C’est arrivé un 19 février.

lundi 19 février

En octobre 1944, la flotte japonaise est anéanti à Leyte, aux larges des philippines. Mais alors qu’au début de l’année 1945, la victoire semble à portée de main en Europe, le conflit continue à faire rage dans le pacifique. Pour défaire le Japon, les Américains doivent s’emparer des îles d’Iwo Jima (“île au Souffre”, en japonais) et d’Okinawa situées à moins de 1200 km du Japon pour y installer leur aviation et soumettre le Japon à un bombardement systématique. Mais le commandement japonais a parfaitement pressenti les intentions américaines et dès l’été 1944 une part considérable de l’effort de guerre nippon est attribuée à la mise en état de la défense d’Iwo Jima et d’Okinawa. A Iwo Jima, le général Kuribayashi dispose d’une garnison de 14000 hommes dotés d’armes lourdes, chars canons, et appuyés par 7000 hommes appartenant à la marine et placés sous les ordres de l’amiral Ichimaru.

Timbre - 19 février 1945 début de la bataille d'Iwo Jima.

Le 16 février 1945 débute L’Opération Iwo Jima quand le porte-avion rapide de la task-force 58 du vice-amiral Mitscher effectue la première attaque aéronavale en baie de Tokyo pour détourner l’attention du commandement japonais, tandis que la force de soutien de l’amiral Blandy entreprend le pilonnage de l’île stratégique d’Iwo Jima. Trois jours plus tard, le 19 février 1945 débute une bataille, parmi les plus sanglantes de la seconde guerre mondiale, quand, par mer calme et temps clair, 30000 marines débarquent au petit matin à l’extrémité sud-ouest de l’île d’Iwo Jima. Ce jour-là les ennuis commencent pour les américains, d’un côté les engins chenillés qui viennent de débarquer s’enfoncent dans le sol volcanique et noirâtre les empêchant de manœuvrer et de rejoindre la grève, de l’autre les japonais font s’abattre un feu d’enfer sur les plages, clouant au sol les marines et provoquant la destruction des nombreux engins débarqués. A la tombé de la nuit 2500 hommes ont été mis hors de combat sur les 30000 mis à terre. Les marines vont devoir déployer un courage exceptionnel pour triompher des nids de résistance ennemis. L’accueil des japonais constitue ainsi le point de départ d’une terrible bataille, qui au lieu des 5 jours prévus initialement, va durer jusqu’à la fin du mois de mars.

Timbre - 23 février 1945, les marines hissent le drapeau américain sur le mont Suribachi.

Pour commencer, 4 jours de combats acharnés sont nécessaire aux américains pour briser les positions japonaises du sud-ouest de l’île et enlever le volcan éteint de Suribachi, truffé de point d’appui. Pour réduire les blockhaus, les marines doivent employer charges d’explosifs, grenades et lances-flammes. Le 23 février enfin, une patrouille atteint le sommet du volcan et plante le drapeau américain. Cette conquête du mont Suribachi aura couté la vie à 6000 hommes. Un second drapeau beaucoup plus grand sera planté quelques heures plus tard, et la photo prise par le correspondant Joe Rosenthal prendra un caractère historique, avant d’inspirer l’édification du "monument des marines" au cimetière d’Arlington.

Timbre - Le 23 février 1945, six soldats dressent le drapeau américain sur le mont Suribachi.

A l’intérieur des terres, camouflés dans d’innombrables galeries souterraines creusés dans le sol volcanique de l’île, blockhaus et points d’appui, les Japonais imposeront aux marines les combats les plus sanglants de leur histoire. Les défenseurs ont également parsemé à profusion pièges et mines. Au cours des semaines suivantes, l’assaut des marines se poursuivra méthodiquement avec l’appui des canons et des avions de la flotte brisant une résistance toujours aussi acharné de la part des japonais. Durant la bataille d’Iwo Jima les bâtiments d’appui ont tirés plus de 300000 obus. Le 16 mars, l’île est considérée comme conquise mais des point d’appuis japonais continuent ici et là à résister et une dernière contre-attaque nocturne lancée par des petits groupes isolés entrainera encore de furieux combats jusqu’à l’aube du 26 mars. Les troupes américaines devront ainsi attendre la fin du mois de mars avant de contrôler totalement l’île. Sur une garnison de 21000 hommes, seuls 216 Japonais sont fait prisonniers : les autres ont péris dans les combats ou se sont sacrifiés...pour l’empereur. Quant aux américains, ils comptent près de 19000 blessés et 7000 tués.

