C’est arrivé un 22 août.

mercredi 22 août

Le 22 août 1812, un jeune explorateur suisse de 28 ans, Johan Ludwig Burckhardt entre dans Pétra accompagné de son guide bédouin et habillé comme lui : pour des raison de sécurité, il se fait appeler Cheikh Ibrahim. Après des siècles d’oubli, la cité perdue, qu’il ne peut hélas vraiment explorer de peur d’être découvert revit pour l’Occident. Située à 250 km au sud de la capitale de Jordanie, Ammam, Pétra est une ancienne cité caravanière Edomite puis Nabatéene. Des peuples plutôt méconnus, mais dont parle la bible. Et ses mystères fascinent archéologues et artistes. En mai 1818, une autre expédition parviendra à passer 2 jours sur le site, qui ne sera vraiment ouvert aux archéologues et aux visiteurs que dans les années 1830. Depuis Pétra n’a cessé de fasciner les voyageurs qui la visitent, tant par la splendeur de son cadre naturel que par ses innombrables monuments (environ 3 000).

Timbre - Petra sort de l'oublie le 22 août 1812. Timbre - La cité antique de Petra est un trésor national de la Jordanie.

Pétra, un trésor historique unique : dès la préhistoire, des grottes y sont habitées ; depuis des siècles, d’admirables temples et palais sont comme sculptées dans les vertigineuse parois minérales. Cité sculptée dans la roche par la nature et par l’homme, elle offre un ensemble d’édifice monumentaux uniques au monde, taillés dans du grès rose. Située à mi-chemin de la mer rouge et de la mer morte, la ville était, dans l’antiquité un carrefour important sur la route des caravanes transportant encens, épices, soies et autres produits précieux entre l’Arabie, l’Egypte et la Syrie-Phénicie. Pétra qui tire son nom du grec "pierre" ou "roche" est souvent décrite comme la huitième merveille du monde.

Timbre - La cité mythique de Pétra en Jordanie. Timbre - Pétra en Jordanie, est aujourd'hui considérée comme une des merveilles du monde.

Le site classé par l’Unesco en 1985 sur la liste du Patrimoine mondial de l’humanité, est aujourd’hui considéré comme l’un des hauts lieu de notre planète et un site archéologique illustre (moins de 10% de la cité a été mis à jour). Pétra, la capitale nabatéenne atteignit son apogée entre le 1er siècle avant JC et le 1er siècle Après JC. Autant dire que Pétra la mystérieuse a encore beaucoup à nous apprendre sur cette culture ancienne. Sa position stratégique et commerciale lui assurait sa prospérité. Mais l’ouverture des routes maritimes à l’époque romaine fut fatale à la cité et aux nabatéens. En 106 après JC la ville de Pétra tomba aux mains des romains. Occupée par ces derniers puis conquise par les arabes et ensuite par les croisés, elle sera ensuite uniquement habitée par les bédouins et tombera dans l’oubli pendant plus de 600 ans jusqu’à sa redécouverte en 1812.

Timbre - Petra la ville rose de Jordanie. Timbre - La cité de pierre de petra.

