Les Etoiles de Paris.

vendredi 19 septembre 2008
par  Djclone

Je viens de repartir dans les Etoiles ! Entendons nous bien : je mes suis replongé dans mes albums d’Etoiles de Paris, et j’en ai éprouvé tant de plaisir, que l’envie m’est venue d’essayer de vous faire partager mon enthousiasme pour une collection qui sort des sentiers battus, et qui, pour autant, n’est pas onéreuse, si on s’en tient à sa forme de base. Elle a un attrait majeur, celui de la facilité, du moins dans son état primaire, et on peut la "boucler", car il est relativement aisé, moyennant un prix modique, de trouver chez les amateurs ( par amateurs, j’entends les mordus de ce genre de collection), les trente neuf étoiles représentant les bureaux de poste de Paris à la fin du siècle dernier.

Etoiles de Paris Normales.
Les Etoiles de Paris.

Mais débutons par le commencement, et faisons un rapide historique des dits bureaux : Sans remonter au déluge, prenons un point de départ, tout à fait arbitraire, le 1er septembre 1791, par exemple. A cette date, l’Administration des postes est régie par un nouveau règlement, édicté par le roi Louis XVI, en date du 29 août 1790. Pour Paris, les distributions se font à partir de treize bureaux,, dont quatre dans la "Maison des Postes", ancêtre du Bureau central, et neuf dans la capitale.

Certains de ces derniers sont situés dans des rues aux noms savoureux, comme la rue de la Limace, bureau qui dessert les quartiers du Palais, de la Cité et des Halles, à peu près, l’actuel 1er arrondissement.

Au fur et à mesure des besoins, d’autres bureaux sont crées, auxquels viennent s’ajouter des bureaux supplémentaires, ce qui porte leur nombre à trente-neuf. Mais ce n’est qu’a partir de septembre 1863 qu’ils entrent dans le droit commun : à cette date, on attribue aux bureaux de Paris, un cachet en forme d’étoile, avec, au centre de celle-ci, un chiffre différent pour chaque bureau, ainsi qu’un timbre à date, qui remplaceront les losanges avec lettres dont ils avaient été dotés en 1852.

Voici la liste de ces Bureaux, à laquelle on peut se référer pour une collection de base :

N° de l’Etoile.Nom du bureau figurant sur l’oblitération.Ancienne référence.
Etoile N°1 Place de la Bourse Ex Losange J
Etoile N°2 Rue Saint Lazare Ex Losange K
Etoile N°3 Place de la Madeleine Ex Losange E
Etoile N°4 Rue d’Enghien Ex Losange D
Etoile N°5 Boulevart Saint Martin Ex Losange CS3
Etoile N°6 Sénat Ex Losange L
Etoile N°7 Rue des Vieilles Haudriettes Ex Losange C
Etoile N°8 Rue d’Antin Ex Losange JS
Etoile N°9 Rue du Faubourg Saint Honoré Ex Losange ES1
Etoile N°10 Petite rue du Bac Ex Losange FS
Etoile N°11 Rue de l’Echelle Ex Losange N
Etoile N°12 Boulevart Beaumarchais Ex Losange B
Etoile N°13 Hôtel de ville Ex Losange AS
Etoile N°14 Rue du Faubourg Saint Martin Ex Losange DS
Etoile N°15 Rue Bonaparte Ex Losange G
Etoile N°16 Rue Neuve Bourg l’Abbé Ex Losange CS2
Etoile N°17 Rue Tirechappe Ex Losange A
Etoile N°18 Rue de Londres Ex Losange KS2
Etoile N°19 Rue d’Angoulême du Temple Ex Losange CS
Etoile N°20 Rue Saint Dominique-Saint Germain Ex Losange F
Etoile N°21 Rue Saint Antoine Ex Losange AS2
Etoile N°22 Rue du Helder Ex Losange KS
Etoile N°23 Rue du Faubourg Saint Antoine Ex Losange BS1
Etoile N°24 Rue de Cléry Ex Losange DS2
Etoile N°25 Rue de la Harpe Ex Losange HS3
Etoile N°26 Gare du Nord Ex Losange DS3
Etoile N°27 Rue Saint Dominique-Gros caillou Ex Losange FS2
Etoile N°28 Rue Cardinal Lemoine Ex Losange H
Etoile N°29 Rue Mouffetard Ex Losange HS2
Etoile N°30 Boulevart Mazas Ex Losange BS2
Etoile N°31 Corps Legislatif Ex Losange M
Etoile N°32 Rue de la Sainte Chapelle Ex Losange AS3
Etoile N°33 Gare d’Orléans Ex Losange HS4
Etoile N°34 Rue de Chaillot Ex Losange ES2
Etoile N°35 Salpétrière Ex Losange HS1
Etoile N°36 Boulevart du Prince Eugène
Etoile N°37 Boulevart Malesherbes
Etoile N°38 Rue des Feuillantines
Etoile N°39 Rue des Ecluses Saint Martin

