La Petite Poste de Paris.

samedi 31 janvier 2009
par  Djclone

Jusqu’en 1760 la poste n’avait fait le transport des lettres que de ville à ville : impossible d´écrire à l´intérieur de la capitale, impossible de faire porter un pli, du moins officiellement, d´un quartier à un autre. Un particulier, M. Piarron de Chamousset, obtint, par lettres patentes du 5 mars 1758, l’autorisation de se charger de la distribution dans Paris des lettres de la ville pour la ville. Un premier essai de ce genre, tenté en 1653 par M. Renouard de Villayer ( Ordonnance de Louis XIV du 17 juin 1653 ), n’avait pas réussi, a l’inverse de la petite poste de Londres (la "Penny Poste") qui fondée en 1683 par Dockwray, avait eu un plein succès. Ce service de distribution du courrier de ville a la ville était certainement trop "révolutionnaire" pour l’époque !. En 1760, Piarron de Chamousset, dans son "Plan d’administration de la Poste de Paris" officialise l’organisation de la Petite Poste de Paris qui commença à fonctionner le 9 juin 1760. La première année d’exploitation rapporta 50,000 livres à l’inventeur.

Avis public avisant le Public de l'ouverture de la Petite Poste de Paris.Avis public du 24 mai 1760 annonçant que le service de la Petite Poste commencera le 9 juin 1760.

Carte journée du timbre 1961 ; Facteur de la Petite poste de Paris 1960.Facteur de la Petite poste de Paris en 1760 illustré sur une carte de la journée du timbre 1961.

Il crée ainsi 9 bureaux à qui il attribue les lettres A, B, C, D, E, F, G, H et J. Un service spécialisé pour la banlieue se voit doté de la lettre K, et le bureau B a une extension avec la lettre L. Ces 11 bureaux se voient dotés de facteurs qui font la distribution 3 fois par jours à l’intérieur de Paris, et relevaient le courrier jusqu’à 9 fois par jour. Les usagers pouvaient remettre leurs missives de 3 façons : aux facteurs chargés de la levée des boites à qui l’on a confié le montant du port des lettres remises, aux bureaux de postes ou a l’un des nombreux guichets répartis entre chaque quartiers et tenus par des boutiquiers et appelés "boitiers". Pour la première fois, c’est l’expéditeur qui paye la taxe, de 2 sols pour Paris intra-muros, 3 sols pour Paris-banlieue et 6 sols pour la remise à la grande Poste. A l’inverse de la Grande Poste, ou les lettres étaient reçus en Port Du (Le Port Payé était alors une exception) la Petite Poste n’acceptait que les lettres en Port Payé (Les lettres en Port Du était alors une exception).

Gravure d'époque d'un bureau de la Petite Poste de Paris.Un bureau de la Petite Poste de Paris, un matin, au moment du classement du courrier.

Piarron de Chamousset ne jouit pas longtemps de son privilège : il en fut dépossédé au bout de peu d’années ( 1763), moyennant une rente viagère de 25,000 livres. Vingt ans après la concession, la petite poste de Paris occupait 117 facteurs,9 bureaux et 395 boîtes de quartier.

Petite poste de Paris extrait almanach 1786La Petite Poste de Paris. Extrait de "Almanach du voyageur à Paris" de 1786. (d’après une gravure de l’époque)

En 1780, la petite poste de Paris et les établissements semblables qui avaient été formés dans les grandes villes de province ( Bordeaux, Lyon, Nantes, Rouen, Nancy, Strasbourg, Marseille et Lille ) furent réunis à la grande poste. On révoqua, en même temps, tous les privilèges qui avaient été concédés à des particuliers pour l’exploitation de ces établissements.

Timbre - Facteur de la petite Poste de Paris 1760.

