Les sapeurs-pompiers de Paris sont créés.

lundi 18 septembre 2017

Le 1er juillet 1810, pour célébrer le récent mariage de Napoléon et de Marie-Louise de Habsbourg l’ambassadeur d’Autriche, le prince Karl von Schwarzenberg organise à Paris une soirée à l’ambassade d’Autriche. Quarante-huit heures avant l’événement, le chef du service des gardes-pompes, le colonel Ledoux est prévenu et passe sur les lieux faire son inspection de sécurité. Il décide d’y poster, deux sous-officiers, quatre garde-pompes et deux pompes à bras. Dès 20 heures, le soir du bal des milliers invités emplissent la salle et les jardins. Peu après 22 heures, Napoléon et Marie-Louise font leur entrée devant les nombreux membres de la noblesse européenne. Alors que le grand-bal vient à peine de s’ouvrir et que la fête bat son plein dans la grande galerie, un coup de vent rabat les bougies d’un des 75 lustres sur un rideau de mousseline qui s’enflamme immédiatement. Le feu se propage avec une violence terrible, le vent attise les flammes et les milliers d’invités se retrouvent bloqués dans la salle de bal qu’ils ne peuvent évacuer rapidement. Les gardes-pompes restés dans le jardin sont surpris par la rapidité du sinistre et ne peuvent rien faire devant la panique qui se déroule devant leurs yeux. Le bilan est lourd : la princesse Schwarzenberg, calcinée, ne sera identifié que par ses bijoux .On estime que ce terrible incendie a coûté la vie à une dizaine de victimes et a fait de très nombreux brûlés.

Timbre - Pompe à incendie à vapeur.

L’Empereur s’emporte contre l’inefficacité des gardes-pompes lors de cette tragique soirée, il vire alors le préfet de police et le chef des gardes pompes et décide de réformer une institution qui n’avait su éviter le désastre et la mort de l’épouse de l’ambassadeur. Désormais paris sera doté d’une force militaire pour lutter contre les sinistres. Le 10 juillet 1810 et sur décision du ministre de la guerre les Palais impériaux de l’empereur et ses bivouacs, jusqu’alors protégé par les gardes-pompes parisiens seront protégés par des sapeurs de la Garde Impériale. Nul doute qu’il faut voir là l’origine du terme ”sapeur-pompier”. Puis le 18 septembre 1811, à Compiègne, l’Empereur créera un bataillon de sapeurs spécialement chargé du service des incendies à Paris, à mettre en place au plus tard le 1er janvier 1812 et formée de 4 compagnies de 142 militaires prélevés sur l’infanterie. Ce jour-là est né à Paris le premier bataillon des soldats du feu, ancêtre de la brigade actuelle. Les sapeurs-pompiers qui le compose sont soumis aux règles militaires est sont encasernés et ils reçoivent un uniforme semblable à celui des troupes du génie.

Timbres - Camions de la BSPP entre 1900 et 2011.

Mais ces hommes devront aussi assurer un service de sûreté et de police ce qui déclenchera des querelles d’autorité. L’extension de la ville de Paris et des tâches des sapeurs-pompiers sous le Second Empire justifie le décret du 5 décembre 1866 qui transforme le bataillon en régiment. Cette nouvelle organisation est mise en place le 1er janvier 1867 : plus de 1500 hommes seront alors répartis entre deux bataillons, 11 casernes et 500 postes de secours.

Timbres- La brigade des Sapeurs-pompiers de Paris en action.

Cette structure qui durera un siècle sera transformé le 28 février 1967 en brigade des sapeurs-pompiers de Paris dont le domaine couvre Paris et les 124 communes des trois départements limitrophes des hauts-de-seine, de la Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne. De moins de 5000 en 1967, les effectifs des sapeurs-pompiers de Paris sont aujourd’hui de 8500 hommes et femmes.

Timbres - La devise de la brigade de sapeurs-pompiers de Paris : Sauver ou Périr. Timbre - Assitance respiratoire effectuée par des pompiers.

