C’est arrivé un 11 janvier.

jeudi 11 janvier

Il faut remonter très loin dans l’Antiquité pour découvrir les premières descriptions de cette maladie redoutable qui ne prit son nom définitif qu’au 1er siècle de notre ère : le diabète. Une maladie caractérisé par l’abondance anormale des urines est ainsi signalé sur un papyrus découvert à Thèbes par le docteur Ebers et rédigé au environ de 1550 avant Jésus-Christ pendant le règne d’Amenhotep Ier : il s’agit de la polyurie qui est fréquemment rencontrée dans le cas du diabète insipide ou du diabète sucré. Connu sous le nom de papyrus Ebers c’est l’un des plus anciens traités médicaux qui nous soit parvenu.

Timbre - La première référence au diabète sucré est le papyrus Apers ou Ebers.

Mais le terme de diabète proprement dit est attribué à Demetrios d’Apnée (275 environ avant JC.) et dérive du grec "diabainô " qui signifie "qui passe à travers ", désignant ainsi le passage des boissons à travers le corps sans s’arrêter (fuite des urines qui ne sont pas retenues). Hippocrate, le “père de la médecine”, décrit aussi la “maladie de la soif” mais sans donner de précisions quant aux causes. Le terme latin "diabetes" est quant à lui attribué à Arétée de Cappadoce (1er siècle après J.-C.) qui fera lui aussi une description de la maladie. Pour Galien (131-201 apr. J.-C.), il s’agit d’une affection des reins qui sont inaptes à retenir l’eau. La connaissance du diabète marquera ensuite un pas.

Timbres - Personnages célèbres qui participèrent à la découverte du diabète et à la découverte de l'insuline.

Il faudra attendre le XVIIIe siècle et les Anglais Pool et Dobson qui en 1775, mettent en évidence du sucre dans les urines des diabétiques. Dès 1797, avec l’Anglais John Rollo, les premières théories métaboliques visant à expliquer le diabète voient le jour. Selon lui "le sucre en excès dans les urines provient d’une transformation anormale des glucides alimentaires par l’estomac". Puis En 1815, le chimiste français Chevreul identifie le sucre dans les urines des diabétiques comme étant du glucose. En se basant sur cette théorie, Apollinaire Bouchardat (1830 à 1879) développe la diététique du diabétique : il proposa de réduire les apports énergétiques, surtout les glucides alimentaires. En 1848, Claude Bernard démontre la fonction glycogénique du foie. En 1889, à l’Université de Strasbourg, Joseph van Mehring et Oscar Minkowski qui travaillent sur le diabète enlèvent le pancréas de plusieurs chiens. Le lendemain, les chiens sont assoiffés et des mouches se précipitent sur leurs urines. Ils en déduisent que le pancréas produit une substance permettant au glucose d’être utilisé par les muscles où stocké dans les tissus adipeux. Si cet organe se dérègle, il cesse alors de produire cette substance qui sera appelée quelques années plus tard insuline, et le glucose est alors en surabondance dans le sang. La transformation des sucres ne se fait plus on dit alors qu’il y a hyperglycémie.

Timbres - Sir Frederik Banting et la découverte de l'insuline en 1921.

Il faudra attendre le 20e siècle pour que l’insuline soit découverte et ouvre un traitement efficace du diabète. En août 1921 Nicolas Paulescu découvre à Bucarest une hormone pancréatique hypoglycémiante qu’il appela pancréatine. Il injecta cet extrait dans la veine jugulaire d’un chien ce qui entraîna une réduction du taux de glucose dans son sang. Puis au mois de décembre c’est au tour d’une équipe de Canadien formée du médecin Frederick Grant Banting, de l’étudiant en médecine Charles Herbert Best, du professeur de physiologie John James Rickard Macleod et du biochimiste James Bertram Collip. Ils réussissent à isoler a Toronto cette hormone pancréatique hypoglycémiante qu’ils nomment “insuline”. Le 11 janvier 1922, le premier traitement par insuline débute sur un jeune garçon de 14 ans : Léonard Thompson. Celui-ci est alors entre la vie et la mort et ses parents acceptent qu’on lui administre un traitement expérimental. Banting et MacLeod, lui injectent une préparation d’extraits de pancréas broyés. Pas assez pur, le mélange s’avère peu efficace. Ils procèdent alors à un autre essai quelques jours plus tard avec un extrait raffiné qui pallie à la déficience pancréatique du jeune garçon. Les résultats du traitement sont presque miraculeux : l’insuline s’avère une solution efficace pour combattre cette maladie. L’insuline vaudra à Banting et Macleod le prix Nobel de Médecine en 1923 qu’ils partagent avec les deux autres membres de l’équipe.

