C’est arrivé un 22 août.

mercredi 22 août 2018

Le 22 août 1812, un jeune explorateur suisse de 28 ans, Johan Ludwig Burckhardt entre dans Pétra accompagné de son guide bédouin et habillé comme lui : pour des raison de sécurité, il se fait appeler Cheikh Ibrahim. Après des siècles d’oubli, la cité perdue, qu’il ne peut hélas vraiment explorer de peur d’être découvert revit pour l’Occident. Située à 250 km au sud de la capitale de Jordanie, Ammam, Pétra est une ancienne cité caravanière Edomite puis Nabatéene. Des peuples plutôt méconnus, mais dont parle la bible. Et ses mystères fascinent archéologues et artistes. En mai 1818, une autre expédition parviendra à passer 2 jours sur le site, qui ne sera vraiment ouvert aux archéologues et aux visiteurs que dans les années 1830. Depuis Pétra n’a cessé de fasciner les voyageurs qui la visitent, tant par la splendeur de son cadre naturel que par ses innombrables monuments (environ 3 000).

Timbre - Petra sort de l'oublie le 22 août 1812. Timbre - La cité antique de Petra est un trésor national de la Jordanie.

Pétra, un trésor historique unique : dès la préhistoire, des grottes y sont habitées ; depuis des siècles, d’admirables temples et palais sont comme sculptées dans les vertigineuse parois minérales. Cité sculptée dans la roche par la nature et par l’homme, elle offre un ensemble d’édifice monumentaux uniques au monde, taillés dans du grès rose. Située à mi-chemin de la mer rouge et de la mer morte, la ville était, dans l’antiquité un carrefour important sur la route des caravanes transportant encens, épices, soies et autres produits précieux entre l’Arabie, l’Egypte et la Syrie-Phénicie. Pétra qui tire son nom du grec "pierre" ou "roche" est souvent décrite comme la huitième merveille du monde.

Timbre - La cité mythique de Pétra en Jordanie. Timbre - Pétra en Jordanie, est aujourd'hui considérée comme une des merveilles du monde.

Le site classé par l’Unesco en 1985 sur la liste du Patrimoine mondial de l’humanité, est aujourd’hui considéré comme l’un des hauts lieu de notre planète et un site archéologique illustre (moins de 10% de la cité a été mis à jour). Pétra, la capitale nabatéenne atteignit son apogée entre le 1er siècle avant JC et le 1er siècle Après JC. Autant dire que Pétra la mystérieuse a encore beaucoup à nous apprendre sur cette culture ancienne. Sa position stratégique et commerciale lui assurait sa prospérité. Mais l’ouverture des routes maritimes à l’époque romaine fut fatale à la cité et aux nabatéens. En 106 après JC la ville de Pétra tomba aux mains des romains. Occupée par ces derniers puis conquise par les arabes et ensuite par les croisés, elle sera ensuite uniquement habitée par les bédouins et tombera dans l’oubli pendant plus de 600 ans jusqu’à sa redécouverte en 1812.

Timbre - Petra la ville rose de Jordanie. Timbre - La cité de pierre de petra.

On imagine la surprise et l’émotion de Johan Ludwig Burckhardt redécouvrant la ville en 1812 ! Invisible depuis la route, une faille, appelée Siq, s’enfonce dans le roc, seule voie empruntable pour entrer dans la ville. Ce long corridor de plus de 1 km et large de quelques mètres seulement, se fraie un chemin entre les falaises pouvant atteindre 100 mètre de haut. Ici ou là, d’étranges sculptures apparaissent. Au bout du Siq se distingue, dans l’entrebâillement de la roche, le Khazneh “trésor du pharaon”. Il s’agit en fait du tombeau d’un roi nabatéen et non celui d’un pharaon. Image célèbre de Pétra, il dévoile, entièrement intégrée à la roche, une façade d’inspiration corinthienne avec deux niveaux de colonnes s’ouvrant sur des salles intérieures vastes et travaillées. Au-delà, la route s’élargit un peu pour déboucher sur la ville basse, dont les parois révèlent quelque 600 tombeaux édifiés dans la falaise ! Parmi les nombreux monuments cultuels, un théâtre romain se découpe plus loin sur un paysage majestueux, tandis que le cardo maximus déroule une grande chaussée pavée à colonnades menant à l’arc de triomphe et aux ruines du temple de Qasr el-bint. La route s’élève ensuite dans une interminable ascension de 800 marches taillés à même la roche. En haut, la voir débouche sur une vaste esplanade où s’élève un édifice monumental, le Deir, dont le nom signifie monastère. La façade de ce temple, haute de 42 m sur 45 m de large, rappelle l’architecture du Khazneh. Il est entouré de montagnes escarpées aux couleurs flamboyantes, cadre minéral d’une beauté à couper le souffle.