La BSPP est aujourd’hui le plus grand corps de sapeurs-pompiers en Europe et le plus ancien corps de sapeurs-pompiers professionnels au mode. Ces militaires interviennent près de 500000 interventions par an, soit une intervention toutes les 66 secondes pour porter secours aux 7 millions de Parisiens et Franciliens de la petite couronne. Fidèles à leur devise “Sauver ou périr”, les sapeurs-pompiers de Paris sauvent chaque année des dizaines de milliers de vie (27559 en 2016) La mission des sapeurs-pompiers de Paris a fortement évolué ces dernières années et ses interventions se décomposent en quatre domaines distinctifs : secours à personne (82% de son activité), risques technologiques et urbains ((12%) incendie (4%) et enfin le risque nucléaire, radiologique, bactériologique et chimique (NRBC).. Ces soldats du feu à l’origine sont donc devenus aujourd’hui des soldats de la vie.





Toutes les brèves du site

  • lundi 15 janvier 2018
    C’est arrivé un 15 janvier.

    Dans les montagnes du sud-ouest de la Chine se cache un ours noir et blanc : il s’agit du grand panda. C’est aujourd’hui l’un des animaux les plus rares de la planète : menacé par un taux de natalité très bas et par la destruction de son habitat lié à l’urbanisation et aux cultures intensives en Chine il n’en reste plus aujord’hui qu’a peine 1000 à l’état sauvage et un peu plus d’une centaine dans les zoos. C’est pour cette raison que le Panda est devenu en 1961 le logo du Fonds Mondial pour la protection de la nature (WWF). La WWF est la première organisation mondiale de (...)

  • samedi 13 janvier 2018
    C’est arrivé un 14 janvier.

    En 1919, au sortir de la première guerre mondiale l’Alsace et la Lorraine redeviennent des provinces françaises et pour éviter les traumatismes d’une nouvelle invasion, semblable à celles de 1870 et de 1914, le gouvernement français conscient du caractère éphémère des garanties du Traité de Versailles étudie la construction d’un système défensif moderne le long des frontières avec l’Allemagne et l’Italie pour protéger ces territoires. Une "Commission de Défense du Territoire" est créée et dès 1928 débute la construction de la "muraille de France" à l’initiative de Paul Painlevé, (...)

  • vendredi 12 janvier 2018
    C’est arrivé un 12 janvier.

    Pierre de Fermat est né dans la première décennie du XVIIeme siècle à Beaumont de Lomagne (1601 ou 1607), dans une famille bourgeoise de riches marchands. Après ses études qu’il fit chez les franciscains à Toulouse, il acquis son grade de bachelier en droit civil à Orléans puis fut conseiller à la Chambre des Requêtes au parlement de Toulouse en 1631 et séjourna à Castres en tant que conseiller à la Chambre de l’Édit. Mais ce sont ses travaux mathématiques qui assureront sa notoriété. Il étudie les mathématiciens grecs qui commencent à être reconnus en Europe et s’intéresse aux (...)

  • jeudi 11 janvier 2018
    C’est arrivé un 11 janvier.

    Il faut remonter très loin dans l’Antiquité pour découvrir les premières descriptions de cette maladie redoutable qui ne prit son nom définitif qu’au 1er siècle de notre ère : le diabète. Une maladie caractérisé par l’abondance anormale des urines est ainsi signalé sur un papyrus découvert à Thèbes par le docteur Ebers et rédigé au environ de 1550 avant Jésus-Christ pendant le règne d’Amenhotep Ier : il s’agit de la polyurie qui est fréquemment rencontrée dans le cas du diabète insipide ou du diabète sucré. Connu sous le nom de papyrus Ebers c’est l’un des plus anciens traités médicaux (...)

  • mardi 2 janvier 2018
    C’est arrivé un 2 janvier.

