La poste belge à Sainte Adresse durant la 1ère Guerre mondiale.

mercredi 7 mai 2014
par  Djclone

Après l’invasion de la Belgique par l’Allemagne le 4 août 1914, le Gouvernement belge et les différents Ministères se réfugient le 13 octobre 1914 à Sainte-Adresse (commune limitrophe du Havre en Seine Inférieure). Dès le 18 octobre 1914, la poste belge, qui s’installe au bureau auxiliaire de Sainte Adresse au "Nice Havrais", peut envoyer du courrier avec un cachet provisoire français (fournit par le bureau principal du Havre) et avec des timbres belges. Ce cachet n’est utilisé que 5 jours. Il est identifiable par la présence d’une brisure du cercle au niveau du 1ier "E" de "LE HAVRE" et par l’indication de l’heure de levée :

Un cachet sans brisure et sans levée horaire, a été utilisé plus tard en janvier 1915 pour commémorer l’ouverture du bureau de la poste belge :

A partir du 23 octobre 1914 et jusqu’au 14 octobre 1915, un nouveau cachet "LE HAVRE (SPECIAL) SEINE INFre" est utilisé. Il existe trois types de cachets différents :

– le type 1 avec levée horaire et étoile, un point entre SEINE et INFre :

– le type 2 avec levée horaire mais sans étoile, un point entre SEINE et INFre :

– le type 3 sans levée horaire mais avec une étoile, un trait entre SEINE et INFre :

Le 15 octobre 1915, le bureau de poste belge est transféré Place Frédéric Sauvage, dans l’immeuble Dufayel. Un nouveau cachet " STE ADRESSE * POSTE BELGE - BELGISCHE POST * " est utilisé jusqu’au 22 novembre 1918. Il existe deux types de cachets différents :

– Le type 1 avec levée horaire sans étoile, mois en chiffres romains et point entre les indications du jour et du mois :

– Le type 2 avec levée horaire et étoile, mois en chiffres arabes et tiret entre le jour et le mois :

Le 22 novembre 1918 à 19 heures, le bureau de poste belge de Sainte-Adresse ferme ses portes définitivement pour la correspondance privée. Le bureau fonctionne encore quelques jours pour les courriers officiels mais avec les cachets"BELGIQUE 22 BELGIE" et "BELGIQUE 23 BELGIE" :

Aujourd’hui la plupart des Villas et bâtiments ont disparus, seuls subsistent l’immeuble Dufayel ainsi que la boîte aux lettres rouge vestige de la poste belge à Sainte-Adresse pendant la première guerre mondiale.

1. boîte aux lettres belge - 2. immeuble Dufayel, siège du gouvernement belge - 3. statue du Roi Albert 1er inaugurée le 4 septembre 1938 - 4. vue générale de sainte-Adresse.

D’autres cachets commémoratifs témoignent de cette période historique de la présence belge à Sainte Adresse...



Commentaires

Colombes Notre ville

Plan Interactif de Colombes.


Identifier PCGC

Outil d'identification PC et GC.


C’est arrivé un 21 avril.

Alors que la France avait été l’un des premiers pays à instaurer le suffrage universel masculin en (...)

C’est arrivé un 19 février.

En octobre 1944, la flotte japonaise est anéanti à Leyte, aux larges des philippines. Mais alors (...)

C’est arrivé un 12 février.

Après le traité de Paris de 1763, le roi Louis XV souhaite que la France participe aux grandes (...)

C’est arrivé un 11 février.

Le 11 février 2016, le directeur du laboratoire LIGO annonce que pour la 1ère fois, une onde (...)

C’est arrivé un 8 février.

Au lendemain de la première guerre mondiale qui vient de s’achever et qui a vu l’émergence d’une (...)

C’est arrivé un 15 janvier.

Dans les montagnes du sud-ouest de la Chine se cache un ours noir et blanc : il s’agit du grand (...)

C’est arrivé un 14 janvier.

En 1919, au sortir de la première guerre mondiale l’Alsace et la Lorraine redeviennent des (...)

C’est arrivé un 12 janvier.

Pierre de Fermat est né dans la première décennie du XVIIeme siècle à Beaumont de Lomagne (1601 ou (...)

C’est arrivé un 11 janvier.

Il faut remonter très loin dans l’Antiquité pour découvrir les premières descriptions de cette (...)

C’est arrivé un 2 janvier.

L’Italien Fausto Coppi, virtuose de la bicyclette, reste à ce jour l’un des plus grand champions (...)