Timbre - Découverte de l'Insuline 1921.

L’insuline permet le stockage et l’utilisation du glucose. Ce glucose alimente les muscles en énergie ; son surplus est stocké dans les tissus adipeux. La sécrétion d’insuline est stimulé eau moment des repas. L’absence d’insuline provoque un diabète mortel en quelque mois.

Timbre - C'est en 1955 que Sanger découvre la structure moléculaire de l'insuline.

Sa structure est mise au jour par Frederick Sanger, prix Nobel de Chimie en 1958. Jusque dans les années 1980, l’insuline est extraite à partir de pancréas animaux. Puis ensuite l’hormone est produite synthétiquement par des organismes génétiquement modifiés. Ce sont les insulines humaines. Puis dans les années 1990 et 2000 les insulines ont été modifiées pour leur donner d’autres propriétés ( ultrarapides ou lents) qui sont les analogues de l’insuline. Ce sont ces insulines humaine et ces analogues de l’insuline que les diabétiques utilisent aujourd’hui.

Timbre - En savoir plus sur le diabète

Le diabète désigne une maladie où le taux de sucre dans le sang est chroniquement élevé. On distingue principalement les diabètes de type 1 et 2 :

- Le diabète de type 1 ou diabète insulino-dépendant est une maladie auto-immune qui se déclare subitement le plus souvent dans l’enfance.
- Le diabète de type 2 se rencontre surtout chez les adultes et les personnes en excès de poids. Leur pancréas produit toujours de l’insuline mais elle n’arrive pas à remplir son rôle.





Toutes les brèves du site

  • lundi 15 janvier 2018
    C’est arrivé un 15 janvier.

    Dans les montagnes du sud-ouest de la Chine se cache un ours noir et blanc : il s’agit du grand panda. C’est aujourd’hui l’un des animaux les plus rares de la planète : menacé par un taux de natalité très bas et par la destruction de son habitat lié à l’urbanisation et aux cultures intensives en Chine il n’en reste plus aujord’hui qu’a peine 1000 à l’état sauvage et un peu plus d’une centaine dans les zoos. C’est pour cette raison que le Panda est devenu en 1961 le logo du Fonds Mondial pour la protection de la nature (WWF). La WWF est la première organisation mondiale de (...)

  • samedi 13 janvier 2018
    C’est arrivé un 14 janvier.

    En 1919, au sortir de la première guerre mondiale l’Alsace et la Lorraine redeviennent des provinces françaises et pour éviter les traumatismes d’une nouvelle invasion, semblable à celles de 1870 et de 1914, le gouvernement français conscient du caractère éphémère des garanties du Traité de Versailles étudie la construction d’un système défensif moderne le long des frontières avec l’Allemagne et l’Italie pour protéger ces territoires. Une "Commission de Défense du Territoire" est créée et dès 1928 débute la construction de la "muraille de France" à l’initiative de Paul Painlevé, (...)

  • vendredi 12 janvier 2018
    C’est arrivé un 12 janvier.

    Pierre de Fermat est né dans la première décennie du XVIIeme siècle à Beaumont de Lomagne (1601 ou 1607), dans une famille bourgeoise de riches marchands. Après ses études qu’il fit chez les franciscains à Toulouse, il acquis son grade de bachelier en droit civil à Orléans puis fut conseiller à la Chambre des Requêtes au parlement de Toulouse en 1631 et séjourna à Castres en tant que conseiller à la Chambre de l’Édit. Mais ce sont ses travaux mathématiques qui assureront sa notoriété. Il étudie les mathématiciens grecs qui commencent à être reconnus en Europe et s’intéresse aux (...)

  • mardi 2 janvier 2018
    C’est arrivé un 2 janvier.

    L’Italien Fausto Coppi, virtuose de la bicyclette, reste à ce jour l’un des plus grand champions de l’histoire du cyclisme. Il disparaît prématurément le 2 janvier 1960 à l’âge de 40 ans. Mal soigné il succombera des suites d’une malaria qu’il a attrapé quelques semaines plut tôt en Haute-Volta (aujourd’hui appelée Burkina Faso) ou il était parti disputer un critérium à Ouagadougou en compagnie de ses amis français Bobet, Anquetil et Geminiani pour promouvoir le cyclisme en Afrique Noire. Celui qui était surnommé "Campionissimo" sera enterré dans l’église de sa terre natale, dans le (...)