    L’Italien Fausto Coppi, virtuose de la bicyclette, reste à ce jour l’un des plus grand champions de l’histoire du cyclisme. Il disparaît prématurément le 2 janvier 1960 à l’âge de 40 ans. Mal soigné il succombera des suites d’une malaria qu’il a attrapé quelques semaines plut tôt en Haute-Volta (aujourd’hui appelée Burkina Faso) ou il était parti disputer un critérium à Ouagadougou en compagnie de ses amis français Bobet, Anquetil et Geminiani pour promouvoir le cyclisme en Afrique Noire. Celui qui était surnommé "Campionissimo" sera enterré dans l’église de sa terre natale, dans le (...)

  • lundi 25 décembre 2017
    C’est arrivé un 25 décembre.

    Fils aîné de Pépin le Bref, Charles 1er, plus connu après sa mort sous le nom de Charlemagne (du latin Carolus Magnus, c’est-à-dire Charles le Grand 768-814) est l’un des souverains les plus célèbre du moyen-âge. A la mort de son père en 768, le royaume est alors partagé entre lui et son frère Carloman. Ces deux-là ne s’entendant pas et, sans la mort inattendue de Carloman en 771, la mésentente entre les 2 frères aurait vite pu se transformer en conflit ouvert. Charles devient alors seul maître du royaume. A cette époque la puissance franque est alors reconnue par tous les (...)

  • dimanche 10 décembre 2017
    C’est arrivé un 10 décembre.

    Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale et dans un contexte marqué par des crimes contre l’humanité et des violations des libertés fondamentales l’Organisation des Nations Unies ( ONU) est créée. La charte, signé en juin 1945 fait de nombreuses références aux droits de l’homme et les États signataires y affirme clairement en préambule, leur foi dans les droits fondamentaux de l’homme, dans la dignité et la valeur de la personne humaine et dans l’égalité des droits des hommes et des femmes. Mais cette charte vise en premier lieu la préservation de la paix dans le monde. C’est (...)

  • dimanche 12 novembre 2017
    C’est arrivé un 12 novembre.

    L’histoire de l’anesthésie est très ancienne. Il est d’ailleurs raconté dans la bible que Dieu a profondément endormi Adam avant de lui ôter la côte dont Eve a été faite, accomplissant ainsi la première opération sous anesthésie. Durant des siècles, les médecins ont, selon les civilisations, eu recours à des anesthésiques dérivés de l’opium et de l’alcool.
    En mésopotamie le pavot fut cultivé pour ses propriétés somnifères ; Egypte, grèce, Rome utiliseront la mandragore et l’opium, et Galien écrira au IIème Siècle, un éloge de l’opium dans lequel il exaltera les vertus médicamenteuse de (...)

  • mardi 17 octobre 2017
    C’est arrivé un 18 octobre.

    L’Alaska, ce vaste territoire situé au nord-ouest du Canada et aujourd’hui le plus grand des États américain fut autrefois… Russe. Les Russes créèrent en effet la première colonie russe d’Amérique en 1784 dans cette contrée riche en loutres, convoitées pour leurs fourrures (l’or poilu) et en défenses de morses qui étaient aussi précieuses que l’ivoire. Le nom Alaska est d’ailleurs d’origine russe (Аляска), dérivé du mot du dialecte aléoute (des îles Aléoutiennes) "alaxsxaq" ou "Alyeska" il signifie "le continent", ou plus littéralement : "la grande terre".
    La découverte de l’Alaska est due (...)

  • mardi 10 octobre 2017
    C’est arrivé un 10 octobre.

    Les premières études et les travaux préliminaires sur le canal de Panama furent entrepris par deux compagnies françaises. La première fut fondée en 1881 par l’ingénieur français Ferdinand de Lesseps responsable du percement du prestigieux Canal de Suez. Auréolé du prestige de ses précédents travaux, il se lance dans cette aventure pharaonique aux côtés de Gustave Eiffel, sous l’égide de la Compagnie universelle du canal interocéanique de Panama en 1882. La seconde fut créée en 1893, mais par manque de moyens logistiques et à cause des nombreuses épidémies qui décimèrent les (...)

Colombes Notre ville

Plan Interactif de Colombes.


Identifier PCGC

Outil d'identification PC et GC.