C’est arrivé un 07 août.

mercredi 7 août

Deux ans après la fin de la seconde guerre mondiale, l’explorateur et scientifique norvégien Thor Heyerdahl accompagné de 5 hommes d’équipage et d’un perroquet, mascotte de l’expédition s’embarque sur un radeau de 14 mètres de long qui a été baptisé Kon-Tiki en l’honneur du Roi-Soleil en Inca pour une expédition qui allait devenir un récit mythique. C’est le 27 avril 1947 que l’équipage quitte le port péruvien de Callao près de Lima pour affronter vagues et vents. Thor Heyerdahl veut prouver à une communauté scientifique sceptique que les ancêtres des Incas auraient pu migrer depuis l’Amérique du Sud vers la Polynésie afin de coloniser ces îles. Mais pour cela il lui faut utiliser les moyens de l’époque et prouver qu’il est possible de survivre sur une embarcation primitive à une traversée de l’océan Pacifique.

Timbre - L'expédition du Kon-tiki en 1947.

En 1947, à bord d’un radeau nommé le "Kon Tiki", l’anthropologue norvégien Thor Heyerdahl tente le pari fou de traverser l’océan Pacifique en radeau de bois en partant du Pérou pour rejoindre l’archipel des Tuamotu et prouver que les Incas avaient pu peupler les îles du Pacifique.

Timbres - Thor Heyerdahl et son radeau le Kon-Tiki.

C’est lors d’un séjour dans les îles Marquises en 1937 que le Norvégien a le pressentiment d’une origine commune entre les habitants des deux régions. Thor Heyerdahl est à l’époque frappé par la ressemblance des statues de l’île de Pâques avec les tikis des Marquises. De plus, une légende polynésienne que lui narre sur les îles un vieillard, Tëi Tatua, raconte que les ancêtres des insulaires étaient arrivés de l’est à bord de navires guidés par le dieu Tiki. Or, ressemblance troublante, un autre mythe, côté péruvien explique que Kon-Tiki le Roi Soleil, souverain d’un peuple à la peau blanche du lac Titicaca, aurait été forcé de fuir son pays avec les siens en prenant la mer suite à un conflit avec ses ennemis.

Timbre - Le Tiki, symbole Polynésien par excellence.

Ces similitudes entre civilisations sud-américaines et polynésiennes lui font ainsi penser que ces deux dieux ne sont qu’un seul et même personnage ; les ancêtres des îles marquises auraient bien pu appartenir à une civilisation Andine antérieure aux Incas !!! Cette théorie, Thor Heyerdahl l’exposera au printemps 1946 devant des anthropologistes américains de premier plan. Mais à cette époque, le consensus scientifique était que les Polynésiens étaient originaires d’Asie, personne ne pensait qu’une telle traversée était possible et considéraient comme très peu probable que le radeau atteigne son objectif. Cette expédition fut donc accueilli assez froidement.

Timbre - Un radeau primitif en balsa.

Thor Heyerdahl et son équipe allèrent ensemble en Équateur afin de couper du bois de balsa pour le radeau puis se rendirent au Pérou pour construire de leurs propres mains l’embarcation traditionnelle précolombienne en balsa semblable à celles supposément utilisées par les ancêtres des Péruviens. Assemblage de neuf énormes troncs de balsa juxtaposés dépourvus de clous et de rivets, le radeau est assemblé par des cordes de chanvre uniquement. Pour se protéger du soleil et des intempéries une cabine en bambou est installée et une voile carrée complètent l’équipement. A bord les seules entorses à la modernité sont l’installation d’une station d’émission/réception radio (Indicatif : LI2B ) ainsi qu’une boussole pour calculer la vitesse et la position du radeau durant leur périple. Via ce canal et par l’intermédiaire de Amundsen, le roi Haakon de Norvège souhaitera plein succès à l’équipage du radeau, pour la traversée… et en guise d’embarcation de secours, un dinghy, simple canot pneumatique est embarqué. Durant deux mois et demi, ils laisseront leur embarcation dériver vers l’ouest et survivront grâce à la pêche et à la récupération d’eau de pluie.

Timbre - l'épopée du Kon-tiki. Timbres - Poissons volants.

Pendant leur dérive à travers le Pacifique, et alors qu’ils s’éloignaient des côtes et se rapprochaient de l’Equateur les aventuriers du "Kon-Tiki" croiseront la route d’espèces rares comme l’escolier serpent ou le requin baleine ainsi que de nombreux poissons-volants. Ces poissons leur seront très utiles, soit comme nourriture soit comme appâts pour pêcher des espèces plus grosses comme les bonites.

Timbre - Le Kon-tiki l'histoire d'une folle aventure. Timbre - L'Archipel des Tuamotu.

