C ’est arrivé un 22 mars.

vendredi 22 mars

Lors d’un voyage à Paris, en 1890, Antoine Lumière, père d’Auguste et Louis découvre l’invention de l’Américain Edison : le Kinétoscope , un des premiers appareils de visualisation cinématographique sans projection. Il assiste également à une projection des premiers dessins animés du cinéma (les Pantomimes lumineuses.), qu’Emile Reynaud présente dans son Théâtre Optique. Profondément impressionné par ces projections, il entrevoit d’emblée qu’il est possible de faire mieux. De retour à Lyon, Antoine Lumière demande à ses fils, Auguste et Louis, de trouver un système pour obtenir des images animées. Dès l’automne 1894, les recherches débutent dans l’usine de Monplaisir. Louis Lumière trouve alors une solution : il invente un système de défilement de la pellicule et d’arrêt sur l’image qui, grâce à la persistance rétinienne, donne l’illusion parfaite du mouvement. Son invention : le Cinématographe est à la fois caméra et projecteur.

Timbre - Auguste et Louis Lumière.

Les deux frères en déposent les droits : l’un, le 2 février 1895, pour un "appareil réversible permettant de prendre et de projeter des vues animées" ; l’autre, le 13 février, pour un "appareil servant à l’obtention et à la vision des épreuves chronophotographiques" (même si c’est Louis qui semble en avoir été le principal artisan ), entrant ainsi de plain-pied dans l’Histoire comme les inventeurs du cinéma en tant que spectacle photographique en mouvement projeté devant un parterre de spectateurs.

Timbre - Présentation du Cinématographe par Antoine Lumière le 28 décembre 1895.

Le mot “Cinématographe” résulte d’une combinaison de deux mots d’origine grecque, Kinêma et graphein, signifiant “écriture du mouvement”. Ce néologisme fut crée par l’inventeur français Léon Bouly, qui le déposa le 12 février 1892 pour désigner son futur chronophotographe à pellicule. Cet appareil n’ayant jamais vu le jour, les Lumière purent reprendre son nom trois ans plus tard. "Cinématographe" a généré l’apocope "cinéma" qui donnera lui-même l’apocope "ciné". Au fil des ans “ cinéma” est devenu un mot générique désignant aussi bien la technique de projection d’image en mouvement , que la salle de projection ou l’art lui-même.

Timbres - La naissance du cinéma et les frères lumières.

Le 22 mars 1895, Louis et Auguste Lumière donnent une première séance de cinéma privé devant un cercle restreint de professionnels à la Société d’encouragement à l’industrie nationale, au 44 rue de Rennes à Paris. À la fin de leur conférence sur le développement de l’industrie photographique, les deux inventeurs au nom prédestiné présentent sur un grand écran devant un public de photographes et de journalistes, un petit film de 50 secondes : La sortie des ouvrières de l’usine Lumière tourné 3 jours plus tôt à Lyon, par les deux frères , le 19 mars 1895 marquant ainsi la naissance du cinéma. Comme son titre l’indique, il s’agit de la sortie des ouvriers de l’usine familiale rue Saint-Victor (aujourd’hui rue du Premier-Film, à l’emplacement de l’actuelle Cinémathèque de Lyon).

Timbre - Première séance publique de cinéma des frères Lumière.

Ce court-métrage passera à la postérité sous le nom “La Sortie des usines Lumière”. Cette séance commence par une image qui demeure fixe quelques secondes puis se met à se mouvoir, caractérisant le passage du fixe vers le mouvement, de la photographie vers le cinéma. Le portail de l’usine s’ouvre largement puis tout à coup, en un flot ininterrompu, déboule devant l’objectif de la caméra une foule pressée, soudainement aveuglée par la lumière du jour. L’animation de l’image montrant en mouvement les gens marcher, courir, respirer lui donnant une âme. L’accueil est triomphal : pour la première fois grâce au Cinématographe Lumière, un film devient visible par toute une assemblée.