Toutes les brèves du site

  • mercredi 8 mai 2019
    C ’est arrivé un 8 mai.

    Le 25 avril 1945, une patrouille américaine et une unité soviétique effectuent leur jonction sur l’Elbe au cours d’une rencontre historique qui coupe le Reich en deux. Les tanks et l’infanterie soviétique envahissent Berlin et viennent à bout de la résistance allemande après de violents combats de rues au corps-à-corps contre des adversaires composés pour la plupart d’adolescents et de vieillards désemparés. Mais plus de 5000 nazis défendent l’immeuble du Parlement, ravagée par le feu. Le 30 avril, alors que les obus pleuve autour de son bunker, Hitler se tire une balle de (...)

  • samedi 27 avril 2019
    C’est arrivé un 27 avril.

    Durant des siècles des millions d’esclaves seront enchaînés, battus, asservis et déportés d’un continent à l’autre. A partir du XVIème siècle, la traite négrière transatlantique devient la plus intense, la plus massive entraînant la déportation, en quatre siècles, du XVIe au XIXe, de 12,5 à 15 millions d’Africains. A la fin du XVIIIe siècle, la France est l’un des pays en pointe dans ce qu’on appelle "la traite des Noirs". Louis XIII l’a autorisée en 1642 et le Roi-Soleil édictera en 1685 le fameux Code noir sur le statut des esclaves dans les colonies. Les navires partent de ports (...)

  • mercredi 27 mars 2019
    C’est arrivé un 27 mars.

    Dompter le Nil a toujours été le grand rêve de l’Egypte. Dès la préhistoire, l’immense oasis longiligne du fleuve traversant le désert attire un peuple qui fait éclore, en l’espace de quelques générations, une civilisation extraordinairement avancée et complexe. Pour le réaliser, tout les maîtres du pays ont concentrés leurs efforts sur la Nubie, région frontalière où les eaux du fleuve devaient franchir de longs passages rocheux, les fameuses cataractes. Il y a 39 siècles déjà, les ingénieurs des pharaons tentaient d’exploiter les crues du Nil grâce à une retenue bâtie à Semna, (...)

  • dimanche 24 mars 2019
    C’est arrivé un 24 mars.

    La tuberculose est une maladie vieille comme le monde ou plutôt comme l’humanité. Autrefois nommée Phtisie, la tuberculose est connue depuis l’Antiquité. On sait qu’elle existait déjà aux temps préhistoriques et l’examen de momies égyptiennes à montrer qu’elle n’a pas épargné les plus puissants Pharaons. Hippocrate en décrit déjà les différentes formes au Vème siècle avant notre ère et l’infection tuberculeuse était pour les Hébreux un des châtiments divins. Elle n’était pas étrangère non plus en Inde et Chine anciennes, ainsi que chez les peuples autochtones, des siècles avant la venue (...)

  • vendredi 22 mars 2019
    C ’est arrivé un 22 mars.

