C’est arrivé un 12 novembre.

dimanche 12 novembre 2017

L’histoire de l’anesthésie est très ancienne. Il est d’ailleurs raconté dans la bible que Dieu a profondément endormi Adam avant de lui ôter la côte dont Eve a été faite, accomplissant ainsi la première opération sous anesthésie. Durant des siècles, les médecins ont, selon les civilisations, eu recours à des anesthésiques dérivés de l’opium et de l’alcool.

Timbre - La création d'Adam par Michel-Ange et la création d'Eve par Raphaël. Timbre - La culture et l'utilisation du pavot est très ancienne.

En mésopotamie le pavot fut cultivé pour ses propriétés somnifères ; Egypte, grèce, Rome utiliseront la mandragore et l’opium, et Galien écrira au IIème Siècle, un éloge de l’opium dans lequel il exaltera les vertus médicamenteuse de celui-ci. Les chinois quant à eux employaient le cannabis ou chanvre indien et les incas utilisaient un extrait de feuilles de coca sur leurs patients. Les médecins musulmans ont également utilisé au cours du Moyen-âge le pouvoir anesthésique des dérivés de l’opium.

Timbres - Le Cannabis Cannabis Sativa ou Chanvre Indien. Timbres - Le Médecine arabe et ethnopharmacologie Ibn Sînâ (Avicenne pour les Occidentaux).

Shakespeare mentionne d’ailleurs l’action combinée de la mandragore et de l’opium : “Pavot, ni mandragore, ni tous les sirops somnifères du monde, ne te restitueront jamais le doux sommeil que tu avais hier …” On trouve aussi dans la Rogerine (plus vieux traité de chirurgie occidentale - XIIème siècle) la recette d’une “éponge somnifère imbibé de suc de jusquiame, d’opium et de chanvre indien.

Timbres - La mandragore ou mandragore officinale. Timbre - Sir Humphry Davy, physicien et chimiste britannique.

Mais toutes ces méthodes d’anesthésie étaient bien trop peu efficaces. Le taux de mortalité postopératoire était d’ailleurs énorme au début du XIXème siècle et aucune opération ne pouvait se prolonger sans douleur aucune ou sans état de choc. Le XIXème siècle apportera l’anesthésie et sont essor est lié aux découvertes de chimistes français, britanniques américain et allemand et à l’amélioration des techniques chirurgicales par les chirurgiens britannique. Le protoxyde d’azote, ou « gaz hilarant », deviendra ainsi la première substance dont les pouvoirs anesthésiants seront reconnus, grâce aux travaux en 1799 du chimiste anglais Humphry Davy et de son étudiant Michael Faraday. Considéré tout d’abord comme un divertissement, il ne sera utilisé comme anesthésique qu’en 1844 par un dentiste américain, Horace Wells qui se fera extraire un dent par son étudiant, John Riggs.

Timbres - Les premières opérations sous anesthésie à l'éther.

Après trois siècles, les propriétés de l’eau blanche de Paracelse, alias vitriol doux de Raymond Lulle, que le pharmacien allemand Frobenius a baptisé éther en 1729, commence à intriguer les chimistes du début du XIXème siècle. En 1818, Michael Faraday ce jeune préparateur en pharmacie découvre les pouvoirs narcotiques des vapeurs d’éther. L’éther de plus en plus utilisé en Amérique, notamment par la jeunesse qui se réunit en des éther-parties qui dispensent une douce ivresse est très vite adopté en Europe. En Grande-Bretagne d’abord où à lieu la première amputation sous éther en décembre 1846 puis en France en 1847. Mais la véritable évolution se déroulera le 31 mars 1842 lorsqu’un médecin américain Crawford Long devra pratiquer une intervention superficielle sur un de ses patients : il a alors l’idée de l’endormir en lui faisant respirer de l’éther. Malheureusement, il oublie d’en faire part à ses confrères, et son innovation tombera dans l’oubli. Puis l’éther sera très vite remplacé par un nouveau produit plus volatil et plus agréable : le chloroforme. En 1831, le français Eugène Soubeiran, traitant l’alcool éthylique par le chlorure de chaux prépare le chloroforme et en rend compte en 1832 dans une publication intitulée “Recherches sur quelques combinaisons du chlore” et qui paraît dans les Annales de Chimie et de Physique. Mais cette découverte est aussi attribué à Justus von Liebig un célèbre chimiste allemand et à l’américain Samuel Guthrie. Pourtant, si l’on s’en tient aux dates de publication des travaux de Soubeiran, la priorité de la découverte revient à celui-ci. Soubeiran et Liebig se sont mépris tous deux sur la nature du produit qu’ils ont décrit et c’est Jean Baptiste Dumas qui, plus tard, lui donnera le nom de chloroforme en 1834 et en décrira la constitution et les propriétés physico-chimiques.