On notera qu’a l’époque "Boulevart" s’écrivait avec un T.

Lettre avec Oblitération Etoile de Paris N°7.
Courrier du 21 janvier 1868 avec Etoile de Paris N°7 -Rue des Vieilles Haudriettes.

Les Etoiles seront supprimés en mars 1876, mais beaucoup de bureaux continueront à les utiliser jusqu’en 1877 (ou en trouve même en 1879).

Voici donc une collection de basequi je le répète, ne comporte pas beaucoup de difficultés. Mais c’est maintenant, alors que vous avez pu réunir les trente-neuf lettres portant les 39 étoiles, ou les trente neuf timbres détachés ( ce qui est encore plus facile), que vous les avez disposés avec amour dans un album, que la situation se complique, car vous êtes pris par le virus de la recherche.

Car la plupart des bureaux ont changés de nom, sans changer d’adresse, d’autres ont changés d’emplacement en gardant le même chiffre. De sorte que, au lieu de 39 bureaux initiaux, il vous en faudra trouver 67, dont certains très rares ( entendez très chers), comme le célèbre "Salpétrière".

Alors, chers amis, restez-en à la collection de base, en y ajoutant, si vous êtes très vicieux, les variétés d’étoiles : étoiles tronqués improvisées, petits logements, grands logements, étoiles évidées, chiffres accidentés, et j’en passe....

Etoiles de Paris variétés.
Quelques variétés d’Etoiles de paris.

Nous voici loin de la collection de timbres ? Pas du tout, car tout ces cachets oblitèrent un nombre relativement restreint de timbres, mais dont les variétés se prolongent à l’infini, ne serait-ce que le 20 centimes bleu, numéro 14 du catalogue. Mais ceci est une autre histoire, comme dirait R. Kipling, ou, bien plus tardivement, et très humblement, votre serviteur.



Commentaires

Logo de LECOQ François
mercredi 30 juillet 2014 à 17h07 - par  LECOQ François

Bonjour

Je collectionne les étoiles chiffrées des bureaux de quartier sur lettres et surtout sur cartes précurseurs depuis maintenant une quinzaine d’années. Une autre façon d’envisager la collection d’étoiles est de chercher toutes les cartes précurseurs leur servant de support (répertoriées dans le catalogue Storch / Sinais). Certains bureaux, je n’ai pas pu encore les associer à certaines cartes précurseurs. La période de l’étoile couvre en théorie les 21 premières cartes officielles auxquelles on peut ajouter les cartes privées ou repiquées.

