C’est arrivé un 14 janvier.

samedi 13 janvier

En 1919, au sortir de la première guerre mondiale l’Alsace et la Lorraine redeviennent des provinces françaises et pour éviter les traumatismes d’une nouvelle invasion, semblable à celles de 1870 et de 1914, le gouvernement français conscient du caractère éphémère des garanties du Traité de Versailles étudie la construction d’un système défensif moderne le long des frontières avec l’Allemagne et l’Italie pour protéger ces territoires. Une "Commission de Défense du Territoire" est créée et dès 1928 débute la construction de la "muraille de France" à l’initiative de Paul Painlevé, Ministre de la guerre, qui en pose la première pierre puis de son successeur André Maginot, qui le 14 janvier 1930 fait voter une loi accordant un crédit de 2.900 millions sur 5 ans nécessaires à la réalisation de la plus grande partie des fortifications que la France est en train de réaliser sur ses frontières orientales. Ce vote qui sera voté avec 90% des voix par le parlement sera le début de la plus vaste construction défensive française. La presse s’en empare, le débat est houleux et le nom de “Ligne Maginot” est lancé.

Timbre -André Maginot 1877-1932.

Quand la Grande Guerre éclate, André Maginot s’engage comme simple soldat dans le 44e régiment d’infanterie alors qu’il était avant 1914, Secrétaire d’État. Commandant un groupe d’éclaireurs volontaires, il dirigera plus de 50 patrouilles, fournissant de façon constante, au milieu des plus grands dangers, les renseignements les plus sérieux sur la situation ennemie. Grièvement blessé le 9 novembre 1914 au cours d’une reconnaissance périlleuse, ses hommes se firent presque tous tuer ou blesser en le défendant. Après 8 heures de lutte, les survivants parvinrent à le ramener dans les lignes françaises. En novembre 1929, André Maginot, ancien héros de la Guerre 1914/1918 succèdera à Paul Painlevé au Ministère de la Guerre. A ce poste il accomplira une œuvre considérable : réorganisation de l’armée, loi sur les 18 mois de service, loi sur les pensions civiles et militaires, transfert du Soldat inconnu à l’Arc de triomphe. Il disparait en 1932 emporté par la typhoïde et ne verra pas la fin des travaux de cet ouvrage grandiose mais qui sera finalement inutile.

Timbre - La Ligne Maginot - La France comme J'aime 2011 Alsace.

Dans le Nord, les premières fortifications sont achevés en 1934 : ces ouvrages puissants, bien équipés et extrêmement coûteux, défendent les régions de Metz et de la Lauter. Entre ces deux régions, s’étend sur 40 kilomètres environ, la “trouée de la Sarre” qui se situe face au territoire de la Sarre, détaché de l’Allemagne par le traité de Versailles en 1919 et qui est donc une “porte d’entrée” potentielle pour l’ennemi. A l’origine les travaux devaient durer trois ans, mais la fièvre de la construction, relancée en 1935 par Daladier se poursuit jusqu’en 1940 dans le Midi notamment dans les Alpes où les conditions d’altitude et de climat retardent les chantiers. Le terme de “ligne Maginot” désigne le système entier mais on le limite souvent uniquement aux défenses frontalières avec l’Allemagne. Les défenses contre l’Italie sont également appelées ligne alpine. Sur plus de 700 kilomètres un monde souterrain s’organise, à une profondeur de 12 à 30 mètres, d’où n’émerge que les postes de guet et les organes de tir supposés apporter une couverture parfaite des frontières françaises.

Carte du front en 1940 - La ligne Maginot et la Ligne Siegfried.

A l’intérieur des plus grands ouvrages, des trains électriques relient les blocs d’artillerie aux soutes à munitions et au casernement. De leur côté du Rhin, face à la ligne Maginot, les allemands construiront la ligne Siegfried. Son édification qui débute en 1936 se poursuivra jusqu’en 1938-1940. Appelée Westwall ou “mur de l’ouest”, elle s’étendra sur plus de 630 km de Bâle à Aix-la-Chapelle. Rapidement populaire et objet de propagande, ce “bouclier de l’Est” fait de de béton et d’acier devient une figure familière dans l’imaginaire des Français, le symbole de l’inviolabilité du territoire, que cultivent politiques, journalistes et cinéastes. La ligne Maginot incarne pourtant les errances de la stratégie défensive française, obsédée par le souvenir de l’avancée de l’infanterie allemande en 1914. Ses blockhaus souterrains reliés à des casemates hérissées de canon et de mitrailleuses doivent pourtant arrêter les chars et l’artillerie.

