PHILATELIE: LA FETE DES MERES.

Pour marquer la fête des mères 2007 un membre de l’amicale philatélique de Colombes leur rend hommage en vous proposant cet intéressant article:

A l’occasion de la Journée des Mères de l’année 1957, l’Administration postale de Taïwan (Formose) à émis une série de deux timbres dit « spéciaux » pour souligner la place primordiale des mères dans l’éducation des enfants dans la famille.

Timbre S005.1 – Maman Meng enseigne la Sagesse ( 孟母教賢 ).


Timbre S005.1 Maman Meng enseigne la Sagesse.
Timbre S005.1 Maman Meng enseigne la Sagesse.

Sur ce timbre la mère de Mengzi (Mencius) coupe le tissu qu’elle tisse et explique à son fils qu’en abandonnant l’école, il deviendra aussi inutile, aussi imparfait que le morceau de tissu inachevé qu’elle vient de couper.

Mengzi (372-289 av. J.-C.) est devenu un des grands penseurs de la Période des Royaumes Combattants. C’est un représentant important de l’école confucianiste.

Maman Meng était surtout connue par l’anecdote de ses trois déménagements donnant ainsi un environnement propice à l’éducation de son enfant.

Timbre S005.2 – Maman Yue enseigne la Loyauté ( 岳母教忠 ).

Timbre S005.2 Maman Yue enseigne la Loyauté
Timbre S005.2 Maman Yue enseigne la Loyauté

Sur ce timbre la mère de Yuefei tatoue sur le dos de son fils les caractères 盡忠報國 (rendre service au pays en toute loyauté) pour l’encourager à partir combattre les envahisseurs.

Yuefei (1103-1141) est devenu un grand général de la Dynastie des Song Méridionaux dans la lutte contre les Jin, occupants du Nord de la Chine.

Maman Yue et son fils furent tous les deux rescapés d’une grande inondation causée par le débordement du Fleuve Jaune. Pauvre, elle apprenait les mots à son fils en écrivant avec une tige sur le sable du sol.

Mengzi et Yuefei étaient tous deux orphelins de père dès leur jeune âge.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *