26 février 1806 - Début de la construction de l’Arc de Triomphe.

dimanche 26 février 2017

En haut des Champs-Élysées, au sommet de la colline de Chaillot, se trouve la place de l’Étoile Charles de Gaulle, d’où partent, comme des rayons, douze artères. Isolé au milieu de la place se tient la masse imposante et majestueuse de l’Arc de Triomphe. Le 26 février 1806 l’architecte français Chalgrin débute les travaux de l’Arc de Triomphe de l’Étoile à Paris suivant le désir de Napoléon, qui voulait dédié ce monument parisien à la Grande Armée mais aussi “nourrir pendant 10 ans la sculpture française”. Le site de la butte de l’Étoile, alors situé dans la campagne fut retenu : de cet endroit, le monument serait vu depuis le centre de la capitale.

Timbre - L'Arc de triomphe de l'Etoile.

Dès Louis XV, on cherche à mettre en valeur cet endroit en lui créant un décor au centre. A partir de 1722, l’aplanissement et l’aménagement de la colline de l’Étoile suscitèrent nombre de projets grandioses ou farfelus. On veut en cet endroit un édifice grandiose mais on hésite beaucoup quand au choix de ce décor et les idées ne manquent pas. En 1758, Ribart, un architecte proposa même d’élever un éléphant-fontaine triomphal abritant des salons dans ses entrailles.

L'éléphant triomphal de Ribart.

En 1799 le ministre de l’Intérieur ouvrira à un concours pour le décor de cette place : 13 projets seront présentés mais aucun ne sera retenu. C’est Napoléon qui rentrant d’Austerlitz et par décret décidera que s’élèvera au sommet de la colline de Chaillot un Arc de Triomphe colossal édifié en l’honneur des victoires des armées françaises. Soucieux de s’inscrire dans la continuité des plus grands empereurs romains, Napoléon ne pouvait pencher qu’en faveur d’un Arc de triomphe. Le projet farfelu de l’éléphant triomphal n’est pourtant pas abandonné et un pachyderme en plâtre sera construit place de la Bastille. Achevé en 1814, il sera détruit en 1846. Pfioouuu on a eu chaud !

Timbre - Le départ des volontaires en 1792 ou la Marseillaise.

Mais les travaux de construction de l’Arc monumental furent abandonnés après les premières défaites de l’Empire et ne reprirent qu’en 1832 pour être achevés sous le règne de Louis-Philippe en 1836. L’Arc n’a qu’une seule grande arche et dépasse par sa masse même l’Arc de Constantin à Rome : il a en effet 50 mètres de haut et 45 mètres de large et sa voûte culmine à près de 30 mètres du sol. Celui-ci fut inauguré par Thiers le 29 juillet 1836. ”ce monceau de pierre sur un monceau de gloire”, selon les termes de Victor Hugo, sert de support aux œuvres de grands artistes de la première moitié du 19ème siècle. Ses faces sont ornées de grands bas-relief dont le plus connu et le plus beau est celui de droite sur la face de l’Arc qui regarde l’avenue des Champs Élysée, œuvre de François Rude, représentant le “Départ des volontaires” en 1792, et connu surtout sous le nom de “la Marseillaise”. Les principales victoires napoléoniennes sont célébrées par d’autres bas-reliefs en haut, tandis que les boucliers sculptés dans l’attique, portent gravés les noms des grandes batailles.

Timbre - L'Arc de triomphe

La frise qui décore les quatre faces représente les grands personnages de la Révolution et de l’Empire, ou encore le retour des armées d’Italie ou d’Égypte.

Timbres - L'arc de Triomphe et sa Flamme en l'honneur du soldat inconnu.

Sous l’Arc est placé depuis 1920 la tombe du soldat inconnu, poilu anonyme de la Première Guerre mondiale dont la flamme est ravivée chaque soir au cours d’une cérémonie solennelle ; une histoire du monument se trouve dans un petit musée à l’intérieur de l’arc, et l’on peut y lire les noms des 558 généraux donc certains sont soulignés parce que mort au champ d’honneur. Quant à sa vocation d’Arc triomphal, elle s’est prolongée jusqu’à nos jours : conquérants et libérateurs ont renouvelé le rite du défilé, remplacer en temps de paix par la parade militaire du 14 juillet.

Timbres - De la pyramide du louve a La Defense en passant par l'Arc de Triomphe.

Aujourd’hui l’Arc de Triomphe des Champs-Élysées, qui se trouve tout en haut des 2 km de la plus belle avenue du monde se retrouve au milieu de la saisissante perspective qui part de la statue équestre de Louis XIV et la pyramide, devant le Louvre et se perd à l’horizon derrière la Grande Arche de la Défense...





Toutes les brèves du site

  • lundi 12 février 2018
    C’est arrivé un 12 février.

    Après le traité de Paris de 1763, le roi Louis XV souhaite que la France participe aux grandes expéditions de découverte autour du globe afin de rattraper le retard pris sur les autres puissances européennes et découvrir dans l’hémisphère sud, cette "Terra Australis Incognita", nouveau continent septentrional plein de promesses. C’est Yves de Kerguelen-Tremarec qui partira à la recherche de cette « France australe » rêvée, dans un contexte de rivalité toujours présente avec l’Angleterre et son explorateur James Cook. Il prend la mer à Lorient le 1er mai 1771 et se rend à l’Île de (...)

  • dimanche 11 février 2018
    C’est arrivé un 11 février.

    Le 11 février 2016, le directeur du laboratoire LIGO annonce que pour la 1ère fois, une onde gravitationnelle, une "vibration de l’espace-temps" a été détectée : la théorie d’Einstein est confirmée. En 1915 naissait la théorie de la Relativité générale d’Einstein qui intégrant la gravitation à sa théorie de la Relativité restreinte, bouleversait notre vision de l’espace et du temps. Elle est née de la volontée d’Albert Einstein d’obtenir une description de la gravitation cohérente avec la théorie de la relativité restreinte qu’il avait introduite 10 ans auparavant. Cette théorie est l’un (...)

  • jeudi 8 février 2018
    C’est arrivé un 8 février.

    Au lendemain de la première guerre mondiale qui vient de s’achever et qui a vu l’émergence d’une industrie aéronautique particulièrement dynamique, les frères Farman dont les avions ont formés des escadrilles particulièrement efficaces sont soucieux de se reconvertir et d’utiliser le surplus d’appareils restant et les pilotes démobilisés. Leur dernier prototype est le bombardier géant F60 qui prend son envol en octobre 1918 mais la signature de l’armistice arrête les commandes et les industriels doivent par conséquent envisager la reconversion de leurs avions. Avec le F60 Goliath, (...)

  • lundi 15 janvier 2018
    C’est arrivé un 15 janvier.

    Dans les montagnes du sud-ouest de la Chine se cache un ours noir et blanc : il s’agit du grand panda. C’est aujourd’hui l’un des animaux les plus rares de la planète : menacé par un taux de natalité très bas et par la destruction de son habitat lié à l’urbanisation et aux cultures intensives en Chine il n’en reste plus aujord’hui qu’a peine 1000 à l’état sauvage et un peu plus d’une centaine dans les zoos. C’est pour cette raison que le Panda est devenu en 1961 le logo du Fonds Mondial pour la protection de la nature (WWF). La WWF est la première organisation mondiale de (...)

  • samedi 13 janvier 2018
    C’est arrivé un 14 janvier.

    En 1919, au sortir de la première guerre mondiale l’Alsace et la Lorraine redeviennent des provinces françaises et pour éviter les traumatismes d’une nouvelle invasion, semblable à celles de 1870 et de 1914, le gouvernement français conscient du caractère éphémère des garanties du Traité de Versailles étudie la construction d’un système défensif moderne le long des frontières avec l’Allemagne et l’Italie pour protéger ces territoires. Une "Commission de Défense du Territoire" est créée et dès 1928 débute la construction de la "muraille de France" à l’initiative de Paul Painlevé, (...)