Timbre - Sir James Simpson et la première opération obstétricale au Chloroforme.

L’intérêt médical du chloroforme apparaît lorsqu’un obstétricien écossais d’Edimbourg, James Young Simpson l’utilise comme anesthésique obstétrical pour la première fois le 19 janvier 1847. La punition d’Eve était levée ; elle pourrait ne plus enfanter dans la douleur. Le 12 novembre 1847, James Young Simpson publiera le compte-rendu de ce premier accouchement réussi sous chloroforme. Le succès de Simpson sera définitif quand le Docteur John Snow le 7 avril 1853, administre du chloroforme à la reine Victoria, qui met ainsi au monde sans douleur son huitième enfant au palais de Buckingham, le prince Léopold, d’où la dénomination d’”accouchement à la Reine”. Efficace et peu cher Il devient ainsi très en vogue et en 1858, à la mort d’Eugène Soubeiran, l’anesthésie au chloroforme était couramment pratiquée. Malheureusement la mauvaise qualité des mélanges anesthésiques à l’époque fut fatale à de nombreux patients. L’anesthésie est aujourd’hui réalisée au moyen de médicaments beaucoup plus sûrs.

Timbres - Plantes - La feuille de Coca et le Kolatier.

Puis à la fin du XIXème siècle d’autres anesthésiques font leur apparition, la cocaïne est la première substance utilisée en anesthésie locale. Le premier à s’en servir sera le chirurgien viennois Koller qui avait, en 1884, découvert sa haute valeur pour l’anesthésie locale et par la suite des chirurgiens américains mirent au point la technique en injectant des solutions de cocaïnes dans les extrémités des nerfs.

Timbres - Méthode d'anesthésie moderne - Appareil de Boyle et premiere anesthésie génerale sous acupuncture.

Au début du XXème siècle, techniques et appareillages se perfectionnent et les anesthésies qui deviennent moins toxiques, peuvent alors se prolonger, ouvrant le champ à opérations jusqu’alors impossibles. L’anesthésie deviendra après la Seconde Guerre mondiale une discipline médicale autonome, auquel on y adjoindra la réanimation car si aujourd’hui la douleur est maîtrisée, le choc subit par l’organisme lors d’une opération est toujours présent et il s’agit non seulement d’endormir le patient, mais aussi de le surveiller avant, pendant et après l’opération et d’être à même de le réanimer à la moindre complication.





Toutes les brèves du site

  • mercredi 7 août 2019
    C’est arrivé un 07 août.

    Deux ans après la fin de la seconde guerre mondiale, l’explorateur et scientifique norvégien Thor Heyerdahl accompagné de 5 hommes d’équipage et d’un perroquet, mascotte de l’expédition s’embarque sur un radeau de 14 mètres de long qui a été baptisé Kon-Tiki en l’honneur du Roi-Soleil en Inca pour une expédition qui allait devenir un récit mythique. C’est le 27 avril 1947 que l’équipage quitte le port péruvien de Callao près de Lima pour affronter vagues et vents. Thor Heyerdahl veut prouver à une communauté scientifique sceptique que les ancêtres des Incas auraient pu migrer depuis (...)

  • mardi 11 juin 2019
    C’est arrivé un 14 juin.

    14 Juin -Journée Mondiale des Donneurs de Sang. Se mobiliser est crucial. 10 000 dons sont nécessaires chaque jour en France pour faire face à la demande. Et se chiffre à tendance à augmenter. Le don du sang est aussi vital qu’incontournable pour les secours d’urgence, les personnes atteintes d’un cancer, les victimes d’hémorragies ou celles touchées par des maladies du sang. Il est en effet impossible de remplacer le sang humain par des médicaments ou des produits de synthèse. Surtout, c’est 1 million de malades de soignés chaque année par ce biais (transfusion, médicaments (...)

  • lundi 10 juin 2019
    C’est arrivé un 10 juin.

    Oradour, souviens-toi - remember. Fin mai 1944, l’état major allemand à Berlin s’alarme de la situation dans le sud-ouest de la France et recommande “une puissante riposte avec des forces suffisantes”. A Montauban, la 2ème division blindée S.S. "Das Reich", “unité d’élite”, spécialement équipée et formée pour la lutte contre les “partisans” et qui a subi de lourdes pertes sur le front de l’Est est en cours de réorganisation et s’apprête à intervenir. Le général Heinz Lammerding qui la commande depuis le 25 janvier promet qu’au 15 juin “la zone sera pacifiée”. Au matin du 6 juin 1944, une (...)

  • vendredi 7 juin 2019
    C’est arrivé un 7 juin.