En 1786, la petite Poste de Paris employait 124 facteurs urbains, 11 de banlieue, 16 porte-sacs, 35 surnuméraires, alors qu’a sa création, il n’avait été prévu que 144 employés. Il n’existe pas de gravure en couleurs d’époque représentant un facteur de la petite Poste de Paris. Adolphe Kermabon qui exista pour l’exposition universelle de 1899 à Paris, une série d’aquarelles représentant des uniformes des P et T, a crée cette silhouette (représentée ici sur le timbre "Journée du timbre 1961") d’après des gravures sur bois et les descriptions données par les règlements.

Billet de la Petite Poste de M. Renouard de Villayer : Precurseur du timbre poste ?

Ce billet peut-être considéré comme le précurseur du timbre poste. (Reproduction tiré de "Paris et sa Poste - Roger Valuet") Le port des lettres doit être acquitté d´avance à l’aide d´un billet de port payé qui vaut un sol. Les Parisiens ne comprenant pas les services que pouvait leur rendre la Petite Poste de M. Renouard de Villayer en 1653 celle-ci n’eut pas le succès attendu et disparut presque aussitôt.

Si la "Petite Poste" vous intéresse vous pouvez aussi consulter les sites suivants :

- La Petite Poste de Paris sur le site de l’Association Marcophile du Val de Durance.
- Les marques des petites postes. sur le site concernant les marques postales de Guy Maggay.

Pour approfondir vos connaissances sur la Petite Poste il vous faut posséder les livres suivants :
- La petite Poste de Paris (1760-1795) Les feuilles marcophiles Supplément au N° 282)
- La Poste à Paris - Depuis sa création à nos jours - Georges Brunel
- Introduction à l’histoire Postale - Michèle Chauvet (Vol1 et 2)
- Histoire générale des Postes française - Eugène Vaillé
- Paris et sa Poste - Roger valuet
- Le facteur et ses métamorphoses - Paul charbon et Pierre Nougaret



Commentaires

Logo de le Généalogique PTT/EGE C/O F. GERARD
jeudi 26 mars 2009 à 15h10 - par  le Généalogique PTT/EGE C/O F. GERARD

Bonjour,
responsable de la revue "Nos Sources" du Cercle Généalogique PTT, je serais interessé par la parution de vos articles sur la Poste à Paris et le facteur de 1840.
Pouvons nous en discuter ?
Bien cordialement
François GERARD
Vice Président du CG PTT/EGE
Chevalier des Palmes Académique
Paris 17
Tel 0146272689

Colombes Notre ville

Plan Interactif de Colombes.


Identifier PCGC

Outil d'identification PC et GC.


C’est arrivé un 14 juin.

14 Juin -Journée Mondiale des Donneurs de Sang. Se mobiliser est crucial. 10 000 dons sont (...)

C’est arrivé un 10 juin.

Oradour, souviens-toi - remember. Fin mai 1944, l’état major allemand à Berlin s’alarme de la (...)

C’est arrivé un 7 juin.

Dans les années 30, le mathématicien Alan Mathison Turing (né le 23 juin 1912 à Londres) est (...)

C ’est arrivé un 8 mai.

Le 25 avril 1945, une patrouille américaine et une unité soviétique effectuent leur jonction sur (...)

C’est arrivé un 27 avril.

Durant des siècles des millions d’esclaves seront enchaînés, battus, asservis et déportés d’un (...)

C’est arrivé un 27 mars.

Dompter le Nil a toujours été le grand rêve de l’Egypte. Dès la préhistoire, l’immense oasis (...)

C’est arrivé un 24 mars.

La tuberculose est une maladie vieille comme le monde ou plutôt comme l’humanité. Autrefois (...)

C ’est arrivé un 22 mars.

Lors d’un voyage à Paris, en 1890, Antoine Lumière, père d’Auguste et Louis découvre l’invention de (...)

C’est arrivé un 8 janvier.

Marco Polo naît le 15 septembre 1254 d’une de ces familles de commerçants et explorateurs (...)

C’est arrivé un 5 janvier.

Parmi les fabuleux travaux entrepris par Haussmann dans sa conception du nouveau Paris au 19e (...)