C’est arrivé un 21 juillet.

samedi 21 juillet

C’est le 21 juillet 1857 que le premier bataillon de tirailleurs sénégalais est créé par le général Louis Faidherbe alors gouverneur du Sénégal partie de l’Afrique Occidentale Française (AOF). Il s’agit de formaliser le recrutement local qui existait déjà depuis le XVIIe siècle en consolidant la suppression de l’esclavage intervenu en 1848. Le rachat de captifs permet ainsi de recruter ces premiers tirailleurs auxquels Faidherbe donne un titre officiel. Ce terme de “ tirailleur” désigne un “combattant doté d’une certaine liberté de manœuvre et qui tirent en dehors du rang” et s’applique aussi bien aux soldats servant comme fantassins, cavaliers ou artilleurs qu’aux auxiliaires, conducteur et infirmiers, ouvriers des bataillons d’étapes...Alors en pleine expansion coloniale la France a grand besoin de ces soldats pour asseoir ses premiers établissement coloniaux et affermir ainsi sa domination sur l’Afrique.

Timbres - Les Artilleurs Sénégalais Héros oubliés de l'Histoire de France.

Au fur et à mesure de la conquête des colonies françaises d’Afrique, de nouveaux bataillons sont constitués. Il y eut donc aussi des tirailleurs d’Afrique du Nord, algériens et marocain mais aussi à Madagascar. Ces “tirailleurs coloniaux” sont tout d’abord qualifiés en fonction de la région d’origine mais l’expression” tirailleurs sénégalais” s’impose rapidement à tous, le Sénégal étant le premier pays à avoir fourni des soldats à l’initiative de Faidherbe.

Timbre - Le général Faidherbe créateur des Artilleurs Sénégalais..

Polytechnicien et sapeur le Général Faidherbe (1818-1889) sert en Algérie puis en 1852 il est envoyé au Sénégal dont il prend le gouvernement en 1854 à l’âge de 36 ans comme chef de bataillon. En 10 ans et avec peu de moyen, il donnera un essor économique au pays, œuvrant à la fois dans les domaines militaire, social et économique.

Timbre - Centenaire du début de la grande guerre (1914-1918)

Commencé au Sénégal, le recrutement des tirailleurs s’est ainsi étendu rapidement à tout les territoires conquis par la France. Dès 1857 et jusqu’aux indépendances des colonies françaises au début des années 1960, les tirailleurs connurent toutes les guerres : de la conquête coloniale, dont ils furent l’un des piliers, jusqu’aux guerres d’Indochine et d’Algérie en passant par les deux conflits mondiaux.

Timbres - Les Artilleurs Sénegalais du Chemin des Dames en 1917.

La coiffure qui accompagne le premier uniforme donné aux tirailleurs sénégalais en 1857 est une chéchia. Cette coiffure emblématique du tirailleurs est conservé pendant un siècle durant et portée avec les différentes tenues que ceux-ci revêtent pendant toute cette période. De couleur rouge, une des couleurs prisée par le prophète Mahomet, elle ne comporte pas de visière et permet ainsi au croyant de se prosterner jusqu’au sol pendant la prière.

Timbres - Les troupes africaine des AOF et AEF.

Les tirailleurs ont été engagés dès le début de la première guerre mondiale pour renforcer les troupes françaises engagées sur le front de la bataille de la Marne et dans toutes les grandes batailles (Verdun, le Chemin des Dames). Ceux qu’on appelle les “tirailleurs sénégalais” pendant la guerre de 14-18 sont originaires de toute l’ancienne AOF, c’est-à-dire des États actuels suivants : Sénégal, Côte-d’Ivoire, Bénin, Guinée, Mali, Burkina-Faso, Niger et Mauritanie. Durant cette période sombre de l’histoire 165 000 tirailleurs ont été recrutés en AOF et à Madagascar, et 17 000 en Afrique équatoriale française (AEF). Entre 1914 et 1918, 36 000 tirailleurs sont blessés et 29 000 sont tués. Puis au cours de la Seconde Guerre mondiale, les “Tirailleurs Sénégalais”, issus de l’armée coloniale française ont âprement combattu, tout comme leurs “aînés” de la Première Guerre, pour défendre les couleurs du drapeau français.

