C’est arrivé un 14 janvier.

samedi 13 janvier

En 1919, au sortir de la première guerre mondiale l’Alsace et la Lorraine redeviennent des provinces françaises et pour éviter les traumatismes d’une nouvelle invasion, semblable à celles de 1870 et de 1914, le gouvernement français conscient du caractère éphémère des garanties du Traité de Versailles étudie la construction d’un système défensif moderne le long des frontières avec l’Allemagne et l’Italie pour protéger ces territoires. Une "Commission de Défense du Territoire" est créée et dès 1928 débute la construction de la "muraille de France" à l’initiative de Paul Painlevé, Ministre de la guerre, qui en pose la première pierre puis de son successeur André Maginot, qui le 14 janvier 1930 fait voter une loi accordant un crédit de 2.900 millions sur 5 ans nécessaires à la réalisation de la plus grande partie des fortifications que la France est en train de réaliser sur ses frontières orientales. Ce vote qui sera voté avec 90% des voix par le parlement sera le début de la plus vaste construction défensive française. La presse s’en empare, le débat est houleux et le nom de “Ligne Maginot” est lancé.

Timbre -André Maginot 1877-1932.

Quand la Grande Guerre éclate, André Maginot s’engage comme simple soldat dans le 44e régiment d’infanterie alors qu’il était avant 1914, Secrétaire d’État. Commandant un groupe d’éclaireurs volontaires, il dirigera plus de 50 patrouilles, fournissant de façon constante, au milieu des plus grands dangers, les renseignements les plus sérieux sur la situation ennemie. Grièvement blessé le 9 novembre 1914 au cours d’une reconnaissance périlleuse, ses hommes se firent presque tous tuer ou blesser en le défendant. Après 8 heures de lutte, les survivants parvinrent à le ramener dans les lignes françaises. En novembre 1929, André Maginot, ancien héros de la Guerre 1914/1918 succèdera à Paul Painlevé au Ministère de la Guerre. A ce poste il accomplira une œuvre considérable : réorganisation de l’armée, loi sur les 18 mois de service, loi sur les pensions civiles et militaires, transfert du Soldat inconnu à l’Arc de triomphe. Il disparait en 1932 emporté par la typhoïde et ne verra pas la fin des travaux de cet ouvrage grandiose mais qui sera finalement inutile.

Timbre - La Ligne Maginot - La France comme J'aime 2011 Alsace.

Dans le Nord, les premières fortifications sont achevés en 1934 : ces ouvrages puissants, bien équipés et extrêmement coûteux, défendent les régions de Metz et de la Lauter. Entre ces deux régions, s’étend sur 40 kilomètres environ, la “trouée de la Sarre” qui se situe face au territoire de la Sarre, détaché de l’Allemagne par le traité de Versailles en 1919 et qui est donc une “porte d’entrée” potentielle pour l’ennemi. A l’origine les travaux devaient durer trois ans, mais la fièvre de la construction, relancée en 1935 par Daladier se poursuit jusqu’en 1940 dans le Midi notamment dans les Alpes où les conditions d’altitude et de climat retardent les chantiers. Le terme de “ligne Maginot” désigne le système entier mais on le limite souvent uniquement aux défenses frontalières avec l’Allemagne. Les défenses contre l’Italie sont également appelées ligne alpine. Sur plus de 700 kilomètres un monde souterrain s’organise, à une profondeur de 12 à 30 mètres, d’où n’émerge que les postes de guet et les organes de tir supposés apporter une couverture parfaite des frontières françaises.

Carte du front en 1940 - La ligne Maginot et la Ligne Siegfried.

A l’intérieur des plus grands ouvrages, des trains électriques relient les blocs d’artillerie aux soutes à munitions et au casernement. De leur côté du Rhin, face à la ligne Maginot, les allemands construiront la ligne Siegfried. Son édification qui débute en 1936 se poursuivra jusqu’en 1938-1940. Appelée Westwall ou “mur de l’ouest”, elle s’étendra sur plus de 630 km de Bâle à Aix-la-Chapelle. Rapidement populaire et objet de propagande, ce “bouclier de l’Est” fait de de béton et d’acier devient une figure familière dans l’imaginaire des Français, le symbole de l’inviolabilité du territoire, que cultivent politiques, journalistes et cinéastes. La ligne Maginot incarne pourtant les errances de la stratégie défensive française, obsédée par le souvenir de l’avancée de l’infanterie allemande en 1914. Ses blockhaus souterrains reliés à des casemates hérissées de canon et de mitrailleuses doivent pourtant arrêter les chars et l’artillerie.