Timbres - Le Cinématographe Lumière. Timbres - L'Arrivée d'un train en gare de La Ciotat et L'arroseur arrosé.

C’est lors de cette conférence du 22 mars à Paris que les frères rencontrent Jules Carpentier et que naît leur collaboration. Ce dernier sera chargé de la fabrication de l’appareil en série, d’ici la fin de cette année 1895. Après "La Sortie de l’usine Lumière à Lyon", et cette première présentation de leur invention en petit comité, les frères Lumière tourneront pendant l’été 1895 "L’Arroseur arrosé", la première fiction du cinéma et fonde ce que le critique littéraire Ricciotto Canudo nomme en 1920 le septième art. C’est le film le plus célèbre des frères Lumière.

Timbres - Le Cinématographe Lumière

Mais il faut dès à présent fixer une date et un lieu stratégiques afin de faire connaître le cinématographe au grand public. C’est Antoine qui a l’idée d’exploiter cette invention dans les foires et de monter à la Capitale. Il se charge d’organiser ce projet et de promouvoir ces projections auprès des connaissances qu’il a su garder et développer. La date est retenue : ce sera le 28 décembre 1895 qu’aura lieu la première séance publique payante du Cinématographe Lumière au Salon Indien du Grand Café, 14 boulevard des Capucines, (actuel Hôtel Scribe), à Paris ; il faut s’acquitter de la somme d’1 franc pour entrer à cette première séance publique. Devant trente-trois spectateurs ébahis, découvrant cette étonnante technique où les images s’animent sur une grande toile blanche, l’ère du spectacle cinématographique commence. 10 films seront projetés lors de cette soirée historique : “La Sortie de l’usine Lumière à Lyon, la Voltige, le Jardinier, le Repas de bébé, le Saut à la couverture, la Place des Cordeliers à Lyon, la Mer, la Pêche aux poissons rouges, le Débarquement du congrès de photographie à Lyon, les Forgerons”. A la sortie, Georges Méliès était subjugué : “À ce spectacle, nous restâmes tous bouche bée, frappés de stupeur, surpris au-delà de toute expression. A la fin de la représentation, c’était du délire, chacun se demandait comment on avait pu obtenir pareil résultat.”

Timbre - Les frères Lumière et leur invention : le Cinématographe.

Avec la possibilité de voir des films sur grand écran, les Lyonnais Louis Lumière et son frère Auguste vont jouer un rôle essentiel dans la naissance du spectacle de cinéma et d’une industrie, développée par Léon Gaumont dès 1895, et par Charles et Emile Pathé qui créent leur société en 1896. A la suite du succès de ces premières séances payantes, Louis Lumière forme des opérateurs et les envoie partout dans le monde pour filmer les paysages et les habitants et montrer des films. Dix ans plus tard, en 1905, les Lumière cesseront de produire des films. Leur catalogue comportera en tout 1422 films, dont une vingtaine tournés par Louis lui-même.

Timbres - 1895 "Lumière ! L'Aventure commence"

C’est au 19ème siècle que la science et l’industrie se développent, et que des innovations majeures apparaissent dans les domaines de la mécanique, de l’optique et de la chimie. Ces découvertes ont ainsi permis aux frères Lumière de construire le cinématographe. Le principe d’invention du "Cinématographe" alors mis au point par les frères Lumière , une simple caméra capable de prendre la vie sur le vif et de la projeter à son tour, est décrit dans le brevet qu’ils déposent, le 13 février 1895. Arrêter l’image pour la faire bouger, tel est paradoxalement le "caractère essentiel" du mécanisme de cet appareil : "agir par intermittence sur un ruban régulièrement perforé de manière à lui imprimer des déplacements successifs séparés par des temps de repos pendant lesquels s’opère soit l’impression, soit la vision des épreuves".

Timbre - La villa des frères Lumière à Lyon.