Timbre - Siegfried et la légende des Nibelungen.

Siegfried est un guerrier de la mythologie germanique ne connaissant pas la peur et qui a accompli de grandes prouesses. Ce mythe deviendra épopée nationale allemande.

Timbres - Offensive allemande de 1940.

Mais ce système n’a pas de profondeur : discontinu et souvent rudimentaire, cette ligne laisse sans défense tout le nord du pays, et les Ardennes, jugées infranchissables, ne sont défendus que par quelques “maisons fortes” ce qui rendra le dispositif inefficace lors de l’offensive allemande au début de la seconde guerre mondiale malgré la glorieuse résistance de mai-juin 1940. En outre, elle est financée au détriment d’armements modernes qui feront défaut à l’armée française et conforte le haut commandement français dans son choix d’une stratégie purement défensive. En 1940 Les Allemands prendront donc à revers cette forteresse redoutable qui sera rarement attaquée de front, et les Français évacueront les forts après avoir détruit leur armement qui ne peut tirer vers l’arrière. La Ligne Maginot, était censée stopper net l’avancée de l’armée allemande, mais l’Histoire écrira une page différente et les nombreux forts de la Ligne Maginot ne subiront pas les attaques pour lesquelles ils étaient conçus.

Carte postale - Fort de Schoenenbourg ouvrage de la ligne Maginot.

Le fort de Schoenenbourg, classé intégralement à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques est le plus grand ouvrage de la Ligne Maginot ouvert au public en Alsace. Plus de 40000 visiteurs découvrent tous les ans ses installations depuis 1978. La ligne Maginot tombera complètement dans l’oubli après la Seconde Guerre mondiale et sera abandonnée par les militaires dans les années 1960. Subissant les outrages du temps elle renaitra de l’oubli quand Roger Bruge, journaliste et écrivain, publiera a la fin des années 70 plusieurs livres relatant les divers combats de la ligne fortifiée. Depuis de nombreuses associations se sont crées, restaurant et aménageant pour mettre en valeur ces témoins de l’architecture militaire des années 30-40 et préserver la mémoire de ce petit morceaux de l’histoire de France.





Toutes les brèves du site

  • jeudi 11 octobre 2018
    C’est arrivé un 12 Octobre.

    Le 12 Octobre 1492, Christophe Colomb, cherchant un passage encore inconnu vers la Chine, découvre les Amériques. Son rôle dans l’Histoire fut immense. Il ouvre ainsi la voie à la conquête de tout l’hémisphère occidental et manque de fort peu la découverte du Pacifique en passant à l’endroit le plus étroit de la terre de Panama. Né à Gênes en 1451, Colomb vit dans une famille de tisserands, modeste mais ouverte sur le monde. Ses jeunes années seront ponctuées d’études maritimes et voyages en Méditerranée.
    Puis en 1476, il rejoint à Bartholomé, son frère cadet à Lisbonne, au (...)

  • lundi 27 août 2018
    C’est arrivé un 27 août.

    Le Krakatoa, Krakatau ou Gunung Krakatau en indonésien et en javanais, est un volcan gris de volcan de type explosif de la ceinture de feu du Pacifique. Après une période de sommeil de deux cents ans le volcan indonésien Krakatau situé dans le détroit de la Sonde, entre les îles de Java et Sumatra se réveille une première fois le 20 mai 1883 émettant de grands panaches de cendres et de vapeur accompagnés de forts grondements. S’ensuivit une pause de quelques semaines puis de nouvelles explosions se font entendre ; le 19 juin un nouveau petit cône commença à se former entre (...)

  • samedi 25 août 2018
    C’est arrivé un 25 août.

    Le 2 juillet 1270, la flotte royale de la huitième croisade quitte le port d’Aigues-Mortes pour l’Orient puis le 16 après une escale à Caligari en Sardaigne, entre dans la rade de Tunis, déserté par les marins qui ont abandonnés les galères sarrasines, et ses habitants qui ont fuit la ville. Malgré la fatigue engendré par une dysenterie le roi de France Louis IX tient à être le premier, pour la seconde fois (après la 7ème croisade 1248-1250), à poser le pied sur la terre d’Afrique. Le 18, Louis qui ne peut même plus tenir à cheval, débarque avec 6000 hommes dans la plaine à côté (...)

  • mercredi 22 août 2018
    C’est arrivé un 22 août.

