La poste belge à Sainte Adresse durant la 1ère Guerre mondiale.

mercredi 7 mai 2014
par  Djclone
popularité : 2%

Après l’invasion de la Belgique par l’Allemagne le 4 août 1914, le Gouvernement belge et les différents Ministères se réfugient le 13 octobre 1914 à Sainte-Adresse (commune limitrophe du Havre en Seine Inférieure). Dès le 18 octobre 1914, la poste belge, qui s’installe au bureau auxiliaire de Sainte Adresse au "Nice Havrais", peut envoyer du courrier avec un cachet provisoire français (fournit par le bureau principal du Havre) et avec des timbres belges. Ce cachet n’est utilisé que 5 jours. Il est identifiable par la présence d’une brisure du cercle au niveau du 1ier "E" de "LE HAVRE" et par l’indication de l’heure de levée :

Un cachet sans brisure et sans levée horaire, a été utilisé plus tard en janvier 1915 pour commémorer l’ouverture du bureau de la poste belge :

A partir du 23 octobre 1914 et jusqu’au 14 octobre 1915, un nouveau cachet "LE HAVRE (SPECIAL) SEINE INFre" est utilisé. Il existe trois types de cachets différents :

– le type 1 avec levée horaire et étoile, un point entre SEINE et INFre :

– le type 2 avec levée horaire mais sans étoile, un point entre SEINE et INFre :

– le type 3 sans levée horaire mais avec une étoile, un trait entre SEINE et INFre :

Le 15 octobre 1915, le bureau de poste belge est transféré Place Frédéric Sauvage, dans l’immeuble Dufayel. Un nouveau cachet " STE ADRESSE * POSTE BELGE - BELGISCHE POST * " est utilisé jusqu’au 22 novembre 1918. Il existe deux types de cachets différents :

– Le type 1 avec levée horaire sans étoile, mois en chiffres romains et point entre les indications du jour et du mois :

– Le type 2 avec levée horaire et étoile, mois en chiffres arabes et tiret entre le jour et le mois :

Le 22 novembre 1918 à 19 heures, le bureau de poste belge de Sainte-Adresse ferme ses portes définitivement pour la correspondance privée. Le bureau fonctionne encore quelques jours pour les courriers officiels mais avec les cachets"BELGIQUE 22 BELGIE" et "BELGIQUE 23 BELGIE" :

Aujourd’hui la plupart des Villas et bâtiments ont disparus, seuls subsistent l’immeuble Dufayel ainsi que la boîte aux lettres rouge vestige de la poste belge à Sainte-Adresse pendant la première guerre mondiale.

1. boîte aux lettres belge - 2. immeuble Dufayel, siège du gouvernement belge - 3. statue du Roi Albert 1er inaugurée le 4 septembre 1938 - 4. vue générale de sainte-Adresse.

D’autres cachets commémoratifs témoignent de cette période historique de la présence belge à Sainte Adresse...



Commentaires

Colombes Notre ville

Plan Interactif de Colombes.


Identifier PCGC

Outil d'identification PC et GC.


Brèves

28 mars - C’est arrivé un 28 mars.

Le 28 mars 1910, Henri Fabre, ingénieur français et alors qu’il n’a jamais pris de cours de (...)

11 mars - C’est arrivé un 12 mars.

En 1886, un pharmacien d’Atlanta en Georgie (États-Unis), John Styth Pemberton invente dans son (...)

11 mars - C’est arrivé un 11 mars.

La plus célèbre des éruptions historiques de l ’Etna s’est produite du 11 mars au 11 juillet 1669. (...)

9 mars - C’est arrivé un 9 mars.

9 mars 1959, la célèbre poupée Barbie entre en scène. La société Mattel lance sa célèbre poupée au (...)

26 février - C’est arrivé un 26 février.

En haut des Champs-Élysées, au sommet de la colline de Chaillot, se trouve la place de l’Étoile (...)

25 février - C’est arrivé un 25 février.

Une scène d’anthologie se déroule le soir du 25 février 1964 sur le ring du Miami Beach Convention (...)

24 février - C’est arrivé un 24 février.

Le 24 février 1896 le physicien Henri Becquerel constate lors de ses recherches sur la (...)

23 février - C’est arrivé un 23 février.

Apparu à la Renaissance, l’imprimerie serait la plus grande invention de tous les temps mais (...)

14 février - C’est arrivé un 14 février.

Le capitaine anglais James Cook fut le premier des navigateurs scientifiques modernes. Ce fils (...)

13 février - C’est arrivé un 13 février.

À l’angle du boulevard de Grenelle et de la rue Nélaton se trouvait le Vélodrome d’Hiver, le fameux (...)