  • lundi 25 décembre 2017
    C’est arrivé un 25 décembre.

    Fils aîné de Pépin le Bref, Charles 1er, plus connu après sa mort sous le nom de Charlemagne (du latin Carolus Magnus, c’est-à-dire Charles le Grand 768-814) est l’un des souverains les plus célèbre du moyen-âge. A la mort de son père en 768, le royaume est alors partagé entre lui et son frère Carloman. Ces deux-là ne s’entendant pas et, sans la mort inattendue de Carloman en 771, la mésentente entre les 2 frères aurait vite pu se transformer en conflit ouvert. Charles devient alors seul maître du royaume. A cette époque la puissance franque est alors reconnue par tous les (...)

  • dimanche 10 décembre 2017
    C’est arrivé un 10 décembre.

    Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale et dans un contexte marqué par des crimes contre l’humanité et des violations des libertés fondamentales l’Organisation des Nations Unies ( ONU) est créée. La charte, signé en juin 1945 fait de nombreuses références aux droits de l’homme et les États signataires y affirme clairement en préambule, leur foi dans les droits fondamentaux de l’homme, dans la dignité et la valeur de la personne humaine et dans l’égalité des droits des hommes et des femmes. Mais cette charte vise en premier lieu la préservation de la paix dans le monde. C’est (...)

  • dimanche 12 novembre 2017
    C’est arrivé un 12 novembre.

    L’histoire de l’anesthésie est très ancienne. Il est d’ailleurs raconté dans la bible que Dieu a profondément endormi Adam avant de lui ôter la côte dont Eve a été faite, accomplissant ainsi la première opération sous anesthésie. Durant des siècles, les médecins ont, selon les civilisations, eu recours à des anesthésiques dérivés de l’opium et de l’alcool.
    En mésopotamie le pavot fut cultivé pour ses propriétés somnifères ; Egypte, grèce, Rome utiliseront la mandragore et l’opium, et Galien écrira au IIème Siècle, un éloge de l’opium dans lequel il exaltera les vertus médicamenteuse de (...)

  • mardi 17 octobre 2017
    C’est arrivé un 18 octobre.

    L’Alaska, ce vaste territoire situé au nord-ouest du Canada et aujourd’hui le plus grand des États américain fut autrefois… Russe. Les Russes créèrent en effet la première colonie russe d’Amérique en 1784 dans cette contrée riche en loutres, convoitées pour leurs fourrures (l’or poilu) et en défenses de morses qui étaient aussi précieuses que l’ivoire. Le nom Alaska est d’ailleurs d’origine russe (Аляска), dérivé du mot du dialecte aléoute (des îles Aléoutiennes) "alaxsxaq" ou "Alyeska" il signifie "le continent", ou plus littéralement : "la grande terre".
    La découverte de l’Alaska est due (...)

  • mardi 10 octobre 2017
    C’est arrivé un 10 octobre.

    Les premières études et les travaux préliminaires sur le canal de Panama furent entrepris par deux compagnies françaises. La première fut fondée en 1881 par l’ingénieur français Ferdinand de Lesseps responsable du percement du prestigieux Canal de Suez. Auréolé du prestige de ses précédents travaux, il se lance dans cette aventure pharaonique aux côtés de Gustave Eiffel, sous l’égide de la Compagnie universelle du canal interocéanique de Panama en 1882. La seconde fut créée en 1893, mais par manque de moyens logistiques et à cause des nombreuses épidémies qui décimèrent les (...)

  • mercredi 4 octobre 2017
    C’est arrivé un 4 octobre.

    En 1855, Brame et Flachat déposent un projet de chemin de fer souterrain reliant les Halles de Paris à la petite ceinture, alors en construction. Mais ce projet fut abandonné pour des motifs financiers, et c’est à Londres que s’ouvrit en 1863, la première ligne de transport souterrain à vapeur, la Metropolitan Line, entre Farrington Street et Bishop’s read, à Paddington. Puis en 1878, c’est l’inauguration à New-York de l’Elevated Metropolitan railway dont les wagons étaient tirés, sur un parcours découvert par de petites locomotives à vapeur. C’est encore à Londres que (...)

Colombes Notre ville

Plan Interactif de Colombes.


Identifier PCGC

Outil d'identification PC et GC.