Timbre - Le bombardier Boeing B-29 Superfortress utilisé par les États-Unis pendant la Seconde Guerre mondiale..

En dépit de ce bilan, la conquête d’Iwo Jima va permettre d’intensifier la guerre contre le Japon. Elle assure le succès de l’opération prévue contre Okinawa et facilite les raids des B-29 contre le potentiel économique de l’archipel nippon. Grâce aux terrains établis sur Iwo Jima, les "Superfortress" peuvent disposer d’une escorte de chasse et d’aérodromes de dégagement en cas d’avaries.





Toutes les brèves du site

  • samedi 21 avril 2018
    C’est arrivé un 21 avril.

    Alors que la France avait été l’un des premiers pays à instaurer le suffrage universel masculin en 1848, il faudra attendre le 21 avril 1944 pour que le droit de soit accordé aux femmes. En 1944, le suffrage féminin est devenu une quasi-obligation : la France se doit de rattraper son grand retard vis-à-vis des autres pays européens. Elle sort de la seconde guerre mondiale et durant l’occupation de nombreuses femmes ont rejoint les rangs de la résistance. Cet engagement conduira la France libre du général de Gaulle à reconnaître l’égalité économique et politique des sexes : on (...)

  • lundi 12 février 2018
    C’est arrivé un 12 février.

    Après le traité de Paris de 1763, le roi Louis XV souhaite que la France participe aux grandes expéditions de découverte autour du globe afin de rattraper le retard pris sur les autres puissances européennes et découvrir dans l’hémisphère sud, cette "Terra Australis Incognita", nouveau continent septentrional plein de promesses. C’est Yves de Kerguelen-Tremarec qui partira à la recherche de cette « France australe » rêvée, dans un contexte de rivalité toujours présente avec l’Angleterre et son explorateur James Cook. Il prend la mer à Lorient le 1er mai 1771 et se rend à l’Île de (...)

  • dimanche 11 février 2018
    C’est arrivé un 11 février.

    Le 11 février 2016, le directeur du laboratoire LIGO annonce que pour la 1ère fois, une onde gravitationnelle, une "vibration de l’espace-temps" a été détectée : la théorie d’Einstein est confirmée. En 1915 naissait la théorie de la Relativité générale d’Einstein qui intégrant la gravitation à sa théorie de la Relativité restreinte, bouleversait notre vision de l’espace et du temps. Elle est née de la volontée d’Albert Einstein d’obtenir une description de la gravitation cohérente avec la théorie de la relativité restreinte qu’il avait introduite 10 ans auparavant. Cette théorie est l’un (...)

  • jeudi 8 février 2018
    C’est arrivé un 8 février.

    Au lendemain de la première guerre mondiale qui vient de s’achever et qui a vu l’émergence d’une industrie aéronautique particulièrement dynamique, les frères Farman dont les avions ont formés des escadrilles particulièrement efficaces sont soucieux de se reconvertir et d’utiliser le surplus d’appareils restant et les pilotes démobilisés. Leur dernier prototype est le bombardier géant F60 qui prend son envol en octobre 1918 mais la signature de l’armistice arrête les commandes et les industriels doivent par conséquent envisager la reconversion de leurs avions. Avec le F60 Goliath, (...)

  • lundi 15 janvier 2018
    C’est arrivé un 15 janvier.