Timbre - Statue des soldats Demba et Dupont à Dakar.

Sous le drapeau tricolore, les tirailleurs seront envoyés au front, en première ligne. Mais quelque soit le conflit auxquels participent ces soldats de la “force noire” française, leur histoire, leur mémoire accompagnera toujours la France comme une ombre car ces hommes qui ont été sur tous les fronts ont versé leur sang pour la France, leur patrie. Et pourtant la France ne se montrera pas à la hauteur du sacrifice de ces milliers de soldats africains et ils seront délaissés et longtemps oubliés par la République. Quelques oublis ont été réparés depuis mais un autre travail reste à accomplir : donner aux tirailleurs leur juste place dans l’histoire de la France.





Toutes les brèves du site

  • jeudi 11 octobre 2018
    C’est arrivé un 12 Octobre.

    Le 12 Octobre 1492, Christophe Colomb, cherchant un passage encore inconnu vers la Chine, découvre les Amériques. Son rôle dans l’Histoire fut immense. Il ouvre ainsi la voie à la conquête de tout l’hémisphère occidental et manque de fort peu la découverte du Pacifique en passant à l’endroit le plus étroit de la terre de Panama. Né à Gênes en 1451, Colomb vit dans une famille de tisserands, modeste mais ouverte sur le monde. Ses jeunes années seront ponctuées d’études maritimes et voyages en Méditerranée.
    Puis en 1476, il rejoint à Bartholomé, son frère cadet à Lisbonne, au (...)

  • lundi 27 août 2018
    C’est arrivé un 27 août.

    Le Krakatoa, Krakatau ou Gunung Krakatau en indonésien et en javanais, est un volcan gris de volcan de type explosif de la ceinture de feu du Pacifique. Après une période de sommeil de deux cents ans le volcan indonésien Krakatau situé dans le détroit de la Sonde, entre les îles de Java et Sumatra se réveille une première fois le 20 mai 1883 émettant de grands panaches de cendres et de vapeur accompagnés de forts grondements. S’ensuivit une pause de quelques semaines puis de nouvelles explosions se font entendre ; le 19 juin un nouveau petit cône commença à se former entre (...)

  • samedi 25 août 2018
    C’est arrivé un 25 août.

    Le 2 juillet 1270, la flotte royale de la huitième croisade quitte le port d’Aigues-Mortes pour l’Orient puis le 16 après une escale à Caligari en Sardaigne, entre dans la rade de Tunis, déserté par les marins qui ont abandonnés les galères sarrasines, et ses habitants qui ont fuit la ville. Malgré la fatigue engendré par une dysenterie le roi de France Louis IX tient à être le premier, pour la seconde fois (après la 7ème croisade 1248-1250), à poser le pied sur la terre d’Afrique. Le 18, Louis qui ne peut même plus tenir à cheval, débarque avec 6000 hommes dans la plaine à côté (...)

  • mercredi 22 août 2018
    C’est arrivé un 22 août.

    Le 22 août 1812, un jeune explorateur suisse de 28 ans, Johan Ludwig Burckhardt entre dans Pétra accompagné de son guide bédouin et habillé comme lui : pour des raison de sécurité, il se fait appeler Cheikh Ibrahim. Après des siècles d’oubli, la cité perdue, qu’il ne peut hélas vraiment explorer de peur d’être découvert revit pour l’Occident. Située à 250 km au sud de la capitale de Jordanie, Ammam, Pétra est une ancienne cité caravanière Edomite puis Nabatéene. Des peuples plutôt méconnus, mais dont parle la bible. Et ses mystères fascinent archéologues et artistes. En mai 1818, une (...)

  • mardi 21 août 2018
    C’est arrivé un 21 août.

