des Droits de l’Homme de 1948 stipule  : «  Nul ne sera tenu en esclavage ni en servitude ; l’esclavage et la traite des esclaves sont interdits sous toutes leurs formes. » S’il n’existe plus de trafics humains et d’esclavage équivalents à ceux du passé, on estime cependant aujourd’hui que 27 à 30 millions d’adultes et 250 à 300 millions d’enfants sont réduits en servitude. Dénuement économique, guerres et endettement familial en sont les causes essentielles. En 2001, la France sera le premier pays à reconnaître l’esclavage et la traite négrière comme crime contre l’humanité à travers la loi Taubira (10 mai 2001).





Toutes les brèves du site

  • mardi 11 juin 2019
    C’est arrivé un 14 juin.

    14 Juin -Journée Mondiale des Donneurs de Sang. Se mobiliser est crucial. 10 000 dons sont nécessaires chaque jour en France pour faire face à la demande. Et se chiffre à tendance à augmenter. Le don du sang est aussi vital qu’incontournable pour les secours d’urgence, les personnes atteintes d’un cancer, les victimes d’hémorragies ou celles touchées par des maladies du sang. Il est en effet impossible de remplacer le sang humain par des médicaments ou des produits de synthèse. Surtout, c’est 1 million de malades de soignés chaque année par ce biais (transfusion, médicaments (...)

  • lundi 10 juin 2019
    C’est arrivé un 10 juin.

    Oradour, souviens-toi - remember. Fin mai 1944, l’état major allemand à Berlin s’alarme de la situation dans le sud-ouest de la France et recommande “une puissante riposte avec des forces suffisantes”. A Montauban, la 2ème division blindée S.S. "Das Reich", “unité d’élite”, spécialement équipée et formée pour la lutte contre les “partisans” et qui a subi de lourdes pertes sur le front de l’Est est en cours de réorganisation et s’apprête à intervenir. Le général Heinz Lammerding qui la commande depuis le 25 janvier promet qu’au 15 juin “la zone sera pacifiée”. Au matin du 6 juin 1944, une (...)

  • vendredi 7 juin 2019
    C’est arrivé un 7 juin.

    Dans les années 30, le mathématicien Alan Mathison Turing (né le 23 juin 1912 à Londres) est identifié comme l’un des cerveaux les plus brillants du Royaume Uni. Le 12 novembre 1937 Turing publie notamment un article de recherche "On computable numbers" dans lequel il met en place sa théorie de la calculabilité et qui est aujourd’hui considéré comme un fondement de l’informatique. Le gouvernement britannique lui demande alors de suivre des cours de chiffre et de cryptanalyse dès 1938. Durant la seconde guerre mondiale Turing est employé par les services secrets britanniques (...)

  • mardi 4 juin 2019
    C’est arrivé un 5 juillet.

    Paris, 5 juillet 1946, piscine Molitor - Naissance explosive du bikini. Pourtant, l’histoire nous enseigne que Réard n’a rien inventé et que l’histoire de la naissance du bikini remonte à bien plus longtemps qu’il n’y paraît. Que ce soit au travers les mosaïques de la Villa del Casale, en Sicile, datant du IVe siècle av. JC ou bien dans la Grèce Antique autour de l’an 1400 av. J.C., des maillots de bain deux pièces ornent déjà le corps des femmes non pour plonger dans la méditerranée mais pour s’adonner à la pratique du sport. Les plus anciennes références remontent même à (...)

  • mercredi 8 mai 2019
    C ’est arrivé un 8 mai.

    Le 25 avril 1945, une patrouille américaine et une unité soviétique effectuent leur jonction sur l’Elbe au cours d’une rencontre historique qui coupe le Reich en deux. Les tanks et l’infanterie soviétique envahissent Berlin et viennent à bout de la résistance allemande après de violents combats de rues au corps-à-corps contre des adversaires composés pour la plupart d’adolescents et de vieillards désemparés. Mais plus de 5000 nazis défendent l’immeuble du Parlement, ravagée par le feu. Le 30 avril, alors que les obus pleuve autour de son bunker, Hitler se tire une balle de (...)