Enfin contrairement à ce que vous affirmez, on ne connaît aucune lettre après fin mars 1876 des bureaux de quartiers. Seules des oblitérations jour de l’an existent avec étoiles chiffrées après cette période et cela bien au-delà de 1877.
Cordialement
François

Logo de Patrick ROTOMBE
mardi 18 février 2014 à 16h59 - par  Patrick ROTOMBE

J’ai commencé une collection d’étoile de Paris sur lettres et sur détachés, habitant la pointe Finistère, j’ai du mal à trouver les dernières étoiles manquantes, je travaille sur les numéros, 20 à 32 et 51 à 60 (il ne m’en manque que quelques dizaines sur près de mille en comptant l’étoile pleine et l’évidée pour chaque numéros évidement.
Pourriez-vous m’indiquer les coordonnées d’un négociant sérieux ou celles d’un collectionneur référent en la matière afin de pouvoir continuer ce que j’ai commencé, merci de votre réponse.
Patrick

Logo de LECOQ
jeudi 27 octobre 2011 à 09h35 - par  LECOQ

Bonjour
Je possède une lettre qui m’intrigue : la petite étoile de 23 mm et le timbre à date n° 1340 du 26 juin 1858 avec cassure répertorié chez Pothion dans la période des Losange ce qui est normal mais dans la rubrique bureaux de quartier. J’aurais plutôt pensé au bureau central ? Avez-vous des informations particulières concernant cette étoile et son utilisation ?
Remerciements
François

Logo de Alain CAMELIN (nilemac ou alambic)
mardi 3 novembre 2009 à 07h02 - par  Alain CAMELIN (nilemac ou alambic)

Bonjour,
Décidément la philatélie à Colombe est bien vivante, dommage que j’habite si loint car après les timbres de la Libération, maintenant les étoiles !!!
J’ai fais à peu près la même démarche et croyant à une collection tranquille je suis bien tombé dedans.
Les 39 étoiles sur timbres détachés pas trop de problème, il n’en est pas de même pour les lettres. Je prépare cette thématique pour l’expo d’Arpajon de 2010 et pour un début, en principe 4 panneaux. Je ne manquerai pas de vous communiquer un lien pour que vous me donniez votre avis.
Une petite question : j’ai trouvé au dos d’une lettre avec étoile 38 rue des Feuillantines un CAD de Paris LA MAISON BLANCHE, je n’en trouve pas trace sur le Pothion. Je pense à la poste qui se trouvait avenue d’Italie et qui est maintenant avenue de Choisy près de la place d’Italie dans le 13ème, avez-vous une idée ?
Très cordialement.

Colombes Notre ville

Plan Interactif de Colombes.


Identifier PCGC

Outil d'identification PC et GC.


C’est arrivé un 27 août.

Le Krakatoa, Krakatau ou Gunung Krakatau en indonésien et en javanais, est un volcan gris de (...)

C’est arrivé un 25 août.

Le 2 juillet 1270, la flotte royale de la huitième croisade quitte le port d’Aigues-Mortes pour (...)

C’est arrivé un 22 août.

Le 22 août 1812, un jeune explorateur suisse de 28 ans, Johan Ludwig Burckhardt entre dans Pétra (...)

C’est arrivé un 21 août.

Depuis le début de l’année 1968, le nouveau premier secrétaire du Parti Communiste, Alexandre (...)

C’est arrivé un 20 août.

Chaque année, le paludisme, maladie parasitaire due à un protozoaire parasite de genre Plasmodium (...)

C’est arrivé un 21 juillet.

C’est le 21 juillet 1857 que le premier bataillon de tirailleurs sénégalais est créé par le (...)

C’est arrivé un 19 juillet.

En 1798, 40000 hommes venus de France débarquent à Aboukir. C’est le début de la campagne d’Égypte (...)

C’est arrivé un 18 juillet.

Un cube ouvert au cœur des tours ! En 1983, c’est un simple dessin esquissé sur papier qui fait (...)

C’est arrivé un 21 avril.

Alors que la France avait été l’un des premiers pays à instaurer le suffrage universel masculin en (...)

C’est arrivé un 19 février.

En octobre 1944, la flotte japonaise est anéanti à Leyte, aux larges des philippines. Mais alors (...)