Non sans difficultés, Thor Heyerdahl et ses cinq compagnons réussirent à survivre à ce périple de près de 8000 km de navigation, en 101 jours, porté par le courant de Humboldt. Le 30 juillet une terre apparaît au lointain, il s’agit de l’île de Puka-Puka mais la barrière de corail ne leur permet pas d’entrer dans le lagon.. Une semaine plus tard leur navire s’échoua sur un récif à Raroia, atoll paradisiaque des Tuamotu en Polynésie française. Amaigris et exténués, ils débarquent tous indemnes le 07 août 1947. Tous, à l’exception de leur mascotte le perroquet, emporté par une lame traîtresse par une nuit de mauvais temps. Solennellement, Thor Heyerdahl plante en souvenir du voyage une pousse de cocotier rapporté du continent sud-américain.

Timbre - Le radeau Kon-tiki.

L’hypothèse du scientifique obstiné est devenu plausible : le peuplement de la Polynésie a pu se faire depuis le continent sud- américain. Thor Heyerdahl a réussi son pari et rentre alors dans la légende. L’enthousiasme suscité par l’exploit de ces 5 norvégiens et 1 suédois, est immédiat. Le monde entier acclame les héros. L’anthropologue racontera cette aventure dans un livre qui fut traduit en 67 langues et devint un best-seller, ainsi que dans un film qui obtint l’Oscar du meilleur film documentaire en 1952. Pourtant, des décennies plus tard, des recherches génétiques prouveront que Thor Heyerdahl avait tort : les ancêtres des Polynésiens étaient bien originaires d’Asie. Mais même si l’explorateur scandinave s’est trompé, il a réussi à prouver que l’aventure était possible et l’idée d’une origine amérindienne » des Polynésiens est restée bien vivace dans l’esprit du grand public.

Timbre - 1947 l'extraordinaire aventure du Kon-Tiki.

Après son arrivé en Polynésie, le célèbre radeau a été rapatrié en Norvège près d’Oslo où il est depuis exposé dans un musée. Toute sa vie, Thor Heyerdhal s’est ainsi attaché à aller plus loin que les autres. En 1969, pour prouver les liens entre les civilisations égyptiennes et américaines, il réalise une autre traversée, celle de l’Atlantique, à bord d’un radeau égyptien (Râ puis Râ II ) pour prouver que les Égyptiens ont pu avoir des contacts avec l’Amérique. Puis, en 1977, ce sera sur un bateau en roseaux (Le Tigris) qu’il tentera de rejoindre l’Egypte depuis l’ancienne Mésopotamie. Il décédera en Norvège en 2002 et rejoint le crépuscule à l’âge de 87 ans. 4 Ans après, en 2006, son petit-fils réitèrera l’exploit du Kon-tiki avec le Tangora en suivant les traces de son célèbre aïeul.





Toutes les brèves du site

  • mardi 11 juin 2019
    C’est arrivé un 14 juin.

    14 Juin -Journée Mondiale des Donneurs de Sang. Se mobiliser est crucial. 10 000 dons sont nécessaires chaque jour en France pour faire face à la demande. Et se chiffre à tendance à augmenter. Le don du sang est aussi vital qu’incontournable pour les secours d’urgence, les personnes atteintes d’un cancer, les victimes d’hémorragies ou celles touchées par des maladies du sang. Il est en effet impossible de remplacer le sang humain par des médicaments ou des produits de synthèse. Surtout, c’est 1 million de malades de soignés chaque année par ce biais (transfusion, médicaments (...)

  • lundi 10 juin 2019
    C’est arrivé un 10 juin.

    Oradour, souviens-toi - remember. Fin mai 1944, l’état major allemand à Berlin s’alarme de la situation dans le sud-ouest de la France et recommande “une puissante riposte avec des forces suffisantes”. A Montauban, la 2ème division blindée S.S. "Das Reich", “unité d’élite”, spécialement équipée et formée pour la lutte contre les “partisans” et qui a subi de lourdes pertes sur le front de l’Est est en cours de réorganisation et s’apprête à intervenir. Le général Heinz Lammerding qui la commande depuis le 25 janvier promet qu’au 15 juin “la zone sera pacifiée”. Au matin du 6 juin 1944, une (...)

  • vendredi 7 juin 2019
    C’est arrivé un 7 juin.

    Dans les années 30, le mathématicien Alan Mathison Turing (né le 23 juin 1912 à Londres) est identifié comme l’un des cerveaux les plus brillants du Royaume Uni. Le 12 novembre 1937 Turing publie notamment un article de recherche "On computable numbers" dans lequel il met en place sa théorie de la calculabilité et qui est aujourd’hui considéré comme un fondement de l’informatique. Le gouvernement britannique lui demande alors de suivre des cours de chiffre et de cryptanalyse dès 1938. Durant la seconde guerre mondiale Turing est employé par les services secrets britanniques (...)

  • mardi 4 juin 2019
    C’est arrivé un 5 juillet.

