C’est arrivé un 14 juin.

mardi 11 juin

14 Juin -Journée Mondiale des Donneurs de Sang. Se mobiliser est crucial. 10 000 dons sont nécessaires chaque jour en France pour faire face à la demande. Et se chiffre à tendance à augmenter. Le don du sang est aussi vital qu’incontournable pour les secours d’urgence, les personnes atteintes d’un cancer, les victimes d’hémorragies ou celles touchées par des maladies du sang. Il est en effet impossible de remplacer le sang humain par des médicaments ou des produits de synthèse. Surtout, c’est 1 million de malades de soignés chaque année par ce biais (transfusion, médicaments dérivés du sang…).

Timbres - Fon du sang. Timbre - Donner son sang.

L’homme a été fasciné par le sang depuis la nuit des temps. L’homme préhistorique savait déjà qu’un animal est condamné à mourir très vite s’il a perdu trop de sang. Le sang était donc le symbole de vie. Dans certaines cultures, on buvait le sang des animaux dans l’espoir d’acquérir leurs vertus : la force et le courage du lion par exemple. On allait même jusqu’à sacrifier des êtres humains pour s’assurer la faveur des dieux par cette « offrande de sang ». Les premières tentatives de traitement par le sang remontent à l’Antiquité, où le sang était considéré comme un remède et une source de jouvence. Les Romains aisés buvaient le sang des gladiateurs tués. Au début du 13ème siècle, le médecin du pape Innocent III lui fit boire le sang de trois garçons de dix ans, mais en vain : le pape mourut et les garçons aussi. Plus proche de nous la Révolution française vit le sang des aristocrates guillotinés offert aux pauvres comme boisson reconstituante.

Timbres - William Harvey et la circulation du sang.

De nombreuses découvertes successives, comme celle de la circulation du sang en 1628 (William Harvey), ont été nécessaires avant que l’on puisse pratiquer la transfusion sanguine avec succès. A cette époque les moutons étaient des « donneurs de sang » particulièrement appréciés. C’est ainsi qu’on attribue l’invention de la transfusion sanguine au médecin français Jean-Baptiste Denis qui par une transfusion de sang de mouton, le 15 juin 1667 aurait guéri un garçon de quinze ans. Après plusieurs autres tentatives fatales, la transfusion de sang fut finalement interdite dans plusieurs pays comme la France et l’Angleterre. En 1675, le Parlement de Paris limita cette pratique à l’expérimentation animale et interdit toute transfusion chez l’homme. Il fallut attendre plus d’un siècle pour que cette technique soit réutilisée en médecine. Les premières transfusions de sang d’humain à humain ont été réalisées en 1818 sur des femmes affaiblies par les pertes de sang après l’accouchement. En général, la plupart des transfusions échouaient, provoquant des maladies chez les personnes transfusées, ou même leur décès, ce qui s’explique avant tout par le fait que les systèmes des différents groupes sanguins et le facteur Rhésus étaient inconnus. Pour la médecine, le sang a d’abord été considéré comme devant être éliminé, et la saignée faisait partie de l’arsenal thérapeutique des médecines développées de manière indépendante en Europe, au Moyen-Orient ou en Asie.

Timbres - karl Landsteiner découvre le système de groupes sanguins humain : ABO.

Tout changea au début du XXème siècle. En 1900, Karl Landsteiner comprend qu’il existait des incompatibilités entre divers sangs humains et découvre l’existence des groupes sanguins de base, le système ABO, en comparant le sang de différents sujets. Dès lors, la transfusion de sang devient plus sûre pour les receveurs, les chocs transfusionnels deviennent très rares mais ne disparaissent pas complètement. Il obtient le prix Nobel de médecine en 1930.

Timbre - Le système de groupes sanguins (O, A, B, AB).

La surface de chaque globule rouge comprend un réseau de molécules appelés antigènes. C’est grâce à la présence, ou non, d’un type particulier d’antigène qu’on à pu déterminer les groupes sanguins. Faire identifier son groupe sanguin procède d’une technique médicale banalisée, mais primordiale puisque, en cas d’accident, on ne peut être transfusé qu’avec le sang d’un groupe compatible avec le sien - mieux : du même groupe. Les premiers antigènes étudiés furent appelés A et B. Leur présence ou leur absence, détermine l’appartenance d’une personne aux principaux groupes ABO, c’est à dire A, B, AB ou O. Ceux qui ne présentent que des antigènes A appartiennent donc au groupe A ; ceux qui ne présentent que des antigènes B, augroupe B ; ceux qui présentent à la fois des antigènes A et B, au groupe AB ; quant à ceux qui ne présentent aucun de ces antigènes, ils appartiennent au groupe O.

Timbre - Don du sang et groupe ABO.