Auguste Marie Louis Nicolas, né à Besançon le 19 octobre 1862, et Louis Jean Lumière, né lui aussi à Besançon le 5 octobre 1864, sont les deux fils de l’industriel, peintre et photographe Antoine Lumière. A la fin du XIXe siècle, deux industriels vont inventer une machine révolutionnaire, le cinématographe, qu’ils vont commercialiser eux-mêmes dans le monde entier. “Mon invention sera exploitée pendant un certain temps comme une curiosité scientifique, mais à part cela , elle n’a aucune valeure commerciale quelle qu’elle soit “ Auguste Lumière. En organisant pour la première fois la projection publique d’un film sur grand écran, les frères Lumière ne se doutaient certainement pas qu’ils venaient de bouleverser le cours de l’histoire. Aujourd’hui encore, les caméras les plus perfectionnées, ainsi que les appareils de projection, fonctionnent sur le principe de la caméra des frères Lumière qui a fixé les bases du cinéma contemporain.





Toutes les brèves du site

  • mercredi 7 août 2019
    C’est arrivé un 07 août.

    Deux ans après la fin de la seconde guerre mondiale, l’explorateur et scientifique norvégien Thor Heyerdahl accompagné de 5 hommes d’équipage et d’un perroquet, mascotte de l’expédition s’embarque sur un radeau de 14 mètres de long qui a été baptisé Kon-Tiki en l’honneur du Roi-Soleil en Inca pour une expédition qui allait devenir un récit mythique. C’est le 27 avril 1947 que l’équipage quitte le port péruvien de Callao près de Lima pour affronter vagues et vents. Thor Heyerdahl veut prouver à une communauté scientifique sceptique que les ancêtres des Incas auraient pu migrer depuis (...)

  • mardi 11 juin 2019
    C’est arrivé un 14 juin.

    14 Juin -Journée Mondiale des Donneurs de Sang. Se mobiliser est crucial. 10 000 dons sont nécessaires chaque jour en France pour faire face à la demande. Et se chiffre à tendance à augmenter. Le don du sang est aussi vital qu’incontournable pour les secours d’urgence, les personnes atteintes d’un cancer, les victimes d’hémorragies ou celles touchées par des maladies du sang. Il est en effet impossible de remplacer le sang humain par des médicaments ou des produits de synthèse. Surtout, c’est 1 million de malades de soignés chaque année par ce biais (transfusion, médicaments (...)

  • lundi 10 juin 2019
    C’est arrivé un 10 juin.

    Oradour, souviens-toi - remember. Fin mai 1944, l’état major allemand à Berlin s’alarme de la situation dans le sud-ouest de la France et recommande “une puissante riposte avec des forces suffisantes”. A Montauban, la 2ème division blindée S.S. "Das Reich", “unité d’élite”, spécialement équipée et formée pour la lutte contre les “partisans” et qui a subi de lourdes pertes sur le front de l’Est est en cours de réorganisation et s’apprête à intervenir. Le général Heinz Lammerding qui la commande depuis le 25 janvier promet qu’au 15 juin “la zone sera pacifiée”. Au matin du 6 juin 1944, une (...)

  • vendredi 7 juin 2019
    C’est arrivé un 7 juin.

    Dans les années 30, le mathématicien Alan Mathison Turing (né le 23 juin 1912 à Londres) est identifié comme l’un des cerveaux les plus brillants du Royaume Uni. Le 12 novembre 1937 Turing publie notamment un article de recherche "On computable numbers" dans lequel il met en place sa théorie de la calculabilité et qui est aujourd’hui considéré comme un fondement de l’informatique. Le gouvernement britannique lui demande alors de suivre des cours de chiffre et de cryptanalyse dès 1938. Durant la seconde guerre mondiale Turing est employé par les services secrets britanniques (...)

  • mardi 4 juin 2019
    C’est arrivé un 5 juillet.

