COLOMBES : 100 ANS DE SPORT ET D’OLYMPISME.

mercredi 17 mars 2004
par  Djclone

Quelques semaines avant l’ouverture des JO d’Athènes, un autre marathon tout aussi intense se déroule.

Certes plus près de nous, l’histoire du STADE de Colombes qui nous fait revivre un Siècle de Sports et d’Olympisme dans cette ville. Notre projet de timbre le commémorant en fait partie.

L’histoire du sport dans ce stade est certes plus ancienne : champs de courses à partir de 1883, ce n’est qu’en 1907 que ce lieu est racheté par le journal "Le Matin" à la "Société du Sport de France" pour y construire son stade .Dès 1908 Jean Bouin s’y illustre en Athlétisme, puis en 1910 les adeptes du ballon rond du Racing-Club foulent la pelouse de ce stade pour la première fois.

Le 2 Janvier 1911 première victoire historique des rugbymen Français dans le tournoi des cinq nations. Ceux-ci y battent l’Écosse 16-15.


(les tribunes du stade de Colombes sur ce timbre ?)
avis aux officionados du détail)

1924 : c’est avec la candidature de Paris au JO que Colombes devient ville olympique et capitale mondiale du sport. Ce n’est finalement qu’en 1928 qu’il recevra le nom de STADE YVES DU MANOIR .

Les finales de Coupe de France de football y eurent lieu de 1925 à 1971 (hormis les années 1938, 1940, 1965, 1966, 1967), avant que celles-ci ne se jouent au Parc des Princes , puis enfin depuis quelques années au Stade de France.

Devant 45.000 personnes l’apogée du stade est atteinte le 19 juin 1938, l’Italie crucifie par 4 Buts à 2 les Hongrois en finale de la troisième édition de la Coupe du monde de football, mais première coupe organisée par la France. La France y fut battu par cette même Squadra Azura en quart de finale par 3 buts à 1.


(Les buts du stade de Colombes sur ce timbre de 1938 ?)
avis aux officionados du détail)

C’est à cet endroit la aussi qu’en 1972 se déroulera un combat de légende catégorie « poids moyen » entre le boxeur Français Jean-Claude Bouttier et "El macho" Carlos Monzon vainqueur par KO à la 12ème reprise. Tentative de détrônement veine, tout comme celle l’année suivante.

2004 : Le Stade YVES DU MANOIR est dans les starting-blocks pour reprendre du service si la candidature de la ville de PARIS est retenue pour les JO de 2012. Une jolie occasion pour lui de souffler son presque Centenaire et de retrouver sa splendeur d’antan.

De qui s’agit t’il ? (Imagé tiré d’un timbre de France.)
Quizz-Un peu de culture.
-quel personne célèbre est représenté sur l’image ci-dessus ?





D’autres articles sur le sport à Colombes :

COLOMBES : LE STADE.

PHILATELIE : COUPE DU MONDE DE RUGBY 2007.

COLOMBES :Jeux Olympique de 1924 - Oblitération KRAG

COLOMBES : SA PATINOIRE.

COLOMBES : LE GEANT DE COLOMBES



Commentaires

Colombes Notre ville

Plan Interactif de Colombes.


Identifier PCGC

Outil d'identification PC et GC.


C’est arrivé un 27 août.

Le Krakatoa, Krakatau ou Gunung Krakatau en indonésien et en javanais, est un volcan gris de (...)

C’est arrivé un 25 août.

Le 2 juillet 1270, la flotte royale de la huitième croisade quitte le port d’Aigues-Mortes pour (...)

C’est arrivé un 22 août.

Le 22 août 1812, un jeune explorateur suisse de 28 ans, Johan Ludwig Burckhardt entre dans Pétra (...)

C’est arrivé un 21 août.

Depuis le début de l’année 1968, le nouveau premier secrétaire du Parti Communiste, Alexandre (...)

C’est arrivé un 20 août.

Chaque année, le paludisme, maladie parasitaire due à un protozoaire parasite de genre Plasmodium (...)

C’est arrivé un 21 juillet.

C’est le 21 juillet 1857 que le premier bataillon de tirailleurs sénégalais est créé par le (...)

C’est arrivé un 19 juillet.

En 1798, 40000 hommes venus de France débarquent à Aboukir. C’est le début de la campagne d’Égypte (...)

C’est arrivé un 18 juillet.

Un cube ouvert au cœur des tours ! En 1983, c’est un simple dessin esquissé sur papier qui fait (...)

C’est arrivé un 21 avril.

Alors que la France avait été l’un des premiers pays à instaurer le suffrage universel masculin en (...)

C’est arrivé un 19 février.

En octobre 1944, la flotte japonaise est anéanti à Leyte, aux larges des philippines. Mais alors (...)