    Dans les années 30, le mathématicien Alan Mathison Turing (né le 23 juin 1912 à Londres) est identifié comme l’un des cerveaux les plus brillants du Royaume Uni. Le 12 novembre 1937 Turing publie notamment un article de recherche "On computable numbers" dans lequel il met en place sa théorie de la calculabilité et qui est aujourd’hui considéré comme un fondement de l’informatique. Le gouvernement britannique lui demande alors de suivre des cours de chiffre et de cryptanalyse dès 1938. Durant la seconde guerre mondiale Turing est employé par les services secrets britanniques (...)

  • mardi 4 juin 2019
    C’est arrivé un 5 juillet.

    Paris, 5 juillet 1946, piscine Molitor - Naissance explosive du bikini. Pourtant, l’histoire nous enseigne que Réard n’a rien inventé et que l’histoire de la naissance du bikini remonte à bien plus longtemps qu’il n’y paraît. Que ce soit au travers les mosaïques de la Villa del Casale, en Sicile, datant du IVe siècle av. JC ou bien dans la Grèce Antique autour de l’an 1400 av. J.C., des maillots de bain deux pièces ornent déjà le corps des femmes non pour plonger dans la méditerranée mais pour s’adonner à la pratique du sport. Les plus anciennes références remontent même à (...)

  • mercredi 8 mai 2019
    C ’est arrivé un 8 mai.

    Le 25 avril 1945, une patrouille américaine et une unité soviétique effectuent leur jonction sur l’Elbe au cours d’une rencontre historique qui coupe le Reich en deux. Les tanks et l’infanterie soviétique envahissent Berlin et viennent à bout de la résistance allemande après de violents combats de rues au corps-à-corps contre des adversaires composés pour la plupart d’adolescents et de vieillards désemparés. Mais plus de 5000 nazis défendent l’immeuble du Parlement, ravagée par le feu. Le 30 avril, alors que les obus pleuve autour de son bunker, Hitler se tire une balle de (...)

  • samedi 27 avril 2019
    C’est arrivé un 27 avril.

    Durant des siècles des millions d’esclaves seront enchaînés, battus, asservis et déportés d’un continent à l’autre. A partir du XVIème siècle, la traite négrière transatlantique devient la plus intense, la plus massive entraînant la déportation, en quatre siècles, du XVIe au XIXe, de 12,5 à 15 millions d’Africains. A la fin du XVIIIe siècle, la France est l’un des pays en pointe dans ce qu’on appelle "la traite des Noirs". Louis XIII l’a autorisée en 1642 et le Roi-Soleil édictera en 1685 le fameux Code noir sur le statut des esclaves dans les colonies. Les navires partent de ports (...)

  • mercredi 27 mars 2019
    C’est arrivé un 27 mars.

    Dompter le Nil a toujours été le grand rêve de l’Egypte. Dès la préhistoire, l’immense oasis longiligne du fleuve traversant le désert attire un peuple qui fait éclore, en l’espace de quelques générations, une civilisation extraordinairement avancée et complexe. Pour le réaliser, tout les maîtres du pays ont concentrés leurs efforts sur la Nubie, région frontalière où les eaux du fleuve devaient franchir de longs passages rocheux, les fameuses cataractes. Il y a 39 siècles déjà, les ingénieurs des pharaons tentaient d’exploiter les crues du Nil grâce à une retenue bâtie à Semna, (...)

  • dimanche 24 mars 2019
    C’est arrivé un 24 mars.

    La tuberculose est une maladie vieille comme le monde ou plutôt comme l’humanité. Autrefois nommée Phtisie, la tuberculose est connue depuis l’Antiquité. On sait qu’elle existait déjà aux temps préhistoriques et l’examen de momies égyptiennes à montrer qu’elle n’a pas épargné les plus puissants Pharaons. Hippocrate en décrit déjà les différentes formes au Vème siècle avant notre ère et l’infection tuberculeuse était pour les Hébreux un des châtiments divins. Elle n’était pas étrangère non plus en Inde et Chine anciennes, ainsi que chez les peuples autochtones, des siècles avant la venue (...)

  • vendredi 22 mars 2019
    C ’est arrivé un 22 mars.

    Lors d’un voyage à Paris, en 1890, Antoine Lumière, père d’Auguste et Louis découvre l’invention de l’Américain Edison : le Kinétoscope , un des premiers appareils de visualisation cinématographique sans projection. Il assiste également à une projection des premiers dessins animés du cinéma (les Pantomimes lumineuses.), qu’Emile Reynaud présente dans son Théâtre Optique. Profondément impressionné par ces projections, il entrevoit d’emblée qu’il est possible de faire mieux. De retour à Lyon, Antoine Lumière demande à ses fils, Auguste et Louis, de trouver un système pour obtenir des (...)

Colombes Notre ville

Plan Interactif de Colombes.


Identifier PCGC

Outil d'identification PC et GC.