Les antigène les plus commun, A et B, sont accompagnés d’un autre antigène appelé facteur Rh, présent dans 85% de la population mondiale. Celui-ci sera découvert ensuite. Le système Rhésus est le plus connu du public, car il peut provoquer, outre des accidents transfusionnels, des conflits immunologiques entre la future mère et le foetus (par exemple femme a Rhésus négatif portant un enfant à Rhésus positif). Il fut nommé ainsi car il fut découvert dans le sang d’un singe, "macacus rhésus". Le macaque en question avait été nommé "rhesus" en 1797 par le naturaliste Jean-Baptiste Audebert dans son histoire naturelle des singes.

Timbre - Don de sang Don de vie ? Timbre - Une séance de don de sang.

Les premières transfusions sanguines à grande échelle auront lieu durant la 1ere guerre mondiale et, en 1923, le 1er centre de transfusion français ouvre. Accompagné des médecins américains S. Wiener et Philip Levine, Landsteiner découvre en 1940 le facteur Rhésus. Ils constatèrent que ce nouvel agglutinogène était responsable d’accidents inexpliqués de la transfusion. Pendant la deuxième guerre mondiale, la transfusion sanguine sera employée à grande échelle pour traiter les soldats blessés et deviendra réputée comme procédure de sauvetage.

Timbres - Les transfusions sanguine. Timbre - L'hémoglobine protéine des globules rouges.L’hémoglobine est une protéine qui transporte du dioxygène dans l’organisme. Elle se trouve essentiellement à l’intérieur des globules rouges et est responsable de la couleur rouge du sang.

Un des derniers venus de ces systèmes, le système HLA (Human Leucocyte antigen), recense les groupes d’histo-compatibilité correspondant à de substances présentes sur les globules blancs et sur la plupart des cellules qui composent les organes. Ils furent découvert dans les années 1960 par le professeur Jean Dausset. C’est leur connaissance qui a permis les premières greffes d’organe.

Timbres - Journée Mondiale des donneurs de sang, le 14 juin. Timbre - Banque du sang.

En 2019, le don du sang est toujours une priorité pour les Hommes. En hommage à la contribution de Karl Landsteiner à la transfusion sanguine, la date du 14 juin, jour de sa naissance, a été retenue par l’OMS en 2004 pour célébrer la journée internationale du don de sang. Composant indispensable au fonctionnement du corps humain le sang ne peut actuellement être ni fabriqué ni synthétisé, le don du sang est donc primordial. Après prélèvement, les trois principaux composants du sang, plaquettes, plasma et globules rouges sont séparés. Une femme peut donner son sang 4 fois par an et un homme 6 fois par an. Un délai d’au moins 8 semaines entre chaque don doit être impérativement respecté.

Timbres - Les transfusions sanguine.

Si chaque don est précieux, les donneurs les plus recherchés sont ceux du groupe O car leur sang peut être transfusé à un plus grand nombre de patients : on les appelle les donneurs universels.





Toutes les brèves du site

  • lundi 10 juin 2019
    C’est arrivé un 10 juin.

    Oradour, souviens-toi - remember. Fin mai 1944, l’état major allemand à Berlin s’alarme de la situation dans le sud-ouest de la France et recommande “une puissante riposte avec des forces suffisantes”. A Montauban, la 2ème division blindée S.S. "Das Reich", “unité d’élite”, spécialement équipée et formée pour la lutte contre les “partisans” et qui a subi de lourdes pertes sur le front de l’Est est en cours de réorganisation et s’apprête à intervenir. Le général Heinz Lammerding qui la commande depuis le 25 janvier promet qu’au 15 juin “la zone sera pacifiée”. Au matin du 6 juin 1944, une (...)

  • vendredi 7 juin 2019
    C’est arrivé un 7 juin.

    Dans les années 30, le mathématicien Alan Mathison Turing (né le 23 juin 1912 à Londres) est identifié comme l’un des cerveaux les plus brillants du Royaume Uni. Le 12 novembre 1937 Turing publie notamment un article de recherche "On computable numbers" dans lequel il met en place sa théorie de la calculabilité et qui est aujourd’hui considéré comme un fondement de l’informatique. Le gouvernement britannique lui demande alors de suivre des cours de chiffre et de cryptanalyse dès 1938. Durant la seconde guerre mondiale Turing est employé par les services secrets britanniques (...)

  • mardi 4 juin 2019
    C’est arrivé un 5 juillet.

    Paris, 5 juillet 1946, piscine Molitor - Naissance explosive du bikini. Pourtant, l’histoire nous enseigne que Réard n’a rien inventé et que l’histoire de la naissance du bikini remonte à bien plus longtemps qu’il n’y paraît. Que ce soit au travers les mosaïques de la Villa del Casale, en Sicile, datant du IVe siècle av. JC ou bien dans la Grèce Antique autour de l’an 1400 av. J.C., des maillots de bain deux pièces ornent déjà le corps des femmes non pour plonger dans la méditerranée mais pour s’adonner à la pratique du sport. Les plus anciennes références remontent même à (...)

  • mercredi 8 mai 2019
    C ’est arrivé un 8 mai.