  • vendredi 12 janvier 2018
    C’est arrivé un 12 janvier.

    Pierre de Fermat est né dans la première décennie du XVIIeme siècle à Beaumont de Lomagne (1601 ou 1607), dans une famille bourgeoise de riches marchands. Après ses études qu’il fit chez les franciscains à Toulouse, il acquis son grade de bachelier en droit civil à Orléans puis fut conseiller à la Chambre des Requêtes au parlement de Toulouse en 1631 et séjourna à Castres en tant que conseiller à la Chambre de l’Édit. Mais ce sont ses travaux mathématiques qui assureront sa notoriété. Il étudie les mathématiciens grecs qui commencent à être reconnus en Europe et s’intéresse aux (...)

  • jeudi 11 janvier 2018
    C’est arrivé un 11 janvier.

    Il faut remonter très loin dans l’Antiquité pour découvrir les premières descriptions de cette maladie redoutable qui ne prit son nom définitif qu’au 1er siècle de notre ère : le diabète. Une maladie caractérisé par l’abondance anormale des urines est ainsi signalé sur un papyrus découvert à Thèbes par le docteur Ebers et rédigé au environ de 1550 avant Jésus-Christ pendant le règne d’Amenhotep Ier : il s’agit de la polyurie qui est fréquemment rencontrée dans le cas du diabète insipide ou du diabète sucré. Connu sous le nom de papyrus Ebers c’est l’un des plus anciens traités médicaux (...)

  • mardi 2 janvier 2018
    C’est arrivé un 2 janvier.

    L’Italien Fausto Coppi, virtuose de la bicyclette, reste à ce jour l’un des plus grand champions de l’histoire du cyclisme. Il disparaît prématurément le 2 janvier 1960 à l’âge de 40 ans. Mal soigné il succombera des suites d’une malaria qu’il a attrapé quelques semaines plut tôt en Haute-Volta (aujourd’hui appelée Burkina Faso) ou il était parti disputer un critérium à Ouagadougou en compagnie de ses amis français Bobet, Anquetil et Geminiani pour promouvoir le cyclisme en Afrique Noire. Celui qui était surnommé "Campionissimo" sera enterré dans l’église de sa terre natale, dans le (...)

  • lundi 25 décembre 2017
    C’est arrivé un 25 décembre.

    Fils aîné de Pépin le Bref, Charles 1er, plus connu après sa mort sous le nom de Charlemagne (du latin Carolus Magnus, c’est-à-dire Charles le Grand 768-814) est l’un des souverains les plus célèbre du moyen-âge. A la mort de son père en 768, le royaume est alors partagé entre lui et son frère Carloman. Ces deux-là ne s’entendant pas et, sans la mort inattendue de Carloman en 771, la mésentente entre les 2 frères aurait vite pu se transformer en conflit ouvert. Charles devient alors seul maître du royaume. A cette époque la puissance franque est alors reconnue par tous les (...)

  • dimanche 10 décembre 2017
    C’est arrivé un 10 décembre.

    Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale et dans un contexte marqué par des crimes contre l’humanité et des violations des libertés fondamentales l’Organisation des Nations Unies ( ONU) est créée. La charte, signé en juin 1945 fait de nombreuses références aux droits de l’homme et les États signataires y affirme clairement en préambule, leur foi dans les droits fondamentaux de l’homme, dans la dignité et la valeur de la personne humaine et dans l’égalité des droits des hommes et des femmes. Mais cette charte vise en premier lieu la préservation de la paix dans le monde. C’est (...)

Colombes Notre ville

Plan Interactif de Colombes.


Identifier PCGC

Outil d'identification PC et GC.