Timbre - Siegfried et la légende des Nibelungen.

Siegfried est un guerrier de la mythologie germanique ne connaissant pas la peur et qui a accompli de grandes prouesses. Ce mythe deviendra épopée nationale allemande.

Timbres - Offensive allemande de 1940.

Mais ce système n’a pas de profondeur : discontinu et souvent rudimentaire, cette ligne laisse sans défense tout le nord du pays, et les Ardennes, jugées infranchissables, ne sont défendus que par quelques “maisons fortes” ce qui rendra le dispositif inefficace lors de l’offensive allemande au début de la seconde guerre mondiale malgré la glorieuse résistance de mai-juin 1940. En outre, elle est financée au détriment d’armements modernes qui feront défaut à l’armée française et conforte le haut commandement français dans son choix d’une stratégie purement défensive. En 1940 Les Allemands prendront donc à revers cette forteresse redoutable qui sera rarement attaquée de front, et les Français évacueront les forts après avoir détruit leur armement qui ne peut tirer vers l’arrière. La Ligne Maginot, était censée stopper net l’avancée de l’armée allemande, mais l’Histoire écrira une page différente et les nombreux forts de la Ligne Maginot ne subiront pas les attaques pour lesquelles ils étaient conçus.

Carte postale - Fort de Schoenenbourg ouvrage de la ligne Maginot.

Le fort de Schoenenbourg, classé intégralement à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques est le plus grand ouvrage de la Ligne Maginot ouvert au public en Alsace. Plus de 40000 visiteurs découvrent tous les ans ses installations depuis 1978. La ligne Maginot tombera complètement dans l’oubli après la Seconde Guerre mondiale et sera abandonnée par les militaires dans les années 1960. Subissant les outrages du temps elle renaitra de l’oubli quand Roger Bruge, journaliste et écrivain, publiera a la fin des années 70 plusieurs livres relatant les divers combats de la ligne fortifiée. Depuis de nombreuses associations se sont crées, restaurant et aménageant pour mettre en valeur ces témoins de l’architecture militaire des années 30-40 et préserver la mémoire de ce petit morceaux de l’histoire de France.





Toutes les brèves du site

  • lundi 19 février 2018
    C’est arrivé un 19 février.

    En octobre 1944, la flotte japonaise est anéanti à Leyte, aux larges des philippines. Mais alors qu’au début de l’année 1945, la victoire semble à portée de main en Europe, le conflit continue à faire rage dans le pacifique. Pour défaire le Japon, les Américains doivent s’emparer des îles d’Iwo Jima (“île au Souffre”, en japonais) et d’Okinawa situées à moins de 1200 km du Japon pour y installer leur aviation et soumettre le Japon à un bombardement systématique. Mais le commandement japonais a parfaitement pressenti les intentions américaines et dès l’été 1944 une part considérable (...)

  • lundi 12 février 2018
    C’est arrivé un 12 février.

    Après le traité de Paris de 1763, le roi Louis XV souhaite que la France participe aux grandes expéditions de découverte autour du globe afin de rattraper le retard pris sur les autres puissances européennes et découvrir dans l’hémisphère sud, cette "Terra Australis Incognita", nouveau continent septentrional plein de promesses. C’est Yves de Kerguelen-Tremarec qui partira à la recherche de cette « France australe » rêvée, dans un contexte de rivalité toujours présente avec l’Angleterre et son explorateur James Cook. Il prend la mer à Lorient le 1er mai 1771 et se rend à l’Île de (...)

  • dimanche 11 février 2018
    C’est arrivé un 11 février.

    Le 11 février 2016, le directeur du laboratoire LIGO annonce que pour la 1ère fois, une onde gravitationnelle, une "vibration de l’espace-temps" a été détectée : la théorie d’Einstein est confirmée. En 1915 naissait la théorie de la Relativité générale d’Einstein qui intégrant la gravitation à sa théorie de la Relativité restreinte, bouleversait notre vision de l’espace et du temps. Elle est née de la volontée d’Albert Einstein d’obtenir une description de la gravitation cohérente avec la théorie de la relativité restreinte qu’il avait introduite 10 ans auparavant. Cette théorie est l’un (...)

  • jeudi 8 février 2018
    C’est arrivé un 8 février.

    Au lendemain de la première guerre mondiale qui vient de s’achever et qui a vu l’émergence d’une industrie aéronautique particulièrement dynamique, les frères Farman dont les avions ont formés des escadrilles particulièrement efficaces sont soucieux de se reconvertir et d’utiliser le surplus d’appareils restant et les pilotes démobilisés. Leur dernier prototype est le bombardier géant F60 qui prend son envol en octobre 1918 mais la signature de l’armistice arrête les commandes et les industriels doivent par conséquent envisager la reconversion de leurs avions. Avec le F60 Goliath, (...)