    Depuis le début de l’année 1968, le nouveau premier secrétaire du Parti Communiste, Alexandre Dubček fraîchement élu président de la République socialiste tchécoslovaque (5 janvier 1968) et les communistes tchécoslovaques veulent instaurer un "socialisme à visage humain" qu’ils nomment "Printemps de Prague". Très rapidement, il prend ses distances avec Moscou et tente de concilier la direction communiste du pays avec le respect des libertés d’expression, d’association... Dubcek libéralise l’information, autorise l’existence d’autres partis limite les pouvoirs de la police...La (...)

  • lundi 20 août 2018
    C’est arrivé un 20 août.

    Chaque année, le paludisme, maladie parasitaire due à un protozoaire parasite de genre Plasmodium et transmis par la piqûre d’un moustique, l’anophèle femelle, provoque dans le monde entre 400 et 450 millions de cas de maladie et entraîne le décès de plus 300000 enfants. Près de la moitié de la population mondiale est exposée au risque de paludisme. Connue en Europe par les médecins depuis l’Antiquité sous le nom de “fièvre intermittente” cette maladie fera des ravages durant longtemps et se diffusera ensuite aux Amériques avec le développement du commerce d’esclaves. Endémique au (...)

  • jeudi 19 juillet 2018
    C’est arrivé un 19 juillet.

    En 1798, 40000 hommes venus de France débarquent à Aboukir. C’est le début de la campagne d’Égypte menée de 1798 à 1801 par Napoléon Bonaparte pour affaiblir l’Angleterre en touchant sa puissance commerciale. En dépit de quelques victoires ce sera un désastre. La flotte anglaise de l’amiral Nelson détruira les vaisseaux français restés dans la rade d’Aboukir rendant tout retour en France impossible. L’armée française prisonnière de sa conquête sera finalement victime d’une épidémie de peste. Mais Napoléon a su habilement jouer de la propagande pour détourner à son profit l’échec et (...)

  • mercredi 18 juillet 2018
    C’est arrivé un 18 juillet.

    Un cube ouvert au cœur des tours ! En 1983, c’est un simple dessin esquissé sur papier qui fait vibrer le jury du concours "Tête Défense" lancé en juillet 1982 à l’initiative du président français françois Mitterand dans le contexte de sa politique de grands travaux. L’élégante forme de la structure en marbre de carrare du projet du Danois Johann Otto Van Spreckelsen l’emporte et s’impose avec évidence face à 423 autres projets venus de 41 pays dont ceux ceux de Leoh Ming Pei, Émile Aillaud et Jean Willerval. La Défense vient de trouver le joyau qui couronnera son parvis : (...)

  • samedi 21 avril 2018
    C’est arrivé un 21 avril.

    Alors que la France avait été l’un des premiers pays à instaurer le suffrage universel masculin en 1848, il faudra attendre le 21 avril 1944 pour que le droit de soit accordé aux femmes. En 1944, le suffrage féminin est devenu une quasi-obligation : la France se doit de rattraper son grand retard vis-à-vis des autres pays européens. Elle sort de la seconde guerre mondiale et durant l’occupation de nombreuses femmes ont rejoint les rangs de la résistance. Cet engagement conduira la France libre du général de Gaulle à reconnaître l’égalité économique et politique des sexes : on (...)

  • lundi 19 février 2018
    C’est arrivé un 19 février.

    En octobre 1944, la flotte japonaise est anéanti à Leyte, aux larges des philippines. Mais alors qu’au début de l’année 1945, la victoire semble à portée de main en Europe, le conflit continue à faire rage dans le pacifique. Pour défaire le Japon, les Américains doivent s’emparer des îles d’Iwo Jima (“île au Souffre”, en japonais) et d’Okinawa situées à moins de 1200 km du Japon pour y installer leur aviation et soumettre le Japon à un bombardement systématique. Mais le commandement japonais a parfaitement pressenti les intentions américaines et dès l’été 1944 une part considérable (...)

Colombes Notre ville

Plan Interactif de Colombes.


Identifier PCGC

Outil d'identification PC et GC.