    Le 22 août 1812, un jeune explorateur suisse de 28 ans, Johan Ludwig Burckhardt entre dans Pétra accompagné de son guide bédouin et habillé comme lui : pour des raison de sécurité, il se fait appeler Cheikh Ibrahim. Après des siècles d’oubli, la cité perdue, qu’il ne peut hélas vraiment explorer de peur d’être découvert revit pour l’Occident. Située à 250 km au sud de la capitale de Jordanie, Ammam, Pétra est une ancienne cité caravanière Edomite puis Nabatéene. Des peuples plutôt méconnus, mais dont parle la bible. Et ses mystères fascinent archéologues et artistes. En mai 1818, une (...)

  • mardi 21 août 2018
    C’est arrivé un 21 août.

    Depuis le début de l’année 1968, le nouveau premier secrétaire du Parti Communiste, Alexandre Dubček fraîchement élu président de la République socialiste tchécoslovaque (5 janvier 1968) et les communistes tchécoslovaques veulent instaurer un "socialisme à visage humain" qu’ils nomment "Printemps de Prague". Très rapidement, il prend ses distances avec Moscou et tente de concilier la direction communiste du pays avec le respect des libertés d’expression, d’association... Dubcek libéralise l’information, autorise l’existence d’autres partis limite les pouvoirs de la police...La (...)

  • lundi 20 août 2018
    C’est arrivé un 20 août.

    Chaque année, le paludisme, maladie parasitaire due à un protozoaire parasite de genre Plasmodium et transmis par la piqûre d’un moustique, l’anophèle femelle, provoque dans le monde entre 400 et 450 millions de cas de maladie et entraîne le décès de plus 300000 enfants. Près de la moitié de la population mondiale est exposée au risque de paludisme. Connue en Europe par les médecins depuis l’Antiquité sous le nom de “fièvre intermittente” cette maladie fera des ravages durant longtemps et se diffusera ensuite aux Amériques avec le développement du commerce d’esclaves. Endémique au (...)

  • samedi 21 juillet 2018
    C’est arrivé un 21 juillet.

    C’est le 21 juillet 1857 que le premier bataillon de tirailleurs sénégalais est créé par le général Louis Faidherbe alors gouverneur du Sénégal partie de l’Afrique Occidentale Française (AOF). Il s’agit de formaliser le recrutement local qui existait déjà depuis le XVIIe siècle en consolidant la suppression de l’esclavage intervenu en 1848. Le rachat de captifs permet ainsi de recruter ces premiers tirailleurs auxquels Faidherbe donne un titre officiel. Ce terme de “ tirailleur” désigne un “combattant doté d’une certaine liberté de manœuvre et qui tirent en dehors du rang” et (...)

  • jeudi 19 juillet 2018
    C’est arrivé un 19 juillet.

    En 1798, 40000 hommes venus de France débarquent à Aboukir. C’est le début de la campagne d’Égypte menée de 1798 à 1801 par Napoléon Bonaparte pour affaiblir l’Angleterre en touchant sa puissance commerciale. En dépit de quelques victoires ce sera un désastre. La flotte anglaise de l’amiral Nelson détruira les vaisseaux français restés dans la rade d’Aboukir rendant tout retour en France impossible. L’armée française prisonnière de sa conquête sera finalement victime d’une épidémie de peste. Mais Napoléon a su habilement jouer de la propagande pour détourner à son profit l’échec et (...)

  • mercredi 18 juillet 2018
    C’est arrivé un 18 juillet.

    Un cube ouvert au cœur des tours ! En 1983, c’est un simple dessin esquissé sur papier qui fait vibrer le jury du concours "Tête Défense" lancé en juillet 1982 à l’initiative du président français françois Mitterand dans le contexte de sa politique de grands travaux. L’élégante forme de la structure en marbre de carrare du projet du Danois Johann Otto Van Spreckelsen l’emporte et s’impose avec évidence face à 423 autres projets venus de 41 pays dont ceux ceux de Leoh Ming Pei, Émile Aillaud et Jean Willerval. La Défense vient de trouver le joyau qui couronnera son parvis : (...)

  • samedi 21 avril 2018
    C’est arrivé un 21 avril.

    Alors que la France avait été l’un des premiers pays à instaurer le suffrage universel masculin en 1848, il faudra attendre le 21 avril 1944 pour que le droit de soit accordé aux femmes. En 1944, le suffrage féminin est devenu une quasi-obligation : la France se doit de rattraper son grand retard vis-à-vis des autres pays européens. Elle sort de la seconde guerre mondiale et durant l’occupation de nombreuses femmes ont rejoint les rangs de la résistance. Cet engagement conduira la France libre du général de Gaulle à reconnaître l’égalité économique et politique des sexes : on (...)

Colombes Notre ville

Plan Interactif de Colombes.


Identifier PCGC

Outil d'identification PC et GC.