  • lundi 15 janvier 2018
    C’est arrivé un 15 janvier.

    Dans les montagnes du sud-ouest de la Chine se cache un ours noir et blanc : il s’agit du grand panda. C’est aujourd’hui l’un des animaux les plus rares de la planète : menacé par un taux de natalité très bas et par la destruction de son habitat lié à l’urbanisation et aux cultures intensives en Chine il n’en reste plus aujord’hui qu’a peine 1000 à l’état sauvage et un peu plus d’une centaine dans les zoos. C’est pour cette raison que le Panda est devenu en 1961 le logo du Fonds Mondial pour la protection de la nature (WWF). La WWF est la première organisation mondiale de (...)

  • vendredi 12 janvier 2018
    C’est arrivé un 12 janvier.

    Pierre de Fermat est né dans la première décennie du XVIIeme siècle à Beaumont de Lomagne (1601 ou 1607), dans une famille bourgeoise de riches marchands. Après ses études qu’il fit chez les franciscains à Toulouse, il acquis son grade de bachelier en droit civil à Orléans puis fut conseiller à la Chambre des Requêtes au parlement de Toulouse en 1631 et séjourna à Castres en tant que conseiller à la Chambre de l’Édit. Mais ce sont ses travaux mathématiques qui assureront sa notoriété. Il étudie les mathématiciens grecs qui commencent à être reconnus en Europe et s’intéresse aux (...)

  • jeudi 11 janvier 2018
    C’est arrivé un 11 janvier.

    Il faut remonter très loin dans l’Antiquité pour découvrir les premières descriptions de cette maladie redoutable qui ne prit son nom définitif qu’au 1er siècle de notre ère : le diabète. Une maladie caractérisé par l’abondance anormale des urines est ainsi signalé sur un papyrus découvert à Thèbes par le docteur Ebers et rédigé au environ de 1550 avant Jésus-Christ pendant le règne d’Amenhotep Ier : il s’agit de la polyurie qui est fréquemment rencontrée dans le cas du diabète insipide ou du diabète sucré. Connu sous le nom de papyrus Ebers c’est l’un des plus anciens traités médicaux (...)

  • mardi 2 janvier 2018
    C’est arrivé un 2 janvier.

    L’Italien Fausto Coppi, virtuose de la bicyclette, reste à ce jour l’un des plus grand champions de l’histoire du cyclisme. Il disparaît prématurément le 2 janvier 1960 à l’âge de 40 ans. Mal soigné il succombera des suites d’une malaria qu’il a attrapé quelques semaines plut tôt en Haute-Volta (aujourd’hui appelée Burkina Faso) ou il était parti disputer un critérium à Ouagadougou en compagnie de ses amis français Bobet, Anquetil et Geminiani pour promouvoir le cyclisme en Afrique Noire. Celui qui était surnommé "Campionissimo" sera enterré dans l’église de sa terre natale, dans le (...)

  • lundi 25 décembre 2017
    C’est arrivé un 25 décembre.

    Fils aîné de Pépin le Bref, Charles 1er, plus connu après sa mort sous le nom de Charlemagne (du latin Carolus Magnus, c’est-à-dire Charles le Grand 768-814) est l’un des souverains les plus célèbre du moyen-âge. A la mort de son père en 768, le royaume est alors partagé entre lui et son frère Carloman. Ces deux-là ne s’entendant pas et, sans la mort inattendue de Carloman en 771, la mésentente entre les 2 frères aurait vite pu se transformer en conflit ouvert. Charles devient alors seul maître du royaume. A cette époque la puissance franque est alors reconnue par tous les (...)

  • dimanche 10 décembre 2017
    C’est arrivé un 10 décembre.

    Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale et dans un contexte marqué par des crimes contre l’humanité et des violations des libertés fondamentales l’Organisation des Nations Unies ( ONU) est créée. La charte, signé en juin 1945 fait de nombreuses références aux droits de l’homme et les États signataires y affirme clairement en préambule, leur foi dans les droits fondamentaux de l’homme, dans la dignité et la valeur de la personne humaine et dans l’égalité des droits des hommes et des femmes. Mais cette charte vise en premier lieu la préservation de la paix dans le monde. C’est (...)

Colombes Notre ville

Plan Interactif de Colombes.


Identifier PCGC

Outil d'identification PC et GC.