    Dans les montagnes du sud-ouest de la Chine se cache un ours noir et blanc : il s’agit du grand panda. C’est aujourd’hui l’un des animaux les plus rares de la planète : menacé par un taux de natalité très bas et par la destruction de son habitat lié à l’urbanisation et aux cultures intensives en Chine il n’en reste plus aujord’hui qu’a peine 1000 à l’état sauvage et un peu plus d’une centaine dans les zoos. C’est pour cette raison que le Panda est devenu en 1961 le logo du Fonds Mondial pour la protection de la nature (WWF). La WWF est la première organisation mondiale de (...)

  • samedi 13 janvier 2018
    C’est arrivé un 14 janvier.

    En 1919, au sortir de la première guerre mondiale l’Alsace et la Lorraine redeviennent des provinces françaises et pour éviter les traumatismes d’une nouvelle invasion, semblable à celles de 1870 et de 1914, le gouvernement français conscient du caractère éphémère des garanties du Traité de Versailles étudie la construction d’un système défensif moderne le long des frontières avec l’Allemagne et l’Italie pour protéger ces territoires. Une "Commission de Défense du Territoire" est créée et dès 1928 débute la construction de la "muraille de France" à l’initiative de Paul Painlevé, (...)

  • vendredi 12 janvier 2018
    C’est arrivé un 12 janvier.

    Pierre de Fermat est né dans la première décennie du XVIIeme siècle à Beaumont de Lomagne (1601 ou 1607), dans une famille bourgeoise de riches marchands. Après ses études qu’il fit chez les franciscains à Toulouse, il acquis son grade de bachelier en droit civil à Orléans puis fut conseiller à la Chambre des Requêtes au parlement de Toulouse en 1631 et séjourna à Castres en tant que conseiller à la Chambre de l’Édit. Mais ce sont ses travaux mathématiques qui assureront sa notoriété. Il étudie les mathématiciens grecs qui commencent à être reconnus en Europe et s’intéresse aux (...)

  • jeudi 11 janvier 2018
    C’est arrivé un 11 janvier.

    Il faut remonter très loin dans l’Antiquité pour découvrir les premières descriptions de cette maladie redoutable qui ne prit son nom définitif qu’au 1er siècle de notre ère : le diabète. Une maladie caractérisé par l’abondance anormale des urines est ainsi signalé sur un papyrus découvert à Thèbes par le docteur Ebers et rédigé au environ de 1550 avant Jésus-Christ pendant le règne d’Amenhotep Ier : il s’agit de la polyurie qui est fréquemment rencontrée dans le cas du diabète insipide ou du diabète sucré. Connu sous le nom de papyrus Ebers c’est l’un des plus anciens traités médicaux (...)

  • mardi 2 janvier 2018
    C’est arrivé un 2 janvier.

    L’Italien Fausto Coppi, virtuose de la bicyclette, reste à ce jour l’un des plus grand champions de l’histoire du cyclisme. Il disparaît prématurément le 2 janvier 1960 à l’âge de 40 ans. Mal soigné il succombera des suites d’une malaria qu’il a attrapé quelques semaines plut tôt en Haute-Volta (aujourd’hui appelée Burkina Faso) ou il était parti disputer un critérium à Ouagadougou en compagnie de ses amis français Bobet, Anquetil et Geminiani pour promouvoir le cyclisme en Afrique Noire. Celui qui était surnommé "Campionissimo" sera enterré dans l’église de sa terre natale, dans le (...)

  • lundi 25 décembre 2017
    C’est arrivé un 25 décembre.

    Fils aîné de Pépin le Bref, Charles 1er, plus connu après sa mort sous le nom de Charlemagne (du latin Carolus Magnus, c’est-à-dire Charles le Grand 768-814) est l’un des souverains les plus célèbre du moyen-âge. A la mort de son père en 768, le royaume est alors partagé entre lui et son frère Carloman. Ces deux-là ne s’entendant pas et, sans la mort inattendue de Carloman en 771, la mésentente entre les 2 frères aurait vite pu se transformer en conflit ouvert. Charles devient alors seul maître du royaume. A cette époque la puissance franque est alors reconnue par tous les (...)

Colombes Notre ville

Plan Interactif de Colombes.


Identifier PCGC

Outil d'identification PC et GC.