    Le 25 avril 1945, une patrouille américaine et une unité soviétique effectuent leur jonction sur l’Elbe au cours d’une rencontre historique qui coupe le Reich en deux. Les tanks et l’infanterie soviétique envahissent Berlin et viennent à bout de la résistance allemande après de violents combats de rues au corps-à-corps contre des adversaires composés pour la plupart d’adolescents et de vieillards désemparés. Mais plus de 5000 nazis défendent l’immeuble du Parlement, ravagée par le feu. Le 30 avril, alors que les obus pleuve autour de son bunker, Hitler se tire une balle de (...)

  • samedi 27 avril 2019
    C’est arrivé un 27 avril.

    Durant des siècles des millions d’esclaves seront enchaînés, battus, asservis et déportés d’un continent à l’autre. A partir du XVIème siècle, la traite négrière transatlantique devient la plus intense, la plus massive entraînant la déportation, en quatre siècles, du XVIe au XIXe, de 12,5 à 15 millions d’Africains. A la fin du XVIIIe siècle, la France est l’un des pays en pointe dans ce qu’on appelle "la traite des Noirs". Louis XIII l’a autorisée en 1642 et le Roi-Soleil édictera en 1685 le fameux Code noir sur le statut des esclaves dans les colonies. Les navires partent de ports (...)

  • mercredi 27 mars 2019
    C’est arrivé un 27 mars.

    Dompter le Nil a toujours été le grand rêve de l’Egypte. Dès la préhistoire, l’immense oasis longiligne du fleuve traversant le désert attire un peuple qui fait éclore, en l’espace de quelques générations, une civilisation extraordinairement avancée et complexe. Pour le réaliser, tout les maîtres du pays ont concentrés leurs efforts sur la Nubie, région frontalière où les eaux du fleuve devaient franchir de longs passages rocheux, les fameuses cataractes. Il y a 39 siècles déjà, les ingénieurs des pharaons tentaient d’exploiter les crues du Nil grâce à une retenue bâtie à Semna, (...)

  • dimanche 24 mars 2019
    C’est arrivé un 24 mars.

    La tuberculose est une maladie vieille comme le monde ou plutôt comme l’humanité. Autrefois nommée Phtisie, la tuberculose est connue depuis l’Antiquité. On sait qu’elle existait déjà aux temps préhistoriques et l’examen de momies égyptiennes à montrer qu’elle n’a pas épargné les plus puissants Pharaons. Hippocrate en décrit déjà les différentes formes au Vème siècle avant notre ère et l’infection tuberculeuse était pour les Hébreux un des châtiments divins. Elle n’était pas étrangère non plus en Inde et Chine anciennes, ainsi que chez les peuples autochtones, des siècles avant la venue (...)

  • vendredi 22 mars 2019
    C ’est arrivé un 22 mars.

    Lors d’un voyage à Paris, en 1890, Antoine Lumière, père d’Auguste et Louis découvre l’invention de l’Américain Edison : le Kinétoscope , un des premiers appareils de visualisation cinématographique sans projection. Il assiste également à une projection des premiers dessins animés du cinéma (les Pantomimes lumineuses.), qu’Emile Reynaud présente dans son Théâtre Optique. Profondément impressionné par ces projections, il entrevoit d’emblée qu’il est possible de faire mieux. De retour à Lyon, Antoine Lumière demande à ses fils, Auguste et Louis, de trouver un système pour obtenir des (...)

  • mardi 8 janvier 2019
    C’est arrivé un 8 janvier.

    Marco Polo naît le 15 septembre 1254 d’une de ces familles de commerçants et explorateurs vénitiens. Le lieu exact de sa naissance n’est pas connu avec précision. Si certains affirment qu’il est né à Korcula (île de l’adriatique au nord de la Croatie) d’autres pensent que ce serait à Venise. A une époque où Venise est une cité rayonnante, ses riches marchands en profitent pour commercer avec les Musulmans qui contrôlent la route de la Soie. La Cité des Doges est alors en pleine expansion commerciale et territoriale. Certains, comme Niccolo Polo, le père de Marco et son oncle Nicolo (...)

  • samedi 5 janvier 2019
    C’est arrivé un 5 janvier.

    Parmi les fabuleux travaux entrepris par Haussmann dans sa conception du nouveau Paris au 19e siècle, la place de l’Opéra est une des créations les plus importantes de la Capitale vers laquelle convergent de grandes artères et les Grands Boulevards. C’est dans ce quartier, qui connaît une vogue extraordinaire, que l’on décide de construire le nouvel Opéra de Paris. Napoléon III disait qu’il voulait faire de sa capitale “la plus belle de l’univers”. Bien qu’à cette époque l’urbanisme connaisse une vitalité étonnante, peu d’édifices dans ce nouveau Paris retiennent l’attention ; en (...)

Colombes Notre ville

Plan Interactif de Colombes.


Identifier PCGC

Outil d'identification PC et GC.