    Lors d’un voyage à Paris, en 1890, Antoine Lumière, père d’Auguste et Louis découvre l’invention de l’Américain Edison : le Kinétoscope , un des premiers appareils de visualisation cinématographique sans projection. Il assiste également à une projection des premiers dessins animés du cinéma (les Pantomimes lumineuses.), qu’Emile Reynaud présente dans son Théâtre Optique. Profondément impressionné par ces projections, il entrevoit d’emblée qu’il est possible de faire mieux. De retour à Lyon, Antoine Lumière demande à ses fils, Auguste et Louis, de trouver un système pour obtenir des (...)

  • mardi 8 janvier 2019
    C’est arrivé un 8 janvier.

    Marco Polo naît le 15 septembre 1254 d’une de ces familles de commerçants et explorateurs vénitiens. Le lieu exact de sa naissance n’est pas connu avec précision. Si certains affirment qu’il est né à Korcula (île de l’adriatique au nord de la Croatie) d’autres pensent que ce serait à Venise. A une époque où Venise est une cité rayonnante, ses riches marchands en profitent pour commercer avec les Musulmans qui contrôlent la route de la Soie. La Cité des Doges est alors en pleine expansion commerciale et territoriale. Certains, comme Niccolo Polo, le père de Marco et son oncle Nicolo (...)

  • samedi 5 janvier 2019
    C’est arrivé un 5 janvier.

    Parmi les fabuleux travaux entrepris par Haussmann dans sa conception du nouveau Paris au 19e siècle, la place de l’Opéra est une des créations les plus importantes de la Capitale vers laquelle convergent de grandes artères et les Grands Boulevards. C’est dans ce quartier, qui connaît une vogue extraordinaire, que l’on décide de construire le nouvel Opéra de Paris. Napoléon III disait qu’il voulait faire de sa capitale “la plus belle de l’univers”. Bien qu’à cette époque l’urbanisme connaisse une vitalité étonnante, peu d’édifices dans ce nouveau Paris retiennent l’attention ; en (...)

  • vendredi 4 janvier 2019
    C’est arrivé un 4 janvier

    Il y a 205 ans, naissait Louis Braille, l’homme qui, après Valentin Haüy, allait métamorphoser la vie des aveugles et de bon nombre de malvoyants. Né le 4 janvier 1809, Louis Braille voit le jour à Coupvray, petit village situé entre Lagny et Meaux en Seine-et-Marne à une quarantaine de kilomètres de Paris. En 1812 alors qu’il n’a que 3 ans, se produit un incident qui changera sa vie à tout jamais. Alors qu’il joue dans l’atelier de son père, bourrelier de métier, le petit Louis se blesse l’œil en voulant utiliser un de ses outils. L’infection, malgré les soins prodigués, gagne (...)

  • jeudi 3 janvier 2019
    C’est arrivé un 3 janvier.

    C’est vers 422 que naît Geneviève, la sainte patronne de Paris mais aussi du diocèse de Nanterre et de la gendarmerie nationale française (Geno-Veifa, en germanique "née au sein d’une femme") sur le territoire des Parisiens, à l’ouest de Lutèce dans le village de Nanterre, au-dessus des rives de la Seine, dans la propriété de son père, un riche romain. La tradition qui en fait la fille d’une humble bergère fut forgé vers le 17e siècle. L’histoire est toute autre : son père, Severus ancien officier supérieur de l’armée romaine puis magistrat municipal parisien, et sa mère Gerontia, (...)

  • samedi 8 décembre 2018
    C’est arrivé un 9 décembre.

    Après l’échec de la restauration monarchique et la mise en place de la République en 1873, la question de la séparation des Églises et de l’État ne cesse de se poser. Les républicains au pouvoir craignent encore l’Église catholique, dont l’influence dans la société reste très importante. Fervents partisans de la laïcité et attachés à la science et au progrès, ceux-ci condamnent en effet l’influence néfaste de l’église qui est accusé d’entretenir l’obscurantisme des populations par l’intermédiaire des congrégations religieuses chargé d’enseignement. En 1879, Jules Ferry est nommé ministre (...)

Colombes Notre ville

Plan Interactif de Colombes.


Identifier PCGC

Outil d'identification PC et GC.