On imagine la surprise et l’émotion de Johan Ludwig Burckhardt redécouvrant la ville en 1812 ! Invisible depuis la route, une faille, appelée Siq, s’enfonce dans le roc, seule voie empruntable pour entrer dans la ville. Ce long corridor de plus de 1 km et large de quelques mètres seulement, se fraie un chemin entre les falaises pouvant atteindre 100 mètre de haut. Ici ou là, d’étranges sculptures apparaissent. Au bout du Siq se distingue, dans l’entrebâillement de la roche, le Khazneh “trésor du pharaon”. Il s’agit en fait du tombeau d’un roi nabatéen et non celui d’un pharaon. Image célèbre de Pétra, il dévoile, entièrement intégrée à la roche, une façade d’inspiration corinthienne avec deux niveaux de colonnes s’ouvrant sur des salles intérieures vastes et travaillées. Au-delà, la route s’élargit un peu pour déboucher sur la ville basse, dont les parois révèlent quelque 600 tombeaux édifiés dans la falaise ! Parmi les nombreux monuments cultuels, un théâtre romain se découpe plus loin sur un paysage majestueux, tandis que le cardo maximus déroule une grande chaussée pavée à colonnades menant à l’arc de triomphe et aux ruines du temple de Qasr el-bint. La route s’élève ensuite dans une interminable ascension de 800 marches taillés à même la roche. En haut, la voir débouche sur une vaste esplanade où s’élève un édifice monumental, le Deir, dont le nom signifie monastère. La façade de ce temple, haute de 42 m sur 45 m de large, rappelle l’architecture du Khazneh. Il est entouré de montagnes escarpées aux couleurs flamboyantes, cadre minéral d’une beauté à couper le souffle.





Toutes les brèves du site

  • lundi 27 août 2018
    C’est arrivé un 27 août.

    Le Krakatoa, Krakatau ou Gunung Krakatau en indonésien et en javanais, est un volcan gris de volcan de type explosif de la ceinture de feu du Pacifique. Après une période de sommeil de deux cents ans le volcan indonésien Krakatau situé dans le détroit de la Sonde, entre les îles de Java et Sumatra se réveille une première fois le 20 mai 1883 émettant de grands panaches de cendres et de vapeur accompagnés de forts grondements. S’ensuivit une pause de quelques semaines puis de nouvelles explosions se font entendre ; le 19 juin un nouveau petit cône commença à se former entre (...)

  • samedi 25 août 2018
    C’est arrivé un 25 août.

    Le 2 juillet 1270, la flotte royale de la huitième croisade quitte le port d’Aigues-Mortes pour l’Orient puis le 16 après une escale à Caligari en Sardaigne, entre dans la rade de Tunis, déserté par les marins qui ont abandonnés les galères sarrasines, et ses habitants qui ont fuit la ville. Malgré la fatigue engendré par une dysenterie le roi de France Louis IX tient à être le premier, pour la seconde fois (après la 7ème croisade 1248-1250), à poser le pied sur la terre d’Afrique. Le 18, Louis qui ne peut même plus tenir à cheval, débarque avec 6000 hommes dans la plaine à côté (...)

  • mardi 21 août 2018
    C’est arrivé un 21 août.

    Depuis le début de l’année 1968, le nouveau premier secrétaire du Parti Communiste, Alexandre Dubček fraîchement élu président de la République socialiste tchécoslovaque (5 janvier 1968) et les communistes tchécoslovaques veulent instaurer un "socialisme à visage humain" qu’ils nomment "Printemps de Prague". Très rapidement, il prend ses distances avec Moscou et tente de concilier la direction communiste du pays avec le respect des libertés d’expression, d’association... Dubcek libéralise l’information, autorise l’existence d’autres partis limite les pouvoirs de la police...La (...)

  • lundi 20 août 2018
    C’est arrivé un 20 août.

    Chaque année, le paludisme, maladie parasitaire due à un protozoaire parasite de genre Plasmodium et transmis par la piqûre d’un moustique, l’anophèle femelle, provoque dans le monde entre 400 et 450 millions de cas de maladie et entraîne le décès de plus 300000 enfants. Près de la moitié de la population mondiale est exposée au risque de paludisme. Connue en Europe par les médecins depuis l’Antiquité sous le nom de “fièvre intermittente” cette maladie fera des ravages durant longtemps et se diffusera ensuite aux Amériques avec le développement du commerce d’esclaves. Endémique au (...)

  • samedi 21 juillet 2018
    C’est arrivé un 21 juillet.