  • mercredi 27 mars 2019
    C’est arrivé un 27 mars.

    Dompter le Nil a toujours été le grand rêve de l’Egypte. Dès la préhistoire, l’immense oasis longiligne du fleuve traversant le désert attire un peuple qui fait éclore, en l’espace de quelques générations, une civilisation extraordinairement avancée et complexe. Pour le réaliser, tout les maîtres du pays ont concentrés leurs efforts sur la Nubie, région frontalière où les eaux du fleuve devaient franchir de longs passages rocheux, les fameuses cataractes. Il y a 39 siècles déjà, les ingénieurs des pharaons tentaient d’exploiter les crues du Nil grâce à une retenue bâtie à Semna, (...)

  • dimanche 24 mars 2019
    C’est arrivé un 24 mars.

    La tuberculose est une maladie vieille comme le monde ou plutôt comme l’humanité. Autrefois nommée Phtisie, la tuberculose est connue depuis l’Antiquité. On sait qu’elle existait déjà aux temps préhistoriques et l’examen de momies égyptiennes à montrer qu’elle n’a pas épargné les plus puissants Pharaons. Hippocrate en décrit déjà les différentes formes au Vème siècle avant notre ère et l’infection tuberculeuse était pour les Hébreux un des châtiments divins. Elle n’était pas étrangère non plus en Inde et Chine anciennes, ainsi que chez les peuples autochtones, des siècles avant la venue (...)

  • vendredi 22 mars 2019
    C ’est arrivé un 22 mars.

    Lors d’un voyage à Paris, en 1890, Antoine Lumière, père d’Auguste et Louis découvre l’invention de l’Américain Edison : le Kinétoscope , un des premiers appareils de visualisation cinématographique sans projection. Il assiste également à une projection des premiers dessins animés du cinéma (les Pantomimes lumineuses.), qu’Emile Reynaud présente dans son Théâtre Optique. Profondément impressionné par ces projections, il entrevoit d’emblée qu’il est possible de faire mieux. De retour à Lyon, Antoine Lumière demande à ses fils, Auguste et Louis, de trouver un système pour obtenir des (...)

  • mardi 8 janvier 2019
    C’est arrivé un 8 janvier.

    Marco Polo naît le 15 septembre 1254 d’une de ces familles de commerçants et explorateurs vénitiens. Le lieu exact de sa naissance n’est pas connu avec précision. Si certains affirment qu’il est né à Korcula (île de l’adriatique au nord de la Croatie) d’autres pensent que ce serait à Venise. A une époque où Venise est une cité rayonnante, ses riches marchands en profitent pour commercer avec les Musulmans qui contrôlent la route de la Soie. La Cité des Doges est alors en pleine expansion commerciale et territoriale. Certains, comme Niccolo Polo, le père de Marco et son oncle Nicolo (...)

  • samedi 5 janvier 2019
    C’est arrivé un 5 janvier.

    Parmi les fabuleux travaux entrepris par Haussmann dans sa conception du nouveau Paris au 19e siècle, la place de l’Opéra est une des créations les plus importantes de la Capitale vers laquelle convergent de grandes artères et les Grands Boulevards. C’est dans ce quartier, qui connaît une vogue extraordinaire, que l’on décide de construire le nouvel Opéra de Paris. Napoléon III disait qu’il voulait faire de sa capitale “la plus belle de l’univers”. Bien qu’à cette époque l’urbanisme connaisse une vitalité étonnante, peu d’édifices dans ce nouveau Paris retiennent l’attention ; en (...)

Colombes Notre ville

Plan Interactif de Colombes.


Identifier PCGC

Outil d'identification PC et GC.