    Paris, 5 juillet 1946, piscine Molitor - Naissance explosive du bikini. Pourtant, l’histoire nous enseigne que Réard n’a rien inventé et que l’histoire de la naissance du bikini remonte à bien plus longtemps qu’il n’y paraît. Que ce soit au travers les mosaïques de la Villa del Casale, en Sicile, datant du IVe siècle av. JC ou bien dans la Grèce Antique autour de l’an 1400 av. J.C., des maillots de bain deux pièces ornent déjà le corps des femmes non pour plonger dans la méditerranée mais pour s’adonner à la pratique du sport. Les plus anciennes références remontent même à (...)

  • mercredi 8 mai 2019
    C ’est arrivé un 8 mai.

    Le 25 avril 1945, une patrouille américaine et une unité soviétique effectuent leur jonction sur l’Elbe au cours d’une rencontre historique qui coupe le Reich en deux. Les tanks et l’infanterie soviétique envahissent Berlin et viennent à bout de la résistance allemande après de violents combats de rues au corps-à-corps contre des adversaires composés pour la plupart d’adolescents et de vieillards désemparés. Mais plus de 5000 nazis défendent l’immeuble du Parlement, ravagée par le feu. Le 30 avril, alors que les obus pleuve autour de son bunker, Hitler se tire une balle de (...)

  • samedi 27 avril 2019
    C’est arrivé un 27 avril.

    Durant des siècles des millions d’esclaves seront enchaînés, battus, asservis et déportés d’un continent à l’autre. A partir du XVIème siècle, la traite négrière transatlantique devient la plus intense, la plus massive entraînant la déportation, en quatre siècles, du XVIe au XIXe, de 12,5 à 15 millions d’Africains. A la fin du XVIIIe siècle, la France est l’un des pays en pointe dans ce qu’on appelle "la traite des Noirs". Louis XIII l’a autorisée en 1642 et le Roi-Soleil édictera en 1685 le fameux Code noir sur le statut des esclaves dans les colonies. Les navires partent de ports (...)

  • mercredi 27 mars 2019
    C’est arrivé un 27 mars.

    Dompter le Nil a toujours été le grand rêve de l’Egypte. Dès la préhistoire, l’immense oasis longiligne du fleuve traversant le désert attire un peuple qui fait éclore, en l’espace de quelques générations, une civilisation extraordinairement avancée et complexe. Pour le réaliser, tout les maîtres du pays ont concentrés leurs efforts sur la Nubie, région frontalière où les eaux du fleuve devaient franchir de longs passages rocheux, les fameuses cataractes. Il y a 39 siècles déjà, les ingénieurs des pharaons tentaient d’exploiter les crues du Nil grâce à une retenue bâtie à Semna, (...)

  • dimanche 24 mars 2019
    C’est arrivé un 24 mars.

    La tuberculose est une maladie vieille comme le monde ou plutôt comme l’humanité. Autrefois nommée Phtisie, la tuberculose est connue depuis l’Antiquité. On sait qu’elle existait déjà aux temps préhistoriques et l’examen de momies égyptiennes à montrer qu’elle n’a pas épargné les plus puissants Pharaons. Hippocrate en décrit déjà les différentes formes au Vème siècle avant notre ère et l’infection tuberculeuse était pour les Hébreux un des châtiments divins. Elle n’était pas étrangère non plus en Inde et Chine anciennes, ainsi que chez les peuples autochtones, des siècles avant la venue (...)

  • mardi 8 janvier 2019
    C’est arrivé un 8 janvier.

    Marco Polo naît le 15 septembre 1254 d’une de ces familles de commerçants et explorateurs vénitiens. Le lieu exact de sa naissance n’est pas connu avec précision. Si certains affirment qu’il est né à Korcula (île de l’adriatique au nord de la Croatie) d’autres pensent que ce serait à Venise. A une époque où Venise est une cité rayonnante, ses riches marchands en profitent pour commercer avec les Musulmans qui contrôlent la route de la Soie. La Cité des Doges est alors en pleine expansion commerciale et territoriale. Certains, comme Niccolo Polo, le père de Marco et son oncle Nicolo (...)

Colombes Notre ville

Plan Interactif de Colombes.


Identifier PCGC

Outil d'identification PC et GC.