    C’est le 21 juillet 1857 que le premier bataillon de tirailleurs sénégalais est créé par le général Louis Faidherbe alors gouverneur du Sénégal partie de l’Afrique Occidentale Française (AOF). Il s’agit de formaliser le recrutement local qui existait déjà depuis le XVIIe siècle en consolidant la suppression de l’esclavage intervenu en 1848. Le rachat de captifs permet ainsi de recruter ces premiers tirailleurs auxquels Faidherbe donne un titre officiel. Ce terme de “ tirailleur” désigne un “combattant doté d’une certaine liberté de manœuvre et qui tirent en dehors du rang” et (...)

  • jeudi 19 juillet 2018
    C’est arrivé un 19 juillet.

    En 1798, 40000 hommes venus de France débarquent à Aboukir. C’est le début de la campagne d’Égypte menée de 1798 à 1801 par Napoléon Bonaparte pour affaiblir l’Angleterre en touchant sa puissance commerciale. En dépit de quelques victoires ce sera un désastre. La flotte anglaise de l’amiral Nelson détruira les vaisseaux français restés dans la rade d’Aboukir rendant tout retour en France impossible. L’armée française prisonnière de sa conquête sera finalement victime d’une épidémie de peste. Mais Napoléon a su habilement jouer de la propagande pour détourner à son profit l’échec et (...)

  • mercredi 18 juillet 2018
    C’est arrivé un 18 juillet.

    Un cube ouvert au cœur des tours ! En 1983, c’est un simple dessin esquissé sur papier qui fait vibrer le jury du concours "Tête Défense" lancé en juillet 1982 à l’initiative du président français françois Mitterand dans le contexte de sa politique de grands travaux. L’élégante forme de la structure en marbre de carrare du projet du Danois Johann Otto Van Spreckelsen l’emporte et s’impose avec évidence face à 423 autres projets venus de 41 pays dont ceux ceux de Leoh Ming Pei, Émile Aillaud et Jean Willerval. La Défense vient de trouver le joyau qui couronnera son parvis : (...)

  • samedi 21 avril 2018
    C’est arrivé un 21 avril.

    Alors que la France avait été l’un des premiers pays à instaurer le suffrage universel masculin en 1848, il faudra attendre le 21 avril 1944 pour que le droit de soit accordé aux femmes. En 1944, le suffrage féminin est devenu une quasi-obligation : la France se doit de rattraper son grand retard vis-à-vis des autres pays européens. Elle sort de la seconde guerre mondiale et durant l’occupation de nombreuses femmes ont rejoint les rangs de la résistance. Cet engagement conduira la France libre du général de Gaulle à reconnaître l’égalité économique et politique des sexes : on (...)

  • lundi 19 février 2018
    C’est arrivé un 19 février.

    En octobre 1944, la flotte japonaise est anéanti à Leyte, aux larges des philippines. Mais alors qu’au début de l’année 1945, la victoire semble à portée de main en Europe, le conflit continue à faire rage dans le pacifique. Pour défaire le Japon, les Américains doivent s’emparer des îles d’Iwo Jima (“île au Souffre”, en japonais) et d’Okinawa situées à moins de 1200 km du Japon pour y installer leur aviation et soumettre le Japon à un bombardement systématique. Mais le commandement japonais a parfaitement pressenti les intentions américaines et dès l’été 1944 une part considérable (...)

  • lundi 12 février 2018
    C’est arrivé un 12 février.

    Après le traité de Paris de 1763, le roi Louis XV souhaite que la France participe aux grandes expéditions de découverte autour du globe afin de rattraper le retard pris sur les autres puissances européennes et découvrir dans l’hémisphère sud, cette "Terra Australis Incognita", nouveau continent septentrional plein de promesses. C’est Yves de Kerguelen-Tremarec qui partira à la recherche de cette « France australe » rêvée, dans un contexte de rivalité toujours présente avec l’Angleterre et son explorateur James Cook. Il prend la mer à Lorient le 1er mai 1771 et se rend à l’Île de (...)

Colombes Notre ville

Plan Interactif de Colombes.


Identifier PCGC

Outil d'identification PC et GC.