    Paris, 5 juillet 1946, piscine Molitor - Naissance explosive du bikini. Pourtant, l’histoire nous enseigne que Réard n’a rien inventé et que l’histoire de la naissance du bikini remonte à bien plus longtemps qu’il n’y paraît. Que ce soit au travers les mosaïques de la Villa del Casale, en Sicile, datant du IVe siècle av. JC ou bien dans la Grèce Antique autour de l’an 1400 av. J.C., des maillots de bain deux pièces ornent déjà le corps des femmes non pour plonger dans la méditerranée mais pour s’adonner à la pratique du sport. Les plus anciennes références remontent même à (...)

  • mercredi 8 mai 2019
    C ’est arrivé un 8 mai.

    Le 25 avril 1945, une patrouille américaine et une unité soviétique effectuent leur jonction sur l’Elbe au cours d’une rencontre historique qui coupe le Reich en deux. Les tanks et l’infanterie soviétique envahissent Berlin et viennent à bout de la résistance allemande après de violents combats de rues au corps-à-corps contre des adversaires composés pour la plupart d’adolescents et de vieillards désemparés. Mais plus de 5000 nazis défendent l’immeuble du Parlement, ravagée par le feu. Le 30 avril, alors que les obus pleuve autour de son bunker, Hitler se tire une balle de (...)

  • samedi 27 avril 2019
    C’est arrivé un 27 avril.

    Durant des siècles des millions d’esclaves seront enchaînés, battus, asservis et déportés d’un continent à l’autre. A partir du XVIème siècle, la traite négrière transatlantique devient la plus intense, la plus massive entraînant la déportation, en quatre siècles, du XVIe au XIXe, de 12,5 à 15 millions d’Africains. A la fin du XVIIIe siècle, la France est l’un des pays en pointe dans ce qu’on appelle "la traite des Noirs". Louis XIII l’a autorisée en 1642 et le Roi-Soleil édictera en 1685 le fameux Code noir sur le statut des esclaves dans les colonies. Les navires partent de ports (...)

  • mercredi 27 mars 2019
    C’est arrivé un 27 mars.

    Dompter le Nil a toujours été le grand rêve de l’Egypte. Dès la préhistoire, l’immense oasis longiligne du fleuve traversant le désert attire un peuple qui fait éclore, en l’espace de quelques générations, une civilisation extraordinairement avancée et complexe. Pour le réaliser, tout les maîtres du pays ont concentrés leurs efforts sur la Nubie, région frontalière où les eaux du fleuve devaient franchir de longs passages rocheux, les fameuses cataractes. Il y a 39 siècles déjà, les ingénieurs des pharaons tentaient d’exploiter les crues du Nil grâce à une retenue bâtie à Semna, (...)

  • dimanche 24 mars 2019
    C’est arrivé un 24 mars.

    La tuberculose est une maladie vieille comme le monde ou plutôt comme l’humanité. Autrefois nommée Phtisie, la tuberculose est connue depuis l’Antiquité. On sait qu’elle existait déjà aux temps préhistoriques et l’examen de momies égyptiennes à montrer qu’elle n’a pas épargné les plus puissants Pharaons. Hippocrate en décrit déjà les différentes formes au Vème siècle avant notre ère et l’infection tuberculeuse était pour les Hébreux un des châtiments divins. Elle n’était pas étrangère non plus en Inde et Chine anciennes, ainsi que chez les peuples autochtones, des siècles avant la venue (...)

  • vendredi 22 mars 2019
    C ’est arrivé un 22 mars.

    Lors d’un voyage à Paris, en 1890, Antoine Lumière, père d’Auguste et Louis découvre l’invention de l’Américain Edison : le Kinétoscope , un des premiers appareils de visualisation cinématographique sans projection. Il assiste également à une projection des premiers dessins animés du cinéma (les Pantomimes lumineuses.), qu’Emile Reynaud présente dans son Théâtre Optique. Profondément impressionné par ces projections, il entrevoit d’emblée qu’il est possible de faire mieux. De retour à Lyon, Antoine Lumière demande à ses fils, Auguste et Louis, de trouver un système pour obtenir des (...)

  • mardi 8 janvier 2019
    C’est arrivé un 8 janvier.

    Marco Polo naît le 15 septembre 1254 d’une de ces familles de commerçants et explorateurs vénitiens. Le lieu exact de sa naissance n’est pas connu avec précision. Si certains affirment qu’il est né à Korcula (île de l’adriatique au nord de la Croatie) d’autres pensent que ce serait à Venise. A une époque où Venise est une cité rayonnante, ses riches marchands en profitent pour commercer avec les Musulmans qui contrôlent la route de la Soie. La Cité des Doges est alors en pleine expansion commerciale et territoriale. Certains, comme Niccolo Polo, le père de Marco et son oncle Nicolo (...)

Colombes Notre ville

Plan Interactif de Colombes.


Identifier PCGC

Outil d'identification PC et GC.